M.U.S.E Unofficial

Muse. The line between amusement & inspiration.
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 A croc ( fic section R: âmes sensibles s'abstenir xD) [ EN COURS]

Aller en bas 
AuteurMessage
Lili
No hope has gone
No hope has gone
Lili

Messages : 208
Date d'inscription : 05/09/2008
Age : 34
Localisation : à la recherche du Cognecogne perdu! XD....

A croc ( fic section R: âmes sensibles s'abstenir xD) [ EN COURS] Empty
MessageSujet: A croc ( fic section R: âmes sensibles s'abstenir xD) [ EN COURS]   A croc ( fic section R: âmes sensibles s'abstenir xD) [ EN COURS] Icon_minitimeVen 6 Fév - 21:04

Kikou tout le monde! Et oui, me voici pour une nouvelle fic bien différente de toutes les précédentes. ^^
Cette fic m'a été inspiré par feu le rpg Panik soudé à du Twilight revisité.
Certains personnages sont tirés du Rpg donc, d'autres des oeuvres de Stephenie Meyer. Et bien entendu mes personnes na moi!
Bonne lecture et n'oubliez pas: laissez des coms pour me donner votre avis xD

Prologue .


Etre Hunter n’était pas un métier ordinaire. Chaque être humain qui savait l’existance des Vampires, des Loup-garous et autres, savaient aussi qu’il y avait par là, quelque part, son pendant bénéfique : les Hunters.
Chasseurs. Voleurs. Assassins. Protecteurs.
Leurs rôles étaient vastes et pas souvent très clairs pour le commun des mortels au courant de cette autre facette de la planète.
Au départ, issus d’une unique et même famille, les Hunters avaient su s’ouvrir au monde extérieur, accueillant des étrangers à leur sang pure dans leurs rangs.
En parrallèle avec les Volturi, les Hunters firent le ménage parmi les Vampires renégats, assurant ainsi le secret de cette espèce et le leur.
Sauf que certains Hunters finirent par trahir les leurs et rejoindre les Ténèbres… Le monde des Monstres. Au départ, ses trahisons sans importance ne posèrent aucun soucis aux Hunters qui réglèrent leurs comptes sans incident majeur. A présent, il ne s’agit plus de Sang Impur mais bien de Sang Pur.
Racontons…
Racontons qu’il y a cinq ans, jour pour jour, à partir des premières lignes de ce récit qui sera conter, un garçon de dix-sept perdit la vie pour assouvir les besoins d’un être abjecte : un Vampire. Des besoins obscurs frôlant le narcissime arrogant.
Ce fut la mort de ce garçon innoncent qui déclencha la guerre que vous allez connaître.
Ce garçon… David Bonk…Dix sept ans à l’époque, mourrut seul, sans soutient. Il devint ce qu’il est à force de volonté et de morts semés sans même qu’il en eut réel conscience…
Jusque là…
Il y a des évènements que l’on ne décide pas, qui vous arrive sans que vous ne le vouliez vraiment.
Jusque là…
Un évènement fortuit qui détruisit ce qu’il était devenu et qui apporta cette mort.
Timo Sonnenschein, meilleur ami, frère de cœur, élève un peu bancal, mourrut… Des mains de cet être en lequel il avait toute confiance. Cependant, l’amour peut faire faire bien des choses et accepter l’inacceptable.
Il était vrai que le secret de leur espèce devait rester secrète mais comment faire quand on est entouré de gens comme vous ?
Jan Werner, petit blondinet, aux allures de petits lutins blagueurs, les mit devant le fait accompli et se découvra : Sang Pure. Race de Vampires au-dessus des créatures tels que David ou Timo.
Il les emmena dans le « monde » des vampires, fait de sang et de cris. Il les aida à devenir plus forts, à se contrôler, à se nourrir et à cacher leur nouvelle condition.
La paix était relative pour eux. Leur ville étant sans cesse visiter par différents vampires, les combats étaient nombreux et parfois sanguinaires. Christian Linke en fut l’une des victimes. Passant inopiné entre deux créatures diaboliques, ami des ennemis de ces visiteurs inconnus, il servit de leurre. Empalé… Déchiré en deux par une branche de noyer… Linke ne dut son salut qu’à Timo et son venin.
Incapable de savoir s’il devait remercier ses amis de classe et à présent, d’éternité, il resta longuement loin de tous et renfermé.

Grand, imposant, adoré de tous, Juri Schewe, Hunter reconnu du monde Vampirique, découvrit sans surprise, que son ami d’enfance, Jan, était l’un des héritiers de la famille qui vouait une haine sans borne à la sienne. Le combat qui opposait les humains aux créatures sombres n’avait jamais connu de fin et n’en connaitrait certaine pas en vue des évènements donc Juri était l’acteur principal. Incapable de tuer un vampire, Juri était le mouton noir de sa prestigieuse famille. Ce jour-là fut le jour de trop. Incapable d’assister à l’excécution de Jan, Juri le protégea d’une balle de mercure destiné à mettre hors d’état de nuir son ami.
Ils ne furent pas trop de quatre pour le transformer.
Renié par les siens, Juri rejoignit le groupe de David et devint leur protecteur attitré.

Tous, vous savez déjà que notre cher Frank alias Franky, rejoignit le groupe via internet. Ce que vous ignorez, c’est l’appartenance du futur chanteur à un groupe d’Hunter renégat. Violents, isolés de tous, les membres de la famille Ziegler étaient craints de tous. Très tôt, le jeune Ziegler se découvrit contre la chasse aux créatures sombres. Il fut plus d’une fois contraint à enfoncer, à coups de poings, ses idéaux dans le crâne de ses cousins.
Il se lia d’amitié via le net avec Timo et les siens, ignorant, tout de même, « l’état » de ces derniers. Ce n’est qu’en fouinant dans les papiers de son père qu’il sut qui étaient ses nouveaux amis. Partagé entre son lien familial et ses amis, il decida que mieux valait son futur que son passé de sang. Il prévint rapidement David et les siens du coup d’éclat organisé par ses parents. Dénoncé peu de temps après, Frank croupit dans la cave de sa maison, laissé pour mort jusqu’à l’arrivée de ses…amis.

Six jeunes hommes… Six jeunes vampires… Six êtres devenus des stars au vu et au su de toute la planète, des deux mondes.

A suivre....

Oo alors? Je craquotte définitivement?? mdr!

_________________
A croc ( fic section R: âmes sensibles s'abstenir xD) [ EN COURS] 9aywn910

le chemin de croix que je traverse....
Couvert de ce sang...
Mon sang...
Frappez tant qu'il m'en reste encore!
Revenir en haut Aller en bas
Lud'
The Red flag wavin' never meant ze same
The Red flag wavin' never meant ze same
Lud'

Messages : 311
Date d'inscription : 04/09/2008
Age : 32
Localisation : Dans le monde de la musique

A croc ( fic section R: âmes sensibles s'abstenir xD) [ EN COURS] Empty
MessageSujet: Re: A croc ( fic section R: âmes sensibles s'abstenir xD) [ EN COURS]   A croc ( fic section R: âmes sensibles s'abstenir xD) [ EN COURS] Icon_minitimeVen 6 Fév - 22:12

Et moi j'aime toujours autant.
MDR, j'ai déjà lu bien plus que ça et je veux la suite. D'ailleur je veux toute tes suites. Moi il faut aussi que je continue la mienne euh ... les miennes.
Et t'oublie pas mon bisouxxxxxx avec ... et bah vous saurez pas.

