M.U.S.E Unofficial

Muse. The line between amusement & inspiration.
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 TOI+MOi+QUI VOUDRA BIEN .....[ EN COURS]

Aller en bas 
AuteurMessage
bonkess
Nouveau
Nouveau
bonkess

Messages : 38
Date d'inscription : 07/09/2008
Age : 28

TOI+MOi+QUI VOUDRA BIEN .....[ EN COURS] Empty
MessageSujet: TOI+MOi+QUI VOUDRA BIEN .....[ EN COURS]   TOI+MOi+QUI VOUDRA BIEN .....[ EN COURS] Icon_minitimeJeu 1 Jan - 22:31

Toi + moi + qui voudra bien !


Toutes les histoires ne finissent pas bien, il faut se rendre à l’évidence, mais bien que le bonheur est une chose aléatoire, faut-il pour autant baisser les bras ?
Si la vie m’a appris quelque chose, c’est bien de ne jamais abandonner, ne jamais renoncer à ses rêves, se battre pour obtenir ce que l’on désir plus que tout…
Le bonheur on ne l’atteint pas en claquant des doigts, voyons ne soyons pas stupide, si cela en était ainsi le monde tournerait plus rond qu’il ne l’est aujourd’hui…
Revenir en haut Aller en bas
bonkess
Nouveau
Nouveau
bonkess

Messages : 38
Date d'inscription : 07/09/2008
Age : 28

TOI+MOi+QUI VOUDRA BIEN .....[ EN COURS] Empty
MessageSujet: Chapitre 1   TOI+MOi+QUI VOUDRA BIEN .....[ EN COURS] Icon_minitimeVen 2 Jan - 0:24

Chapitre 1 --> Rencontres :


Je me tenais là, me demandant encore ce que j’avais bien fait pour être ici.
Où est-ce que je me trouvais ? C’était simple à dire, un concert des plus banals, mais qui m’étais jusqu’alors inconnu. C’était la premier fois que j’allais les voir en concert.
Qui ? Les Panik bien entendu, ce groupe allemand récemment séparé de leur producteurs, qui avait été obligé de céder leur nom « Nevada Tan » pour ainsi reprendre leur ancien nom « Panik ». C’était en y repensant mon second concert, mais je les trouvais nettement meilleurs que ce groupe que j’avais eu l’audace d’aller voir.
Le problème était que j’avais la nette impression d’y être allée pour le voir lui. J’étais incontestablement attirée par cet homme, et cela me rendait presque malade, car jamais je n’avais éprouvé cela avant. C’était pour ainsi dire entre la fascination et le béguin, et bien que ma raison m’affirmait à juste titre que je ne devais rien espérer de cela, que c’était impossible avec un homme comme lui, mon cœur lui, me forçait à tenter ma chance.
Il y a des jours comme ça…

Pour en revenir à ce concert, il était donc terminé et déjà les groupies couraient à l’extérieur pour les attendre. Moi je me contentais simplement d’attendre que l’ouragan soit passé avant d’oser mettre un pied dehors. Ceci fait, j’allais tranquillement m’adosser à un mur, pour aller fumer tranquillement à l’ abris des cris hystériques de la foule.
C’est alors que, cigarette en bouche, je les vis sortir un par un. En tête on retrouvait bien évidemment Frank , tout sourire tandis que les groupies hurlaient son nom en lui tendant de petits calepins qu’il commençait à remplir de ses autographes, puis arriva Linke, Jan et Juri et, enfin David et Timo, qui toujours ensemble, fermaient tranquillement la marche.
Une par une, elles allaient leur demander des autographes, des photos avec ou sans eux, qui formeraient une sorte de souvenir impérissable de cette journée qui allait devenir l’un de leurs plus beaux souvenirs.
Je regardais alors ce défilement d’un œil extérieur, puis ma cigarette terminée je m’apprêtais à partir quand je le vis lui s’approcher de quelques magnifiques jeunes femmes.
Des groupies rien de plus, mais bien que ma tête me disait de ne pas relever, mon cœur lui éprouva l’espace d’un instant une certaine forme de jalousie envers elles.
Ce qui attira le plus mon attention, c’est le sourire qu’il leur portait tandis qu’il prenait des photos avec elles. Sa façon de les toucher, de s’approcher d’elle, cette façon qu’il avait de les regarder, de prendre du plaisir à leur parler, toutes ces marques qui relevaient d’un quelconque intérêt pour elle m’ insupportais. Je me surpris moi même à souhaiter que le malheur s’abatte sur elle, mais bien vite je me reprenais, vraiment cela devenait de plus en plus ridicule. Mais le problème était que je ne pouvait m’en empêcher…