Je t'aime ma soeurette. Pour tijours tijours.

Ta Ludi, dein Liebe (ça faisait longtemps)
Revenir en haut Aller en bas
https://muse.forumactif.com
Lili
No hope has gone
No hope has gone
Lili

Messages : 208
Date d'inscription : 05/09/2008
Age : 34
Localisation : à la recherche du Cognecogne perdu! XD....

A croc ( fic section R: âmes sensibles s'abstenir xD) [ EN COURS] Empty
MessageSujet: Re: A croc ( fic section R: âmes sensibles s'abstenir xD) [ EN COURS]   A croc ( fic section R: âmes sensibles s'abstenir xD) [ EN COURS] Icon_minitimeDim 8 Fév - 23:22

Ben heureusement que t'es là ma Ludinette U_U....

1. Hunters


Quand on est sur le point de mourir, les évènements passent à une allure complètement différente : plutôt lente et surtout, pleine de détails dont la victime se passerait bien.
Sauf que la dites victime, une jeune femme aux cheveux rouge feu délavé se tenait au-dessus d’un type deux fois comme elle autant en longueur qu’en largeur et lui planta un long manche à balais dans le cœur. Le sang gicla sur son visage et se répandit sur le sol mais aussitôt, tout disparut à part ce qu’elle avait sur elle.

« Je vais me plaindre au pressing là. » Grogna une seconde jeune femme aux cheveux longs aussi rose qu’une barbe à papa et de grands yeux noirs qui lui donnait un air complètement loufoque. « Pourquoi le sol se nettoie tout seul alors que nous on reste crados ? »

La jeune femme commença à grogner alors que son amie ricanait dans son coin.

« Tu n’es jamais contente toi ! »

« Non ! Jamais ! »S’écria-t-elle. « Regarde, je ressemble à une folle furieuse qui a égorgé des lapinous pour un truc vaudou… »

« Allez ! on va rentrer et tu vas prendre ta douche. »

La jeune femme aux cheveux roses rigola soudainement. Elle l’avait encore eu. Encore une fois, elle serait la première dans la douche du duplex.
L’autre n’était pas dupe mais la laissait faire, amusée par sa simplicité.


« « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « «

« DAVID TU TE CALMES ! » Hurla Timo à bout de nerf de voir son ami casser les meubles les uns après les autres.

Le guitariste se tourna vers lui, enragé mais le regard du rappeur l’arrêta dans sa folie. Les autres étaient en hauteur à regarder les deux amis d’enfance se mesurer du regard. Tous étaient impassibles. Ce n’était pas la première fois que le guitariste perdait le contrôle de ses nerfs et de ses pouvoirs.

« Tu te rends compte de ce que tout cela signifie ? » demanda-t-il, peu sûr que le rappeur ait compris la situation dans laquelle ils se trouvaient tous les six.

« David, tu dramatises tu sais… »

« ESMERA TU RESTES EN DEHORS DE CA !’ Hurla-t-il sur la jeune femme blonde qui se recroquevilla légèrement sous la colère palpable de son « père ».

Voilà deux mois que la jeune femme avait été transformé en vampire par David Bonk et qu’elle vivait avec les six jeunes hommes. Jamais auparavant, elle n’aurait soupçonné que le guitariste qu’elle avait admiré de son vivant puisse être aussi imbuvable et autoritaire. Il était sujet à des crises de colère incroyable dès que quelque chose l’empêchait de faire ce qu’il voulait faire.
Esméra grimpa sur le perchoir des quatre autres garçons. Ils se trouvaient tous dans la cave sous leur villa. Cette cave était immense. C’était en partie pour cela qu’ils avaient tout de suite flashé sur cette grande demeure.
Timo se planta devant David.

« Fuir ne mènera nulle part, tu le sais aussi bien que moi. » Déclara-t-il. « Ils nous suiveront où que l’on aille, pour nous tuer. Plus nous serons proches des Cullen, plus nous avons de chance de pouvoir porter les premiers coups. »

David devait admettre que son camarade n’avait pas tout à fait tord.

« Ce sont des Hunters qu’ils nous envoient Timo, pas des danseurs de ballet. » Grogna le guitariste.

Timo leva les yeux au ciel.

« Tu crois que je ne le sais pas ? Rappelle-moi combien de Hunters nous avons tué depuis six ans ? »

David eut le bon goût de détourner le regard. Il y en avait eu beaucoup. Vraiment beaucoup.

« Et nous en tuerons encore d’autres. » Grogna-t-il. » Ca ne finira jamais… »

« Le jour où nous serons devenus des agneaux. » Rigola Linke plus haut.

Les autres sourirent amusés malgré tout.

« Et ce n’est pas prêt d’arriver. » Fit remarquer Franky.

« Non mais tu te rends compte : plus de chasses, plus de sangs buvables, plus de cris… » Grimaça Jan. « Ca serait la mort assurée… »

Les garçons perchés au plafond sur les poutres descendirent pour rejoindre leurs deux camarades beaucoup plus calmes qu’auparavant.

« Tant que nous faisons attention à n’attirer aucun regard humain sur nous, nous ne risquons rien. Les Volturi se moqueront de notre existence même si les Cullen font chier leurs monde. » Conclut Linke toujours posé et réfléchi. « Quant aux Hunters, ils ne représentent que des ennuis qui finiront par se lasser ou disparaître. »

Ils rirent ensemble. Esméra les regardait plus sceptique mais aucun d’eux ne l’écouterait si elle tirait la sonnette d’alarme.

« « « « « « « « « « « « «

« LILI ! » Hurla Ludmia au bas des marches qui menaient à l’étage.

Lili descendit surprise par la colère de Ludmia.

« Que t’arrive-t-il encore ? » Demanda-t-elle.

Ludmia lui tendit une photo et un dossier épais. Lili s’installa dans le salon et feuilleta les paquets.

« Ce sont nos cibles. » Lâcha Ludmia.

« Tu rigoles ? »

« Non ! Les Anciens les veulent morts. »

« Qu’ont-ils fait ? »

« Regarde ! »

Lili fronça ses sourcils et regarda les photos prises par la police.

« Combien ? » Demanda-t-elle, la voix basse.

« Trop… A chaque ville, il a au moins deux corps retrouvés sans parler des disparus. »

Lili posa le dossier sur la table en verre, un peu plus pâlote.

« Comment procède-t-on ? Ils sont six…. »

« Repérage des proies pour commencer. » Réfléchit Ludmia.

« Comme d’habitude en somme mais avec plus de prudence. »

Ludmia hocha la tête positivement.

« Selon les Anciens, ils sont sept à présent. Un nouveau-né serait arrivé il y a quelques mois. Une femme, il semblerait. »

Lili ne fit aucun commentaire.

« Si on appelle les trois autres, ça devrait aller non ? » S’enquit-elle.

« Tu veux vraiment les mettre sur l’affaire avec nous ? »

Un silence tomba.

« Ils sont six Ludmia… » Fit remarquer Lili.

« Mouais. Je vais leur envoyer un mail alors pour voir mais on commence sans elles. »

Lili approuva sans quitter les photos des yeux. Les corps sans vie dansaient devant ses iris sans qu’elle n’y puisse rien.
Combien y avait-il de victimes au juste ? Elles étaient déjà une trentaine déclarée, elle n’imaginait pas les non-déclarée.
Un frisson la parcourut.
Ludmia, non plus, n’était pas en reste devant son ordinateur. Elle avait un drôle de pressentiment.

« « « « « « « « « « « « « « « «

Le concert battait son plein. Les fans étaient déchainées. Les musiciens avaient un peu de mal à se contenir face à ces odeurs de sang chaud qui leur montaient aux nez. Heureusement la force de l’habitude leur permettait de garder le contrôle d’eux-mêmes.
Ils firent leur repérage tranquillement avant de sentir des présences hostiles : connues et inconnues. David croisa le regard de Timo. Ce dernier avait sentit, tout comme lui, ces présences étranges. Le guitariste leva la tête et les vit. La colère gronda en lui en les voyant.
Timo passa à côté de lui et fit un signe se voulant apaisant. Bien sûr qu’il savait qu’aucun de leurs ennemis n’attaqueraient en ces lieux. Avec tout ce monde autour d’eux, c’ était impensable.
Mais il n’y avait pas qu’Eux.
Il y avait d’autres personnes. Plus humaines. Plus chaudes. Plus odorantes.
Linke et Jan furent les premiers à les repérer : Elles.
Cinq jeunes femmes qui semblaient être des fans. Quand elles comprirent que les musiciens les avait repérées, elles s’arrêtèrent de sauter. Leurs visages se firent plus durs. Leurs yeux devinrent pareils à ceux des loups tapis dans l’ombre prêt à sauter sur leurs proies.
Celle avec les cheveux rouges se retrouva à côté d’une montagne de muscles que les musiciens n’eurent aucun mal à reconnaître. Vraiment aucun.
Une jeune fille aux cheveux roses et noires se pencha sur un jeune homme blond et murmura quelque chose à son oreille sans les quitter des yeux. Ils finirent par partir du concert laissant les Panik légèrement agités sur scène.
La fin du concert leur permit de se réunir au calme dans leur loge.

« Vous avez vu ? » Demanda Jan.

« Il aurait fallu être aveugle. » Grogna David fou de rage. « Comment osent-ils venir nous narguer avec des Hunters ? »

« Agissons avant eux. » Le coupa Juri. « Unissons-nous face aux Hunters pour donner un exemple et leur faire comprendre que rien ne nous arrêtera. »

Un silence de réflexion accompagna cette tirade. Ils se regardèrent tous les six et surent que c’était leur seule solution.

« « « « « « « « « « « « «

Ludmia sourit à Emmett qui lui tendait un verre de vin chaud.
La neige recouvrait le sol et leurs épaules.
Edward, Emmet, Jasper et Calisle se tenaient face aux cinq Hunters : Ludmia, Lili, Nouha, Jen, Hajana et Asylis.

« Ca va se passer comment ? » Demanda soudainement Edward.

« Dans un premier temps, la surveillance pour noter leurs emplois du temps ! » Déclara Ludmia. « Asylis fera les recherches dans la bibliothèque des Hunters. Lili, Jen, Nouha, Hajana et moi, nous nous occuperons de la surveillance. »

« Les garçons vous accompagneront. » Décida Carlisle.

« Pas moi ! » Les coupa Lili. « Chacune de nous a un don spéciale, Carlisle, vous le savez. Si j’ai quelqu’un avec moi, je ne serai pas assez concentrée pour l’utiliser. Ludmia… »

« Elle se débrouillera ! » Rigola l’intéressée.

Les filles se sourirent, amusées.

« Faites attention à vous, les filles, ils ne sont pas des enfants de cœur ! »

« Fort heureusement sinon je plainderais Dieu ! » Ricana Lili.

Carlisle leva les yeux au ciel vaguement amusé. Il regarda les Hunters mettre au point leur plan de bataille avec un petit pincement au cœur. Il les connaissait depuis quelques temps déjà et c’était plutôt bien attaché à elles.
Chacune d’elles prit la direction de leur point d’attache dans la ville.

« « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « «

_________________
A croc ( fic section R: âmes sensibles s'abstenir xD) [ EN COURS] 9aywn910

le chemin de croix que je traverse....
Couvert de ce sang...
Mon sang...
Frappez tant qu'il m'en reste encore!
Revenir en haut Aller en bas
bonkess
Nouveau
Nouveau
bonkess

Messages : 38
Date d'inscription : 07/09/2008
Age : 28

A croc ( fic section R: âmes sensibles s'abstenir xD) [ EN COURS] Empty
MessageSujet: Re: A croc ( fic section R: âmes sensibles s'abstenir xD) [ EN COURS]   A croc ( fic section R: âmes sensibles s'abstenir xD) [ EN COURS] Icon_minitimeDim 8 Fév - 23:33

Et je suis là aussi ^^

Trop cool vivement la suite cocotte ^^
Revenir en haut Aller en bas
Lili
No hope has gone
No hope has gone
Lili

Messages : 208
Date d'inscription : 05/09/2008
Age : 34
Localisation : à la recherche du Cognecogne perdu! XD....

A croc ( fic section R: âmes sensibles s'abstenir xD) [ EN COURS] Empty
MessageSujet: Re: A croc ( fic section R: âmes sensibles s'abstenir xD) [ EN COURS]   A croc ( fic section R: âmes sensibles s'abstenir xD) [ EN COURS] Icon_minitimeMer 18 Fév - 16:15

eyh bien! Pas beaucoup de message d'encouragement! xD mais bon... cette fic me tient à coeur alors.... pas grave! ^^ elle sera juste plus lente à être publiée vu que je suis déjà à 30 pages Oo...
Voici le second chapitre! Very Happy

2. Dons de Hunter



« Emmett, que fous-tu derrière moi ? » Grogna Ludmia en se retournant.

Le grand nounours brun rigola en se laissant tomber devant la Hunter qui grogna de mécontentement.

« Carlisle préférait que je veille sur toi quand tu utiliseras ton don. »

Ludmia fit la moue mais qui mieux que lui pourrait veiller sur son corps ? Comme chaque Hunter, Ludmia était pourvu d’un don unique en son genre. A deux cents mètres plus ou moins de la cible, dans un chêne en parfait état et encore pourvu de feuilles. Une aubeine par cette saison hivernal à l’avance.

Son regard se porta sur cette grande maison appelée la Villa. Son esprit commença à bouger. Petit à petit. Comme un serpent. Le corps de Ludmia tomba inanimé dans les bras du vampire plus que centenaire. Emmett regarda autour de lui à la recherche de l’esprit de Ludmia mais rien ne lui vint même avec son regard incroyablement développé.