Je détournais alors les yeux pour tomber nez à nez avec une inconnue qui semblait regarder dans la même direction que moi. Surprise, je sursautais légèrement tandis qu’elle prit la parole.
- Pathétique… Elles n’ont rien d’autre à faire qu’essayer de séduire ce crétin ? De toute façon le meilleur qui puisse leur arriver c’est qu’elles passent une nuit avec lui, mais qu’elles ne croient pas en passer plus, c’est pas son truc les histoires à long terme …
- C’est peut-être ce qu’elles recherchent au fond ! répondis- je à la hâte
- Hum possible…
Elle soupira puis détourna bientôt les yeux de cette scène affligeante pour se mettre à me dévisager, quand un franc sourire apparut.
- C’est la première fois que je te vois ici …
- Hum normal c’est la première fois que je viens à un de leur concert répondis-je en lui rendant son sourire, et sûrement pas la dernière pensais-je en levant les yeux aux ciel, ce qu’elle ne remarqua pas.
- Je vois, c’est pas le meilleur groupe du monde, mais je dois bien avouer qu’ils se débrouillent bien quand même. Ça fait le 5ème fois que je vais les voir, et j’en ressors toujours aussi satisfaite.
- Oui j’avoue.
- Moi c’est Julie, mais appelle moi Lud’, et toi puis-je connaître ton nom ?
- Jen’…
- Ok Jen’, viens avec moi on va faire connaissance !
Je n’eus pas le temps de répliquer, ou d’ajouter un seul mot car déjà elle s’était emparée de mon bras pour m’attirer vers un groupe de personne qu’elle connaissait apparemment.
Elles discutaient toutes ensemble, n’ayant absolument pas remarqué ma présence, quand l’une d’elle s’approcha tout à coup de moi.
- Salut je m’appelle Lili et toi c’est quoi ton pti nom ? me lança-t-elle.
- Euh, Jen’… dis-je, d’une voix peu assurée. Nous commencions à faire connaissance quand Lud’ vint se mêler soudainement à la conversation. J’appris bientôt qu’elles étaient toute deux de très bonnes amies, « les meilleurs du monde » comme disais Lud’, et comme elles avaient un don certain pour mettre les gens à l’aise je me laissais aller, parlant de tout et de rien avec elles. Je riais de bon cœur, tandis que Lud’ nous comptait de petites anecdotes qui je dois dire étaient amusantes, quand tournant la tête je m’aperçus que la foule c’était dissipée.
- Tiens y a plus grand monde d’un coup … lançais-je surprise
- C’est normal ils sont montés dans leur bus, tiens d’ailleurs ça me rappelle…
Lud’ se mit à regarder Lili d’une drôle de façon, quand celle-ci sursauta d’un coup comme si elle venait de comprendre la raison d’un tel regard, raison qui m’échappait complètement.
- Ah ouais c’est vrai, mais dis moi Ludi on l’emmène avec nous non ?
Lud’ me regarda un instant semblant hésiter tout à coup, puis elle hocha la tête un sourire aux lèvres, mais moi dans tous ça je ne comprenais rien du tout, et cela était frustrant à vrai dire.
Mais les questions n’eurent pas vraiment le temps de se bousculer dans ma petite tête, car déjà je sentais que l’on m’entraînait quelque part. Sans un mot je les suivais, tout en ressentant quelque chose d’étrange au fond de moi. Dans le langage courant on appellerait ça angoisse, j’étais angoissée de ne pas savoir où j’allais et j’avais le sentiment que l’on me cachait quelque chose d’important, quand en voyant le bus du groupe dont on se rapprochait dangereusement, la réponse s’imposa d’elle même dans mon esprit.
Non ne me dite pas qu’elles vont monter là dedans pensais-je, puis paniquée je me dégageais de l’emprise de Lud’, stoppant nette mon avancée …
- Ben qu’est-ce qu’il y a Jen’ ça va pas ? lança Lud qui ne semblait pas comprendre pourquoi j’agissais de la sorte.

- Euh… bah en fait…euh répondis-je hésitante avant de reprendre.
Où vous vous voulez m’emmener là au juste ? fis-je persuader de la réponse qu’elle allait me donner, tout en priant pour que je me trompe.
Lud’ me regarda d’un air étonné, quand un grand sourire narquois apparut sur son visage, avait-elle compris la raison de mon malaise ?
- Ah je vois, dis moi Jen’ tu n’aurais pas peur de nous suivre par hasard ? lança-t-elle d’un air moqueur.
-Pourquoi aurait-elle peur enfin Ludi ? rétorqua Lili, qui ne comprenait pas ce que son ami sous entendait, puis s’avançant vers moi, elle prit ma main en me regardant gentiment, décidée à repartir vers ce bus que je n’avais pas envie de voir de plus près…
- Aller viens Jen’, il faut juste qu’on leur dise deux ou trois truc après on ira se manger un truc ensemble ok ^^ , me fit-elle en souriant. Devant ce sourire, je me résignais bientôt à les suivre, même si au fond de moi je ressentais une telle appréhension que j’en avais mal au ventre. Pourquoi ressentais-je un tel malaise, il n’y avait pas mort d’homme. Je n’avais aucune raison d’être dans cet état, mis à part peu être une timidité prononcée ou alors le simple fait qu’ils pouvaient m’impressionner quelque peu, mais mon cœur lui disait tout autre chose.

Avais- je peur de le voir lui ?
Revenir en haut Aller en bas
Lili
No hope has gone
No hope has gone
Lili

Messages : 208
Date d'inscription : 05/09/2008
Age : 34
Localisation : à la recherche du Cognecogne perdu! XD....