L’esprit de Ludmia, devenu une brume indétectable, voleta jusqu’à la Villa et entra dans les murs de cette dernière. Plus aucun esprit, vampire, humain ou autre, ne pouvait lui échapper. Elle se promena de pièces en pièces, imprimant dans sa mémoire chaque détail qui leur serait utile pour leur prochaine bataille.

« TOI !’ » Gronda une voix masculine qui la surprit.

Sans trop savoir comment Ludmia fut projeté contre un mur. Elle ouvrit ses yeux après l’impacte et vit le rappeur en face d’elle, tout crocs dehors, la fixer avec une haine presque palpable.

« Tu me vois ? »

« Et je vais te tuer ! » Hurla-t-il en se jetant sur elle.

Ludmia eut juste le temps de se décaler de quelques centimètres pour éviter le collision. C’était anormal. Personne ne pouvait la voir sous forme d’esprit.
Personne.
Comment pouvait-il y parvenir ?

« Timo ? » Intervint un second garçon qu’elle reconnut comme étant Jan, le DJ. « Avec qui te bats-tu ? »

Ludmia se trouvait non loin de lui. Trop près même. Mais il ne la voyait pas. Donc seul, ce débile de rappeur pouvait l’apercevoir.
Ludmia jura entre ses dents avant de se concentrer à nouveau. Il fallait être plus rapide que lui. Elle projeta une partie de son don dans une armoire et l’envoya sur le vampire qui la chargeait à nouveau. Enseveli sous les planches brisées, Timo n’eut pas le temps d’arrêter l’intruse. Cette dernière prit la poudre d’escampette et rejoignit son corps.
Ludmia ouvrit les yeux sur Emmett, très inquiet.

« Ca va ? »

« Il faut prévenir les autres que le rappeur peut nous voir ! » S’écria-t-elle en se relevant sans prendre garde au sang qui avait coulé de sa bouche et le long de sa gorge.

Emmett déglutit mais heureusement, il avait su rester fort et ne pas la mordre pour boire ce liquide trop sirupeux à son goût.
Il suivit la Hunter pour retrouver les autres.


« « « «

« Les Hunters passent à l’attaque ! » Grogna Timo en regardant les dégâts dans le salon.

« Disons plutôt qu’ils repèrent le terrain. » Rectifia Juri, beaucoup plus posé que le rappeur.

« C’est la manœuvre standard après tout ! » Renchérit Frank.

Tous deux anciens Hunters, ils se doutaient que ceux… enfin Celles envoyées pour les éliminer ne s’en tiendrait pas à cette petite mascarade. Leurs regards se portèrent sur les environs à la recherche d’une nouvelle intrusion.
Nouha se fit toute petite dans son coin. Elle étouffa le bruit de son portable qui se mit à vibrer sur sa cuisse. Elle le sortit et vit un message de Ludmia qui lui ordonnait de rentrer.
Au vu de ce qu’il s’était passé quelques minutes plus tôt, elle se doutait que Ludmia s’inquiétait. Mais son don pour manipuler l’atmosphère autour d’elle lui permettait encore plus de discretion que celui de sa camarade.

« Combien sont-elles à votre avis ? »

« L’habitude des Hunters est d’envoyer au moins deux à trois personnes en plus que les ennemis. »

« Donc ils seraient une dizaine ? » S’étonna Jan qui arriva avec Linke et David.

« Certainement. » Répondit Frank. « Chacun d’entre eux aura un don particulier. »

« Je suppose qu’il y aura les Hunters pure souche. »

« Pure souche ? »

« Oui ! Ceux qui sont nés Hunters et dont le sang renferme plus de pouvoir que n’importe quelle créature sur terre. » Expliqua le batteur en s’asseyant sur une commode qui avait survécu aux coups de Timo et de sa mystérieuse Hunter.

« Et ils se disent humains. » Railla David.

« Non ! Ils se disent supérieurs aux humains. A leurs yeux, ils sont pareils aux Archanges envoyés de Dieu pour assénir le monde des envoyés de Satan. » Soupira Frank.

Nouha sentit la colère gronder en elle mais elle se reprit aussi vite. Si jamais elle perdait le contrôle d’elle-même, sa couverture serait grillée et là, elle serait dans les emmerdes. Elle soupira et quitta la pièce pour arpenter les environs. Elle rigola en voyant un joli moustique passé sous son nez. L’animal fit un cercle devant elle puis s’en alla.
Nouha continua son chemin jusqu’à l’étage. Des brèches invisibles se formèrent dans les portes des chambres lui permettant de voir si quelqu’un si trouvait. La première était vide mais vu le bordel monstre qui s’y trouvait, elle n’osa pas ouvrir la porte pour y fouiller. Entre les canettes vides et les peau de bananes, elle laisserait cette tâche à Hajana et ses petits amis.
Elle passa à la seconde mais rien ne lui parvint de très intéressant. Elle se tourna en sentant quelqu’un approcher. La porte derrière elle s’ouvrit à la volée. Un garçon aux cheveux noirs en désordre et aux yeux bleu gris inspecta le couleur.

« Ca ne va pas Linke ? » S’enquit Esméra qui sortait de la salle de bain.

« Juste une impression. » Grogna-t-il avant de lui claquer la porte au nez.

Nouha attendit que la jeune vampire soit descendue pour se détacher du plafond. C’était moins une mais ce monstre avait sentit sa présence. Elle flairait le danger à plein nez.
La Hunter entra dans une chambre au hasard et repéra la fenêtre ouverte. Heureusement.
Un bruit de porte claquant contre un mur et des pas se précipitant vers elle, la firent prendre ses jambes à son cou. Non sans avoir repérer un objet qu’elle subtilisa.
Elle eut tout juste le temps de sauter par la fenêtre que la porte de son repère s’ouvrait violemment.

« Linke ? » S’étonna Juri en voyant le bassiste dans sa chambre.

« Il y en avait encore une ici ! » Cracha-t-il froidement, ses sens en éveil.

Il toucha le sol à un endroit précis puis posa son doigt dans sa bouche. Ses yeux bleu gris se teintèrent de rouge.

« Oui ! Elle était ici et ce n’était pas la même. »

Les traits de Juri se durcirent à leurs tours. Linke et lui descendirent au rez-de-chaussée.

« La suivante était avec nous ! » Gronda Juri dont les yeux étaient couleur grenat.

Des sifflements rageurs se firent entendre. Esméra regarda les six jeunes hommes se mettrent en colère.
Juri releva la tête en même temps que Frank.

« Vous avez senti ça ? » S’exclama le chanteur en sentant une énorme puissance non loin d’eux.

_________________
A croc ( fic section R: âmes sensibles s'abstenir xD) [ EN COURS] 9aywn910

le chemin de croix que je traverse....
Couvert de ce sang...
Mon sang...
Frappez tant qu'il m'en reste encore!
Revenir en haut Aller en bas
Lili
No hope has gone
No hope has gone
Lili

Messages : 208
Date d'inscription : 05/09/2008
Age : 34
Localisation : à la recherche du Cognecogne perdu! XD....

A croc ( fic section R: âmes sensibles s'abstenir xD) [ EN COURS] Empty
MessageSujet: Re: A croc ( fic section R: âmes sensibles s'abstenir xD) [ EN COURS]   A croc ( fic section R: âmes sensibles s'abstenir xD) [ EN COURS] Icon_minitimeMer 18 Fév - 16:17

« « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « «


Angeline alias Lili trouva enfin le point de vue dont elle avait besoin. Elle s’assura que personne n’avait eu la stupide idée de la suivre puis reporta son attention sur la Villa.
Ses yeux noirs se fermèrent. Au-dessus d’un arbre, loin de toute vue, des filaments de toutes les couleurs s’enroulèrent autour d’elle avant de s’éparpiller. Ses yeux se rouvirent : immenses océans de neige traversé de rivières rouges. Chaque filament bougea de son propre chef et chercha… Longuement.
Quoi ?
Sa cible.
Lili ouvrit les yeux brutalement et fit un mouvement brusque de ses bras. Les filaments se tordirent puis foncèrent sur leurs cibles.
Ils étaient sept. Les filaments trouvèrent leur propre couleur et s’enroulèrent autour. Les yeux de Lili devinrent rouge sang, ses doigts se courbèrent vers elle, les files serrèrent leurs proies.
Un soupir lui échappa. Le plus dur était à venir malheureusement.
Son énergie pulsa à ses pieds puis forma une bulle autour de son corps. Chacun des files se tordit et commença à changer de texture. De durs, ils passèrent à souples. Très souples.
Lili ouvrit ses mains et les pointa, paume en avant sur la Villa. La bulle autour d’elle éclata et recouvrit les files devenus souples pour se faufiller tout leurs longs et rejoindre leurs bouts. La bulle divisée se mit à recouvrir chacune des victimes... Entièrement sans laisser d’échappatoire.
Une fois terminée, Lili brisa les files qui la reliait à chaque vampire.
Elle attendit un instant pour être certaine de son travail mais finit par sourire très satisfaite.
C’était fait. Chaque couleur en marche.

« Tu as terminé ? »

Lili se tourna, surprise, vers Jasper qui lui tendit une main aux doigts très fins mais qu’elle savait capable de détruire un camion entier, sans effort.La Hunter saisit la main froide. Jasper la fit grimper sur son dos. Ils furent vite très loin de la Villa.
Elle tourna la tête, choquée, vers la Villa.

« Vous avez senti ça ? » Entendit-elle dans sa tête.

Ses yeux se voilèrent.

« Angeline ? » S’inquiéta Jasper avant de comprendre en voyant les yeux, habituellement noirs, de couleur rouge.

« Elles sont trois ! » Répéta Lili d’une voix sombre que le vampire ne lui reconnut pas.

Il la transporta jusqu’à la résidence.

« « « « « « « « « « « « « « « « « « « « «

Hajana Clos n’était pas une jeune femme qui aimait la guerre. Si elle en était arrivée à devenir Hunter ce n’était qu’à cause d’une succession d’évènements plus embêtant les uns que les autres. Rien de glorieux. Rien de folichon. Tout d’horreur et de sang.
Ses mains se crispèrent sur la terre qu’elle venait d’empoigner. Son sang se répandit dans le sol. Son pouvoir suivit le liquide brulant. Ses yeux verts pâles souvent cernés d’un mauve étrange prirent la teinte du soleil haut dans le ciel : mélange d’orange et de jaune en fusion.
Tout à coup, une multitude de petites bestioles se mirent à voleter autour d’elle. Elle se releva sans prendre la peine d’essuyer ses mains couvertes d’une boue rougeâtre.
Elle leva les doigts vers le nuage en face d’elle qui vola en éclat. Tous les insectes s’éparpillèrent dans le ciel.
Ses yeux jaunes oranges se portèrent sur l’horizon.

« Haja… » Commença Carlisle mais elle l’arrêta d’un mouvement de la main.

Le vampire regarda la jeune femme rester concentrer sur sa mission.
Le moustique dont elle avait pris la plus grande charge s’immisca dans l’immense demeure. Il croisa une drôle de brume indétectable. Un rire le surprit. Hajana ricana en reconnaissant Nouha. Elle fit faire un tour par l’insecte, signifiant sa présence puis voleta jusqu’à un escalier qui descendait dans un puit noir. Les odeurs étaient étranges : humides, pleines de souffrances, de sadismes. Elle fronça le nez, écoeurée. C’était le genre d’odeur dont elle avait en horreur.

« Respire calmement ! » lui souffla Carlisle dans son dos.

Hajana se calma et reprit le contrôle sur son animal. Le moustique descendit dans une sorte d’immense cave glauque. Des poutres étaient suspendus un peu partout au plafond.
Hajana fronça les sourcils avant de sursauter d’horreur. Ses yeux jaunes devinrent entièrement oranges. Du sang frais maculait le mur de fond de la cave. Des chaînes ouvertes sur le vide pendaient en faisant un bruit trop étrange pour elle.
Carlisle fornça les sourcils en la voyant devenir plus pâle que lui.

« Hajana, que vois-tu ? »

Elle secoua la tête comme pour dire qu’elle ne voulait rien savoir ni entendre de ce qui se passait sous ses yeux.
Il lui saisit la main avec délicatesse pour ne pas briser le lien qu’elle avait créer avec son animal.
Hajana dégluti avec peine. Elle devait changer d’insecte avant d’être submergé par l’instinct vampiresque du moustique. Elle ferma les yeux un instant, coupa le lien puis les rouvrit sur un autre champ de vision. Plus sombre… Moins certain. Les araignées la dégoutaient mais ces bestioles étaient aussi douées pour le camouflage que les instectes volant.

« Hajana ? » Insista le docteur.

« Du sang… » S’étrangla-t-elle. « Il y a de la chaire partout… Ca macule le sol et le mur. »

Son teint vira au verdâtre. Les chaînes dansaient devant ses prunelles. Même sans les regarder vraiment.

« Ils ont tué ici. Il n’y a pas longtemps. »

Carlisle lui serra un peu plus la main pour lui conférer des forces morales sur lesquelles elle pouvait se reposer.

« C’est trop dur ! » Sanglota-t-elle en coupant tous les liens avec sa horde d’insectes.

Ceux-ci disparurent de son champs de vision, dans la nature. Carlisle rattrapa la jeune femme devenue trop faible. Elle s’accrocha à lui pour ne pas sombrer dans ses visions.
Elle respira lentement pour reprendre un poul plus calme.

« Ils ont tué deux jeunes femmes… Leurs têtes pendaient à une poutre. » Murmura-t-elle.

Carlisle hocha la tête. Il s’en était douté. Ces monstres ne reculaient devant rien, ne se privaient de rien. Il souleva la Hunter et s’enfuit le plus loin possible de ses visions atroces qui la marqueraient pendant un long moment encore.

« « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « «

« JEN CA SUFFIT ! » Hurla Ludmia, très en colère.

« Mais je peux le faire . » Contra la jeune femme aux yeux vert bleu et aux longs cheveux châtains clair.

« Ce n’est pas cette question. » Intervint Hajana qui réussit à tenir debout une fois que Carlisle l’eut remise sur la terre ferme. « J’ai vu… »

Elle se tourna vers le médecin, incapable de raconter à nouveau.