TOI+MOi+QUI VOUDRA BIEN .....[ EN COURS] Empty
MessageSujet: Re: TOI+MOi+QUI VOUDRA BIEN .....[ EN COURS]   TOI+MOi+QUI VOUDRA BIEN .....[ EN COURS] Icon_minitimeVen 2 Jan - 20:56

XD....

Ouais, tu crèves de trouille ma puce! à fond! Mdr!

Allez! allez! écris encore et encore! sinon je te fouette hein....

lol!

_________________
TOI+MOi+QUI VOUDRA BIEN .....[ EN COURS] 9aywn910

le chemin de croix que je traverse....
Couvert de ce sang...
Mon sang...
Frappez tant qu'il m'en reste encore!
Revenir en haut Aller en bas
Yu
Nouveau
Nouveau
Yu

Messages : 21
Date d'inscription : 15/11/2008

TOI+MOi+QUI VOUDRA BIEN .....[ EN COURS] Empty
MessageSujet: Re: TOI+MOi+QUI VOUDRA BIEN .....[ EN COURS]   TOI+MOi+QUI VOUDRA BIEN .....[ EN COURS] Icon_minitimeSam 3 Jan - 13:11

Huhu , la suite ! la suite !
Revenir en haut Aller en bas
bonkess
Nouveau
Nouveau
bonkess

Messages : 38
Date d'inscription : 07/09/2008
Age : 28

TOI+MOi+QUI VOUDRA BIEN .....[ EN COURS] Empty
MessageSujet: suite chap 1 ^^   TOI+MOi+QUI VOUDRA BIEN .....[ EN COURS] Icon_minitimeDim 4 Jan - 17:10

[suite]

Une fois arrivées devant les marches de ce mini escalier qui se présentait à nous, une nouvelle vague de panique m’ envahie, décidément je n’agissais pas normalement aujourd’hui.
Je ne me comprenais plus, tout ça était étrange, en temps normal je ne me comportais pas de la sorte. Je me détestais, mais c’était incontrôlable, et n’ayant aucune emprise sur mes émotions j’allais rebrousser chemin quand je vis que Lud’ fermait la marche décidée à ce que je monte dans ce fichu bus.
J’enrageais intérieurement mais je n’avais pas le choix, et je me décidais donc, à contre cœur, à entrer, suivit de près par Ludi qui souriait comme fière d’elle.
J’aurais pu la détester à ce moment là, mais je n’avais pas le cœur à la querelle et au fond je l’aimais bien quand même.
Une fois à l’intérieur je les vis tous, une bière à la main, sauf Timo qui comme Ludi me l’avait dit auparavant se cantonnait à son eau minérale, ce qui me fit légèrement sourire. Je fus surprise mais aussi soulagée d’une certaine façon de constater qu’il avait une personne qui manquait à l’appelle. Il n’était pas là et heureusement car je ne sais pas ce qui se serait passé si je l’avais vu.
Ils riaient tous de bon cœur n’ayant pas encore remarquer notre présence quand Frank pris tout à coup la parole.
- Tiens mais c’est Lili et Ludi ! Salut les filles on vous attendait justement fit-il alors qu’il se levait déjà pour aller à notre rencontre.
- Salut Frank, super le concert vous avez assurez comme toujours ^^ lança Ludi, tandis qu’ils levèrent tous leurs bières, sauf Timo qui, lui, levait sa bouteille d’eau, criant tous en cœur « santé » avant d’avaler d’une traite le contenue de leurs chopines.
- Oui je sais on assure , lança Frank qui en faisait des tonnes, tout en nous offrant son plus magnifique sourire « colgate » comme disait Lili.
- Oulah fermes la bouche tu m’éblouis là , rétorqua Lili d’un air moqueur, et croisant le regard de Ludi elles se mirent toutes deux à rire, suivit d’un Frank qui malgré qu’il fut gêné l’espace d’un instant ria lui aussi de bon cœur.
Je les observais en silence, en guettant par la même occasion le moment propice à ma fuite car bien que je ne l’ai pas vu, il risquait de venir et je ne voulais en aucun cas le croiser. C’était suffisamment pénible pour ne pas en rajouter une couche. Je me sentais ridicule, et franchement si j’avais pu disparaître en cet instant ça aurait été avec joie.