« Ils ont kidnappé deux jeunes femmes et les ont tué dans leur cave. Leur tête pend à une poutre. » Soupira-t-il.

« David et Juri. » Lâcha Angeline dans son arbre. « Ils y pensent encore ! »

Personne ne brisa le silence.

« Il y en a un qui a failli me surprendre. » Finit par déclarer Nouha, bien lugubre.

« Comme moi ! » Soupira Ludmia, abattue par la raclée qu’elle avait subi quelques heures plus tôt.

« Ils peuvent nous contrer. Pourquoi ? » S’étonna Hajana.

« Pour garder l’équilibre. » Répondit Edward.

Cinq regards bovins le fixèrent sans comprendre ce qu’il voulait dire.

« Carlisle pourra vous le dire. Chaque siècle le prouve… »

« S’il y a des dons spéciaux chez les « gentils » comme on dit, il y aura leur pendant chez les être dits maléfiques. » Expliqua Carlisle.

« C’est l’ordre des choses. » Résuma Edward qui était resté avec Jen et qui avait su l’arrêter à temps avant qu’elle n’utilise son don.

« Donc nous allons nous battre contre des êtres qui peuvent contrer nos dons ? » S’insurgea Nouha.

« Pas exactement. Certains sont plus enclins à repérer l’une d’entre vous mais pas les autres. » Expliqua Edward.

« Mon grand, je te signale qu’ils vivent ensemble, mangent ensemble et je ne sais quoi encore d’autres que je ne veux pas savoir ! » Gronda la jeune Hunter aux yeux vert brun.

Edward lui fit un signe qui la calma légèrement mais franchement, pas suffisemment.
Angeline se pencha sur la branche qui la soutenait.

« L’esprit de Ludmia a été repérer par Timo qui essaye d’imprimer en lui l’éngerie qu’il a ressentit. » Déclara-t-elle sous leurs yeux très froids. « Linke, lui, a juste trouvé un…. (elle fronça son nez dégoutée) goût partiel. »

Les filles rigolèrent voyant le visage pâle de Nouha qui finit par mimer un vomissement.

« Yeurk ! Ce type est un porc ! » S’exclama-t-elle.

« C’est sans doute son don… » Commenta Edward. « Pouvoir définir la puissance de quelqu’un par son sang ou son emprunte énergique. »

Lili approuva d’un hochement de tête.
Tout à coup, une drôle de sensation s’emparèrent des Hunters et des Vampires. Un cercle de feu et de glace, tout petit, se forma ai milieu de leur groupe. Une main sortit du cercle tenant un dossier très fin. Ludmia le prit, blasée sous les yeux inquiets de ses camarades.
La main disparut dans le trou puis ce dernier se referma d’un coup. La tension redescendit en flèche aussitôt. Ludmia feuilleta le dossier un instant.

« Lud ? » S’inquiéta Nouha en voyant la jeune femme devenir de plus en plus pâle.

La Hunter releva des yeux vert écarquillés par l’horreur sur ses amies.

« Ils… »

Les feuilles du dossier tombèrent au sol révélant des scènes incroyables d’ignomine.
Hajana recula sous le choc, la bile envahissant sa bouche.
Angeline et Nouha s’approchèrent de leur amie et lui prirent le reste du dossier des mains.
Nouha lut les trois pages noircies de notes. Sa rage put se lire aisément sur son visage.

« Ils ont démenbré un envoyé des Volturi… » Commença-t-elle. « Et ont renvoyé les morceaux les uns après les autres à des moments différents. Les Hunters qui se sont attaqués à eux, il y a deux ans, ont finit pendu à l’église de la ville… dépecés. »

Un silence pesant s’installa.

« Il faut… » Trembla Ludmia. « Il faut les détruire jusqu’au dernier. »

Les Cullen regardèrent les six jeunes femmes se mettre d’accord d’un simple regard.

A suivre!

_________________
A croc ( fic section R: âmes sensibles s'abstenir xD) [ EN COURS] 9aywn910

le chemin de croix que je traverse....
Couvert de ce sang...
Mon sang...
Frappez tant qu'il m'en reste encore!
Revenir en haut Aller en bas
Kailiana
Muse Fan
Muse Fan
Kailiana

Messages : 95
Date d'inscription : 06/12/2008
Age : 30
Localisation : Dans ton c** au fond à gauche là ou il y a de la lumière parce qu'il fait trop noir on y voit rien

A croc ( fic section R: âmes sensibles s'abstenir xD) [ EN COURS] Empty
MessageSujet: Re: A croc ( fic section R: âmes sensibles s'abstenir xD) [ EN COURS]   A croc ( fic section R: âmes sensibles s'abstenir xD) [ EN COURS] Icon_minitimeJeu 19 Fév - 18:39

et moi je la veux la suite!!!!!


ayez j'ai enfin pu lire xD
Revenir en haut Aller en bas
http://www.myspace.com/kailianamorodashi
Lili
No hope has gone
No hope has gone
Lili

Messages : 208
Date d'inscription : 05/09/2008
Age : 34
Localisation : à la recherche du Cognecogne perdu! XD....

A croc ( fic section R: âmes sensibles s'abstenir xD) [ EN COURS] Empty
MessageSujet: Re: A croc ( fic section R: âmes sensibles s'abstenir xD) [ EN COURS]   A croc ( fic section R: âmes sensibles s'abstenir xD) [ EN COURS] Icon_minitimeJeu 12 Mar - 0:19

désolée du retard ^^


3. Que cela commence….


Edward regarda l’énorme bâtisse en face de lui. La maison centrale des Hunters était vraiment impressionnante. Il se tourna vivement en sentant un esprit approché de lui.

« Que fais-tu donc ici, Cullen ? » Demanda une dame d’un certain âge, très grande et élancée, pleine de sagesse et de grâce. « La famille Cullen n’est que tolérée que sur invitation. »

Edward resta de marbre face à la menace sous-jacente.

« Pourquoi envoyer des gamines sans aucune expérience arrêter des fous dangereux comme les Panik ? » Demanda-t-il, sombrement.

Anthelia Harrison éclata d’un rire grinçant comme des lames de rasoirs sur un tableau scolaire. Edward grimaça légèrement mais ne se départit pas de son expression implacable.
Il voulait savoir les raisons qui poussaient les Chefs des Hunters d’envoyer des novices.

« Tu les sous-estimes, Edward. » Ricana Anthelia. « Tu ne sais pas ce dont elles sont capables. »

Edward pinça ses lèvres avec rage.

« Ce sont des gamines sans expérience. »

« Ce sont des gamines détenant des possibilités incroyablement plus effarantes et effrayantes que ton minable petit cerveau d’immortel ne pourra jamais le concevoir. » Ricana la Chef de famille, ses yeux verts devenant rouge sang.

« Si l’une d’elles meurt, ça sera de votre faute ! »

Anthelia eut un petit rire méprisant avant d’entrer dans l’immense bâtisse. Edward secoua la tête, envahit par un mauvais pressentiment.
Le vampire se détourna de la demeure principale des Hunters et s’en alla non sans avoir tuer l’un des cerberes gardant le maison. Il déteste ses bêtes immenses, noires, aux yeux feu qui bavaient partout et qui lui avaient quasi arraché un bras lors de sa première visite en ces lieux.
Il sentit un regard rageur dans son dos ce qui le fit sourire de satisfaction. Anthelia et lui ne s’étaient jamais entendu et les années avaient beau passé, jamais, leur relation n’irait mieux.

« « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « «

Ludmia jeta un coup d’œil à Jen qui faisait les cents pas dans le salon pendant qu’elles étaient toutes entrain de préparer leur prochain jour de travail.

« Jen, demain, tu vas donner cours, tu te rends compte de l’impression que tu vas donner à tes élèves ? » Soupira Nouha en finissant de boucler ses propres emplois du temps. « Et toi, tu n’auras qu’un cours à donner. »

« Note que toi, tu n’as pas à faire cent bornes pour aller d’un taf à un autre. » Rigola Ludmia. « A partir de demain, je vais devoir reprendre cette foutue habitude. »

« Deux heures de route en tout sur une journée, ça va encore ! » Fit remarquer Hajana.

« Toi, l’élève, tu te tais ! » Cinglèrent trois voix à l’unisson.

Angeline et Asylis rigolèrent.

« Et toi, Lili, ça ira pour ton travail ? » Demanda Jen.

« Au poils ! » Ricana-t-elle.

« Ha ! Très drôle ! » Bougonna la jeune femme. « Tu as eu des nouvelles visions depuis hier soir ? »

Lili sourit simplement en secouant la tête négativement. Elle n’avait rien vu ni entendu de toute la nuit et la journée. D’aucun des sept avec lesquels elle était lié. Mais comment avouer que l’un d’eux restaient fermés à toutes ses tentatives d’invasion d’esprit ? Il restait hermetique à toutes ses attaques mentales pour voir à travers lui et l’entendre penser. Lili posa sa tasse de café sur l’évier de la cuisine, loin des filles. Son regard accrocha le reste de café stagnant au fond du récipient. Elle ne risquerait à s’y essayer de nouveau. Ses yeux devinrent flous. Elle ne vit plus que le liquidie brun. Son esprit vagabonda un peu avant de se fixer sur lui. Elle fronça les sourcils. Il parlait avec les cinq autres garçons de leur album. La discussion était assez vive mais joyeuse. La dénommée Esméra se tenait en retrait, invisible presque. Elle quitta les yeux de Juri pour se rendre dans ceux de Frank et savoir ce qu’il pensait. Elle se retrouva en face de lui… Face à un mur. Elle essaya tant bien que mal de percer ses défenses mais rien n’y faisait, elle ne parvenait pas à entrer en lui. Tout à coup, il releva la tête, regarda autour de lui en fronçant les sourcils. Angeline sentit son cœur battre à tout rompre. Elle s’éloigna.

« Franky ? » S’inquiéta David qui avait arrêté ses notes sur sa guitare.

Les autres se stoppèrent à leur tour pour observer leur ami, sceptique.

« Quelque chose ne va pas ? » Insista le guitariste.

« Une drôle de sensation. »

Angeline se fit toute petite dans la tête de Timo. Elle émit un petit claquement de langue rageur. Comment pouvait-il lui être imperméable alors qu’elle était certaine que sa « bulle » le recouvrait complètement et qu’elle pouvait le détecter partout où il se rendait ?
Elle ne voulut pas le croire. Elle s’approcha de nouveau de lui et retenta d’entrer dans ses yeux. Angeline sentit son cœur s’arrêter de battre quand ses yeux rencontrèrent les siens. Il ne pouvait pas la voir. C’était impossible.
Lili hurla de peur quand la tasse se brisa sur le sol de la cuisine. Jasper la regardait, étonné au possible.

« Jaz ? » S’étonna Lili, le souffle court, en se penchant pour ramasser les morceaux. « Désolée, tu m’as fait peur. »

« Tout va bien ? » Paniqua Ludmia suivit des autres filles.

Lili rigola légèrement.

« J’ai été surprise par Jasper. C’est rien. Désolée. »

Ludmia jeta un regard à Nouha, sceptique. Leur camarade était plus pâle qu’une morte. Elle semblait choquée. Jasper leur fit signe de partir, ce qu’elles firent sans discuter. Il se pencha et aida la jeune femme à ramasser les restes de la tasse. Une fois que le sol fut nettoyé, le vampire inspecta la Hunter.

« Que se passait-il, Lili ? » Finit-il par demander.

« Oh ! Rien. Je m’assurais que je ne manquais rien du côté des Panik ! » Expliqua Lili.

Le visage du vampire se durcit légèrement mais il sourit.

« Tu as découvert quelque chose ? »

Elle secoua la tête, piteusement.

« Ils travaillent sur leur nouvel album. C’est tout ce qu’ils font depuis hier soir. » Répondit-elle en s’asseyant au bar.

Les filles la scrutèrent à la recherche d’une blessure quelconque ou d’un problème visible mais ne trouvèrent que son sourire rassurant.

« J’y crois pas ! » S’exclama Nouha en regardant une feuille grise. « Ils m’ont foutu en philosophie et au cours de combat. Ils se foutent de ma tronche. Exactement les deux cours que je ne voulais pas. »

« Je croyais que tu aimais bien la philo et te battre ? »

« Ouais mais l’enseigner… » Grogna Nouha en chiffonant la feuille qui réatérit sur son sac, nette et blanche.

Nouha grogna en la foutant à terre et en marchant dessus.

« Je hais ta mère, Ludi. »

Ludmia fit un pauvre petit sourire désolée.

« Je rigolais. » Soupira Nouha, se rendant compte de sa boulette.

Toutes savaient que si ça n’avait tenu qu’à elle, Ludmia n’aurait jamais remis un pied chez ses parents mais elle était professeur comme elles. Enfin presque. Les trois seules qui n’enseignaient pas étaient Asylis parce qu’elle préférait son travail d’archiveuse, Hajana parce qu’elle était encore élève et Angeline qui avait poliment décliné pour s’occuper de sa boutique de fleurs.
Lili, n’étant pas une sang pure, ils n’avaient pas trop chipoté. Au contraire de Ludmia, qu’ils avaient harcelé pendant des mois et des mois pour qu’elle accepte leur…ordre plus qu’une proposition. Alors pour ennuyer sa mère, la jeune femme avait gardé son autre travail prétextant le besoin de maintenir une couverture au sein de la communauté humaine.
Quelques fois, lorsqu’un contre-temps l’empêchait de remplir ses fonctions de professeur de soin, Asylis sortait de sa cave pour la remplacer.

« Et comme par hasard, j’enseigne à des métamorphes ! » Remarqua Jen, abattue.

« Tu voulais enseigner à de véritables garous ? » Ricana Nouha.

« On a ça à l’école ? » S’étonna la jeune femme.

« Ils sont quatre à première vue. » Soupira la futur prof de philo et combat. « Deux Loups, un Chat et…. Une Chèvre ? »

Un silence de plomb tomba dans la pièce vite coupé par les éclats de rire des filles.

« Attends, tu rigoles ? » Demanda Ludmia, morte de rire.

Nouha lui tendit la feuille qui tremblait à cause de ses rires étouffés. Ludmia la lut et repartie dans un éclat de rire impossible à arrêter.