Enfin je me consolais en voyant le visage ravie de mes nouvelles amies qui parlaient avec eux. Elles semblaient avoir des tas de choses à leur raconter, et comme ma présence n’était pas indispensable, je décidais de battre en retraite discrètement car je savais bien que si Ludi me voyait, elle m’empêcherais de faire ce que je m’apprêtais à faire, et cela je ne le voulais pas. Alors reculant lentement, je ne la quittais pas des yeux, et quand je fus finalement dos à elle, elle pris tout à coup la parole, ce qui me fit sursauter.
- Mais où est David ? Je ne le vois pas, ne me dite pas qu’il batifole déjà !dit-elle bien fort. J’avais la nette impression que ce qui allait suivre m’était adressé, mais me refusant à écouter, je me précipitais déjà dans l’escalier quand brusquement je tamponnais quelque chose.
Tombant à la reverse, ce quelque chose se retrouva à terre, et moi je me retrouvais sur elle complètement sonnée.
- Je suis désolée pardon, je ne regardais pas où j’allais ? Vous n’avez rien dites…. Fis-je tandis que je me relevais précipitamment.
Le chose elle, se frottait la tête qu’ apparemment elle venait de se cogner, puis dans un élan de solidarité je lui tendis la main, et quand nos deux regards se croisèrent, je crus mourir.
J’étais figée, est-ce que je m’étais fait plus mal que je ne pensais, où alors étais-je le fille la plus poisseuse au monde. Je n’eus pas vraiment le temps de répondre à cette question, car le vacarme que l’on venait de produire avait attiré du monde. Ce monde était incarné en la présence de Ludi qui nous regardait de ses petits yeux rieurs.
- Tiens mais le voilà enfin, alors joli cœur c’est maintenant qu’on arrive ? demanda-t-elle avant de reprendre. Tu sais je me suis presque inquiété pour toi, des fois qu’une groupie t’es enlever, on sait jamais! lança-t-elle en ricanant.
- Oh tu sais il fallait pas, je reviens toujours après tout ^^, lança-t-il tandis qu’il se relevait lentement, grimaçant quelque peu.
Je ne savais plus où me mettre, et tentant une fuite, je fus stopper net dans mon élan par Ludi qui m’interpella.
- Alors Jen’ ça va toi ? Je peux savoir pourquoi tu es partie comme une voleuse sans rien me dire ? fit-elle en me regardant d’un air triste.
- C’est que… fis-je gêné, désolée je ne voulais pas te faire de la peine … lançais-je alors, tandis que je baissais les yeux.
Elle descendis alors du bus, me prit par le bras puis se stoppa tout à coup, comme si elle avait oublier quelque chose. M’entraînant encore avec elle, elle se planta devant David et un sourire aux lèvres elle reprit.
- J’allais oublier, David je te présente Jen’, une nouvelle amie, et peut-être une de vos nouvelles fans ^^ fit-elle.
David me regarda droit dans les yeux, avant de sourire à pleine dent. Mon cœur battait la chamade, et mes joues rougirent instantanément, ce que Ludi remarqua bien vite, et s’approchant de moi, elle me chuchota à l’oreille
- Tu rougis Jen’.
Estomaquée je lui lançais un regard noir, ce qui la fit taire un moment quand David prit la parole .
- Enchantée Jen’ ! Mais viens monte avec nous tu ne vas pas rester toute seule dehors lança-t-il, tout en me faisant un clin d’œil complice.
Bien que je n’avais pas envie de remonter dans ce bus, je ne pouvais pas refuser et je les suivait donc sans dire un mot, résignée à passer une soirée qui se transformerait sûrement en calvaire si je n’arrivais pas à faire taire ce cœur qui battait bien trop vite…
Revenir en haut Aller en bas
bonkess
Nouveau
Nouveau
bonkess

Messages : 38
Date d'inscription : 07/09/2008
Age : 28

TOI+MOi+QUI VOUDRA BIEN .....[ EN COURS] Empty
MessageSujet: RE: Suite   TOI+MOi+QUI VOUDRA BIEN .....[ EN COURS] Icon_minitimeDim 4 Jan - 17:13

[suite²]

A l’intérieur rien n’avait bougé, ils buvaient joyeusement tous en se confiant leurs émotions du moment. Juri trinquait avec Linke et Jan qui arborait un franc sourire tandis qu’il vidait à nouveau son verre d’une traite. Frank quand à lui, était assis avec Lili et discutant tranquillement de leur coté, ils laissaient Timo seul dans son coin qui semblait récupérer, ses écouteur dans les oreilles. L’ambiance était chaleureuse, comme dans une soirée entre copain, on s’y sentait bien et la bonne humeur y régnait en maître absolue.
J’aurais pu être à mon aise en cet instant, mais je n’arrivais pas à me détendre, et tous cela était de sa faute, pourquoi fallait-il qu’il me fasse cet effet. Je me maudissais en silence de ne pouvoir me soustraire à apprécier ce moment qui s’offrait à moi.
- Tiens Jen’… Lança Ludi qui me tendait un verre, tout en observant les autres qui s’étaient mis à rire.
Tu vois ce n’est pas la mer à boire, et ne t’inquiète pas David ne va pas te manger ! dit-elle en attendant ma réaction. Avais- je bien entendu ?
- Je le sais bien ça, lançais- je un brin frustrée qu’elle est compris pourquoi j’agissais de la sorte.
- Bah alors laisse toi aller, il ne peut rien arriver de toute façon, et puis profite tous le monde n’a pas cette chance tu sais, il y en a qui tuerait pour être à ta place fit-elle en riant quand je la coupais
- Tu sais… je la donnerais bien ma place, ça ne m’intéresse pas, et je ne suis pas une groupie !
- Ne le prend pas comme ça, je te taquine ^^, fit-elle alors, semblant vouloir me calmer.
Je me sentis tout à coup bête de réagir de la sorte et baissant les yeux je fini par dire.
- Désolée… Il est vrai que d’être ici me mettait dans tous mes états mais ce n’était pas une raison pour m’en prendre à elle, surtout que je ne lui en voulais pas, la seule à qui j’en voulais c’était moi même.
Elle saisit ma main, tout en continuant de me sourire, puis m’invita à aller m’asseoir avec elle sur des sièges vides qui ne demandaient qu’à être occupés.
- C’est rien va, je sais ce que c’est, j’étais comme ça il fut un temps, m’avoua-t-elle avant de baisser les yeux, puis elle reprit.
- Enfin profitons, dis moi tu as faim ? demanda-t-elle tandis qu’elle cherchait de quoi nous sustenter des yeux.
- Euh bof, pas pour l’instant, mais par contre une bière ça me dirais bien lançais-je tandis que j’ observais Frank et Lili qui ne se quittaient pas des yeux, ce qui m’amena à poser cette question.
- Dis moi Ludi… fis-je hésitante
- Attends voir, je demande juste qu’on nous file des bières et je t’écoute, rétorqua-t-elle gentiment avant de reprendre.
Jan ! cria-t-elle, faisant sursauter le petit Dj qui parlait toujours avec Juri
- Ouais Ludi, qu’est-ce que tu veux ? lança-t-il un sourire malicieux aux lèvres, ce qu’elle remarqua et cela la fit sourire.
- Non arrête tout de suite, enlève moi ces idées de ta tête ok.
Ramène moi juste deux bières s’il te plait, tu serais un ange lança-t-elle tout en lui adressant un clin d’œil complice qui le fit sourire lui aussi.
- Tout de suite, tu sais que je ferais tout pour toi ^^, dit-il avant de se lever pour aller accomplir sa mission, en sifflotant, puis une fois arrivé devant nous il posa les bières et me regarda un bref instant avant de reprendre un sourire amusé aux lèvres.
- Tiens mais je ne la connais pas, tu aurais pu nous présenter Ludi lança-t-il.
- Je te ferais remarquer que ça fait un moment qu’elle est là, mais toi t’as rien remarqué comme d’habitude fit-elle en riant, puis elle continua toujours d’humeur à le taquiner.
Et qui sait, elle n’a peut être pas envie de te connaître après tout ...
Jan l’espace d’un instant sembla être blessé par ce que venait de dire Ludi, et celle ci l’ayant remarqué, se sentit mal et se levant dans un bond elle sauta au cou de Jan, qui fut surprit d’un tel geste et il n’était pas le seul. Timo avait relevé la tête brusquement et les observait tous les deux. Il semblait énervé, mais quand il croisa mon regard il baissa la tête rapidement comme honteux d’avoir été pris sur le fait.
Étrange, pensais-je, serait-il jaloux ?. Je chassais bien vite cette pensée, car après tout cela ne me regardait pas. Ludi quand à elle, n’avait toujours pas lâché Jan, qui resserra ses bras autour d’elle, comme attendrit. Il souriait comme un enfant quand Ludi reprit enfin la parole.
- Désolée, je voulais pas dire ça, c’était pour rire fit-elle, puis soudain elle le regarda droit dans les yeux . Tu sais qu’on t’aime bien gros bêta, et pour tout te dire elle s’ appelle Jen’, et je suis sure qu’elle a envie de te connaître lança-t-elle à la hâte.
Je me contentais de sourire moi aussi, puis me levant j’allais lui faire la bise, quand croisant le regard de David mon cœur fit un bond dans ma poitrine. Détournant les yeux, j’invitais Jan à nous rejoindre, puis jetant mon dévolu sur cette bière qui n’attendais que moi, je tentais de calmer cet emballement soudain.
Décidément il allait falloir que j’ apprenne à me contrôler…
Écoutant attentivement les blagues de Jan, je commençais à me détendre et riant de bon cœur, je faisais connaissance avec lui, et je dois dire qu’il se montrait très gentil. Je comprenais maintenant pourquoi Ludi semblait si proche de lui, il était drôle, gentil, serviable, et savait détendre l’atmosphère. J’aurais vraiment aimé avoir un ami comme lui, et si l’on avait pu se voir plus souvent je pense qu’on le serait devenu, en tout cas j’aurais tous fait pour.

Les minutes défilaient et moi je ne m’en apercevais pas du tout, j’étais trop occupée à écouter Jan et entre nous je n’avais plus envie de partir. Mon angoisse et ma peur s’étaient envolés et cela grâce à lui et aussi à Juri qui nous avait rejoint depuis peu. Sous ses airs de colosse, se cachait un garçon très gentil qui de son franc sourire vous rendait heureux rien qu’à le voir.
Il était de plus très drôle lui aussi, et rien qu’à les voir tous on sentait qu’ils nourrissaient une belle et forte amitié, que je jalousais quelque peu.
Tout à coup Ludi demanda aux garçons de la suivre, et s’exécutant ils s’éloignèrent bientôt me laissant seule, et quand je vis le regard malicieux que Ludi me lançait je me mis à frissonner légèrement. Que pouvait-elle encore préparer pour me regarder de cette manière… pensais-je suspicieuse.
- On revient dit –elle avant de disparaître dehors.
Seule avec ma 3ème bière de la soirée, je me décidais à la finir avant qu’elle ne revienne quand quelqu’un vint s’asseoir en face de moi. A ce moment j’étais bien trop occupée à regarder ce qui se passait à l’extérieur et je ne m’aperçus pas tout de suite que l’on m’observait. Je jouais tranquillement avec le goulot de la bouteille, quand on vint m’interrompre dans mon jeu.
- Re, fit une voix, qui ne m’était pas familière. Je détournais alors mon regard de la vitre pour tomber sur celui de David. Plus rougissante que jamais, je restais figée, incapable de parler.
Mais décidée à ne pas me laisser contrôler par mes émotions, je baissais les yeux, et essayant de me calmer, je fini par dire.
- Euh re …
Il avait sans doute remarquer la gêne dans laquelle je me trouvais, car il fini par émettre un léger rire.
- Ça va ? tu m’as l’air étrange, c’est moi que te met dans cet état … lança-t-il d’un ton charmeur. Mais pourquoi fallait-il qu’il vienne me parler, il voulait ma mort ou quoi ? pensais-je alors, tandis qu’une envie folle de partir en courant se faisait sentir. Prenant mon courage à deux mains, je décidais néanmoins de lui répondre, je n’allais pas perdre la face, surtout pas devant lui…
- Ça va très bien merci, et toi ? lançais-je frustrée.
Surpris par cette réponse il se contenta d’y répondre un sourire aux lèvres.
- Très bien, mais dis moi tu es toute seule, où sont-ils partis ? fit-il, en faisant mine de regarder partout, comme s’il ne les avaient pas vu partir.
Mon œil ouais, mais à quoi il joue là ?me disais-je tout bas, s’il croit que je suis une de ses groupies il se fourre le doigt dans l’œil, non mais …
Je l’observais non dupe, quand il reprit
- Alors Jen’ dit moi, tu as aimé le concert ? demanda-t-il en saisissant ma bière, afin de la vider d’une traite, ce qui ne me plus pas du tout. Non mais ça va, vide ma bière je te dirais rien pensais-je en fronçant les sourcils.
- Euh, ouais c’était pas mal, je dois dire que Frank a une voix du tonnerre ! lançais-je à la hâte, oubliant complètement que ce dernier était présent, et ayant entendu ce que je venais d’avouer il me regarda alors un sourire aux lèvres.
- Merci ! cria-t-il , ce qui fit rire Lili qui ne s’était toujours pas éloignée de lui, à croire qu’ils étaient ensemble ces deux là. Il fallait que je m’en assure, que voulez vous la curiosité ça ne se contrôle pas.
David lui ne releva pas et continua comme si de rien n’était à me questionner, il semblait vouloir que je lui dise quelque chose, mais je n’étais pas d’humeur à le satisfaire.
- Et ça fait longtemps que tu connais Ludi ? demanda-t-il
- Euh quelque heures en fait, c’est la première fois que l’on se voit ^^, fis-je ne sachant pas où il voulait en venir.
- Ah ok, je vois … fit-il en me regardant sournoisement.
- Tu vois quoi ? lançais-je surprise par ce regard, quand il s’approcha de moi lentement et me fixant droit dans les yeux il finit par reprendre.
- T’es intéressée par lequel d’entre nous dit moi ? finit-il par avouer, en prenant doucement une de mes mèches de cheveux dans ses mains.
- Pardon ? soufflais-je, complètement surprise par ce qu’il venait de dire.
Je n’en revenais pas, mais pour qui me prenait-il cet abruti. Je crois que même le mot abruti ne pouvait pas qualifier l’homme que je voyais devant moi.
Dégoûtée par ses sous entendus qui s’avéraient inexactes, je le fusillais du regard ce qui le déstabilisa un instant mais se refusant à comprendre qu’il commençait à me taper sur les nerfs, il continua ne lâchant pas prise.
- Alors dis moi, qui ? moi ? fit-il un sourire malicieux aux lèvres
Je me levais alors à la hâte, prenant mon manteau je m’apprêtais à partir quand sous le coup de l’émotion, je m’abaissais à sa hauteur et le fixant droit dans les yeux je finis par dire.
- Aucun, et surtout pas toi ! pauvre con ! lançais-je hors de moi. Surprit, il me regardait partir impuissant, puis une fois dehors, il baissa les yeux .
- Merde… souffla-t-il, embêté.
J’avais conscience que je me comportais comme une vierge effarouchée, mais là s’en était trop. J’avais horreur de ce genre de garçon qui se croyait supérieur, et irrésistible, et bien que j’avais un faible pour lui, jamais je ne lui en ferais par. Plutôt mourir que de m’abaisser à cela.
Rouge de colère, je dévalais l’escalier quand je croisais Ludi qui surprise de me voir dans cet état m’interpella.
- Jen’, mais qu’est-ce qui se passe ? me dit-elle. Sans me retourner je filais droit devant moi, puis m’arrêtant tout de même, je finis par lui dire.
- Je rentre, désolée je ne peux pas rester, à une prochaine fois ok a+ ! fis-je avant de reprendre ma route.
- Mais attends je n’ai pas ton numéro ! cria-t-elle. J’étais déjà bien loin, et décidée à quitter cet endroit coûte que coûte je ne relevais pas.
- Mais qu’elle mouche la piquée ? fit-elle en regardant Jan et Juri qui aussi surpris qu’elle ne savaient que répondre.
- Moi je sais ce qui lui prend, lança une voix dans l’escalier. Frank se tenait là, les bras croisés suivit de près par Lili qui semblait énervée.
- C’est la faute de David, fit-elle, il a encore fait des siennes.
Ludi à l’écoute de cette révélation fronça les sourcils, et ses yeux se firent menaçant, Jan sursauta, Frank et Juri eux levaient déjà les yeux au ciel.
- Ca va barder ! fit Juri amusé.
- Oh oui ! Lança Frank qui en bas de l’escalier attendait que Lili soit à ses côtés pour la prendre à nouveau dans ses bras.
- DAVID !! cria Ludi, tandis que ce dernier descendait timidement les marches.
- Oui fit-il un sourire aux lèvres.
- Je peux savoir ce que tu as encore fait lança-t-elle sur les nerfs. Il se contenta de se gratter la tête frénétiquement avant de répondre agacé.
- Oh ça va je sais que j’ai merdé fit-il Mais je pensais que ce n’était qu’une groupie moi, alors bon j’ai peut être été un peu trop direct, mais c’est ça faute aussi… fit-il, comme si de rien n’était.
Revenir en haut Aller en bas
Yu
Nouveau
Nouveau
Yu

Messages : 21
Date d'inscription : 15/11/2008

TOI+MOi+QUI VOUDRA BIEN .....[ EN COURS] Empty
MessageSujet: Re: TOI+MOi+QUI VOUDRA BIEN .....[ EN COURS]   TOI+MOi+QUI VOUDRA BIEN .....[ EN COURS] Icon_minitimeDim 4 Jan - 17:20

Hiiiiiihaaaaaa ! Jen , mon adoreuse de Milk shake préférée ! La suite hein !!
Revenir en haut Aller en bas
*kinder~schoko-bonK*
Muse Fan
Muse Fan
*kinder~schoko-bonK*

Messages : 78
Date d'inscription : 05/09/2008
Age : 25
Localisation : dans ces rêves...

TOI+MOi+QUI VOUDRA BIEN .....[ EN COURS] Empty
MessageSujet: Re: TOI+MOi+QUI VOUDRA BIEN .....[ EN COURS]   TOI+MOi+QUI VOUDRA BIEN .....[ EN COURS] Icon_minitimeDim 4 Jan - 17:25

Nouvelle lectrice !!!

Jadoreuhhhhhh !!!!!!! =D
J'veux une suite !!!
Mais fait gaffe je suis très jalouse !!! mdr
Non je lol, aller une suite j'ten pris !!!! ^^
Revenir en haut Aller en bas
bonkess
Nouveau
Nouveau
bonkess

Messages : 38
Date d'inscription : 07/09/2008
Age : 28

TOI+MOi+QUI VOUDRA BIEN .....[ EN COURS] Empty
MessageSujet: RE: Suite   TOI+MOi+QUI VOUDRA BIEN .....[ EN COURS] Icon_minitimeDim 4 Jan - 17:37

Lol voila ta suite petite lectrice ^^

Ludi tentait de se calmer devant la bêtise dont David pouvait faire preuve parfois, et pendant qu’elle se massait les tempes énergiquement, Frank prit la parole.
- Ah David décidément tu ne sais pas y faire toi… lança-t-il en riant.
Je me demande si on te verra avec quelqu’un un jour, vu la manière dont tu traites les filles souffla-t-il en regardant Lili tout sourire.
- Parce que tu sais mieux t’y prendre avec elles ? Rétorqua David, d’un air détaché.
- Oui déjà mieux que toi mon cher affirma-t-il avant de regarder tendrement Lili.
Mais bon toi tu ne sais pas ce que c’est d’aimer vraiment, tu joues avec toutes ces pauvres filles. As-tu jamais essayé de te mettre à leur place quand au petit matin tu les virais à coups de pied de chez nous ? Hein ?
- Oh ça va lâche moi, j’ai pas de conseils à recevoir de toi ! Cracha David remonté.
Frank s’apprêtait déjà à répondre à ça, quand Timo s’interposa.
- C’est bon Frank… dit-il en posant sa main sur son épaule, et bien que Frank tenta quand même de dire quelque chose, Timo le regarda droit dans les yeux. Son regard était intense, et suppliant à la fois.
- Ça suffit … souffla-t-il doucement. Frank se tue alors, et baissa les yeux tandis que Timo allait déjà vers David pour le calmer.
- Aller c’est bon David, calme toi un peu … fit-il à notre ami qui retrouvait peu à peu le sourire.
David et Timo se connaissaient depuis quelques années déjà, et contrairement aux autres, ils partageaient bien des secrets tous les deux. Des secrets qui les rongeaient depuis des années, mais jamais ils n’avaient eu le courage de les partager avec leurs amis qui étaient pourtant comme des frères pour eux. C’était une chose bien trop dur…
Ils se contentaient juste d’être eux, et rien de plus, sans jamais ne rien changer.
Les filles regardaient impuissantes leurs deux amis s’enfoncer un peu plus tous les jours, mais bien qu’elles aient tentées d’en savoir plus, elles n’ont jamais eu de réponse.
C’était comme si David avait verrouillé son cœur, et le seul à en posséder encore la clé était Timo.
Le silence de mort qui régnait fut tout à coup brisé par Ludi, qui résolu à me revoir, ne tarda pas à reprendre la parole
- Bon David va la chercher ! ordonna-t-elle, ce qui surprit ce dernier, qui refusa immédiatement.
- Hors de question, t’as qu’à y aller toi ! rétorqua-t-il vivement.
- Arrêtes de faire l’enfant, t’as fait une connerie alors assumes un peu bordel lança Ludi qui semblait avoir mal à la tête. Tous le monde le regardait, et tous semblaient approuver ce qu’elle venait de dire, et à juste titre. N’ayant pas d’autre choix que de rendre les armes David soupira puis acquiesça.
- Rah c’est bon j’y vais, mais c’est dernière fois que je fais ça hein ! souffla-t-il avant de se mettre en route.
- Dépêche toi un peu, et n’oublie pas de sourire un peu , tu fais peur ^^ cria-t-elle tandis que ce dernier jurait dans sa barbe.

Je m’apprêtais à traverser quand le feu passa au rouge pour les piétons.
- Rah saloperie de feu à la con ! lançais-je énervée. Si j’avais pu tuer quelqu’un je l’aurais fait ça c’était certain, j’étais sur les nerfs et tous ça à cause de lui.
Je jurais silencieusement quand enfin le feu passa au vert, et m’apprêtant à traverser je fus tout à coup retenue par une main qui agrippait mon bras.
Surprise par le fait que je faisais du sur place, je me décidais à me retourner pour tomber sur cet espèce de prétentieux poilu, vu ce bras recouvert de poils noirs qui longeait ce corps que j’observais.
Je ne voulais pas le regarder en face, vu le dégoût qu’il m’inspirait désormais, alors je ne fis que lui lancer un rapide coup d’œil furtif avant de détourner la tête, puis dans un élan de colère je me défis de son emprise pour traverser, bien décidée à l’ignorer simplement.
Mais ne l’entendant pas de cette oreille, il me saisit à nouveau le bras ce qui m’énerva encore un peu plus, et me retournant vivement, je me retins un instant de ne pas lui envoyer ma main à la figure.
- Bon tu me lâches ! Je croyais avoir été claire, casses toi ! crachais-je sans pour autant le regarder.
- Non tu viens avec moi ! lança-t-il, d’un air agacé.
- Pardon ? Je n’en ai pas du tout la moindre envie, non mais tu t’entends ? Fous moi la paix, j’ai pas que ça à faire, et les mecs dans ton genre très peu pour moi … avouais-je avant de continuer ma route puisque le feu était entre temps de nouveau passé au rouge.
Décidée à lui échapper, j’entrais dans un petit parc où l’obscurité allait me permettre de le semer, et quand j’eus rejoins l’autre sortie je tombais nez à nez avec lui qui semblait m’attendre.
- Tu pensais m’échapper aussi facilement fit-il un sourire amusé aux lèvres, crois moi les parcs en Allemagne sont tous les mêmes, une entrée une sortie…
Le fusillant du regard, je ne relevais pas et passant à côté de lui sans un regard je filais droit devant moi, atteignant une petite ruelle qui ne m’était pas familière.
Évidemment qu’elle ne m’était pas familière puisque je ne connaissais pas aussi bien que certain personne l’Allemagne, et ne voulant pas me perdre d’avantage je retournais bientôt sur mes pas et allais le rejoindre.
Je n’émis aucuns commentaires, luxe que ce cher David ne se paya pas.
- Alors on se décide à me suivre… fit-il d’un air triomphant.
Ne relevant pas, car je ne voulais pas lui faire ce plaisir, je restais de marbre quand il reprit.
- Bon.. euh.. écoute je sais que j’y suis allé un peu fort fit-il puis estomaquée, je ne pus me retenir plus longtemps, et je lui coupais déjà la parole.
- Un peu, tu appelles ça un peu. Non mais tu t’es entendus, pour qui te prends tu à la fin, ce n’est pas parce qu’on a du succès qu’on peut se permettre de traiter les gens de cette façon. Je t’apprendrais que pour ta gouverne je ne suis pas comme toutes ses filles qui te courent après, moi je ne tolère pas les mecs comme toi ! lançais-je hors de moi.
- Je suis désolé souffla-t-il, détournant le regard, et sans aucun sourire aux lèvres il encaissait durement ce que je lui disais.
- C’est facile d’être désolé dis-je las de sa présence.
- Crois moi je le suis, j’ai mal agis pardon fit-il en me regardant de ses yeux désolés .
Mon cœur fit un bon dans ma poitrine, et je ne pus le haïr plus longtemps, il avait profité de ma faiblesse pour m’avoir le fourbe pensais-je avant de reprendre.
- Bon, je te pardonne va. Tu as de la chance que je t’aime…fis-je avant de me rendre compte de ce que je disais.
Il me regarda alors subitement surprit par cette révélation.
- Euh…. bien… je t’aime bien … balbutiais-je avant de m’éclaircir la voix.
- Bon faut que j’y aille moi, fis-