« Une Chèvre… Mon dieu ! Le pauvre gamin. »

Jen sourit en levant les yeux au ciel.

« Ce sont juste leurs totems de base. C’est comme les Métamorphes. Nous avons notre animal de base mais si je veux je peux devenir un ours. Les Garous sont pareils sauf que s’ils sont végétariens dès leur première transformation, ils le resteront jusqu’à la fin. »

Les filles finirent par se calmer et essuyer les larmes de rire qui avaient coulé sur leurs visages.

« Tu avoueras quand même que c’est spécial d’être une Chèvre-garou. »

« J’ai déjà rencontré un Mouton-garou. » Fit remarquer Edward accompagné d’Emmett.

Celui-ci sourit à Ludmia avant de saluer les autres.

« Le plus simple avec toi est de demander ce que tu n’as pas vu avec ta famille. » Sourit Ludmia.

Edward lui rendit son sourire.

« Vous avancez bien ? »

« Nos planning du mois sont déjà bouclés. Du côté des Panik, rien à signaler. » Répondit Lili très calme en face du vampire qui la sonda sans se cacher.

Edward connaissait suffisemment Angeline pour savoir que si elle le voulait, elle leur cacherait des informations pour les protéger. Sauf qu’au fil du temps, la jeune Hunter avait appris à se fermer à ses assauts mentaux. Il tenta malgré tout mais se heurta à un mur indesctructible. Angeline lui sourit paisiblement puis se détourna pour rejoindre les autres. Edward fronça les sourcils mais ne chercha pas plus loin. De toute façon, il savait qu’il n’en tirerait rien. Le vampire croisa le regard de son père, Carlisle. Il lui répondit pas un hochement de tête positif.
Oui, Angeline cachait quelque chose. Il en était certain.
Edward se retrouva les quatre fers en l’air, abattu par une force inidentifiable. Il se releva et fusilla du regard Nouha, sage comme une image.

« Pourquoi as-tu fait ça ? » Grogna-t-il.

« Une mouche ! » Répondit-elle l’air de ne pas y toucher.

« Tu peux faire mieux tout de même. » Ironisa-t-il.

« Ah ben non ! Pas envie. » Rigola-t-elle en retournant à ses occupations. « Tu ne peux pas lire dans mes pensés alors n’y songe même pas ! »

Ed leva les yeux au ciel, excédé par le comportement de la jeune femme. Nouha était la seule des Hunters, mise à part Angelina, sur laquelle son don ne fonctionnait pas.
Emmet se moqua de lui sans embage. Ludmia dû lui donner un coup de coude – même si cela ne lui fit ni chaud ni froid- pour l’arrêter. Le grand Teddy s’arrêta mais son regard moqueur parlait autant que ses mots. Jasper soupira face à leur stupidité.

« Bon ! J’y vais. A ce soir ! » Lança Angeline en sortant.

« « « « « « « « « « « « « « « « « « « « «

David regarda Jan et Linke s’amuser avec leur nouvelle victime, sans la moindre once de sentiments dans ses yeux bleu gris. Il sentit un mouvement sur sa droite mais ne fit aucun geste pour savoir de qui il s’agissait.
La victime, une jeune femme brune quelconque, poussa un hurlement quand Linke lui arracha la peau de son dos. Le sang gicla sur le sol. Des rires moqueurs s’élevèrent autour d’elle.

« Tu t’ennuies ? » Finit par demander Esméra à ses côtés.

Il y avait chez elle une dévotion à son égard qui l’embêtait vraiment parfois.

« Non mais… Tu m’ennuies. » Répondit-il froidement.

Esméra resta près de lui mais se tut, blessée. David resta de marbre même en sachant la portée qu’avaient eu ses mots.
Pour lui, s’il l’avait transformé, c’était uniquement par faiblesse : un moment de bonté passager. Ni plus ni moins. Mais aussi un moyen d’éviter les poursuites pour négligences qui auraient découlées suite à l’accident.
Lors d’un concert, un ampli était tombé sur la jeune femme, passant par là, provoquant sa mort prématurément. Après délibération, David avait pris sur lui pour lui… redonner vie.
Bien sur, il ne le regrettait pas mais parfois, elle l’emmerdait royalement.
A la base six, ajouter un énième membre, de surcroît une fille, n’était pas aisé à encaisser.

« David ! » Lui cria Jan, le sortant, par la même occasion, de ses pensés.

Jan lui tendit la victime tremblante et pleurante. Il posa sur elle un regard qui amenèrent encore plus de larmes sur son visage. Il rejoignit ses amis et se nourrit sous leurs yeux satisfaits.
Aucun d’eux n’aimaient voir le guitariste aussi silencieux et sérieux. C’était comme s’il creusait un écart entre eux. Le corps sans vie de la jeune femme innoncente retomba lourdement sur le sol, désarticulé.

« J’en ai assez. » Déclara-t-il. « Je les veux… elles ! »

Ses yeux devinrent rouge sang, signe de son impatience et de sa soif de sang.

« Je propose de se mettre en chasse. » Ricana Juri.

Son sourire faisait froid dans le dos : suffisant et prometteur de milles souffrances.

« Et tu proposes un plan ? »

« Suivons les règles des Hunters. »

Un silence suivit. Songeur. Réfléchi.

« Je suis d’accord. Nous ne l’avons pas encore faite celle-là. » Se moqua Frank.

Une fois tous d’accord, ils sortirent pour commencer leur nouveau jeu.

« « « « « « « « « « « « « « « « «

_________________
A croc ( fic section R: âmes sensibles s'abstenir xD) [ EN COURS] 9aywn910

le chemin de croix que je traverse....
Couvert de ce sang...
Mon sang...
Frappez tant qu'il m'en reste encore!
Revenir en haut Aller en bas
Kailiana
Muse Fan
Muse Fan
Kailiana

Messages : 95
Date d'inscription : 06/12/2008
Age : 30
Localisation : Dans ton c** au fond à gauche là ou il y a de la lumière parce qu'il fait trop noir on y voit rien

A croc ( fic section R: âmes sensibles s'abstenir xD) [ EN COURS] Empty
MessageSujet: Re: A croc ( fic section R: âmes sensibles s'abstenir xD) [ EN COURS]   A croc ( fic section R: âmes sensibles s'abstenir xD) [ EN COURS] Icon_minitimeJeu 12 Mar - 23:15

aaaaaaaaaaaaaaaaaaaaah


tu peux aps me laisser sur ma faim!!!!!! (ouh le mauvais jeu de mot... désolée)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.myspace.com/kailianamorodashi
Contenu sponsorisé




A croc ( fic section R: âmes sensibles s'abstenir xD) [ EN COURS] Empty
MessageSujet: Re: A croc ( fic section R: âmes sensibles s'abstenir xD) [ EN COURS]   A croc ( fic section R: âmes sensibles s'abstenir xD) [ EN COURS] Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
A croc ( fic section R: âmes sensibles s'abstenir xD) [ EN COURS]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
M.U.S.E Unofficial :: Flood :: Fan fiction :: Les hors Muse [ Fanfic' ou OS ]-
Sauter vers: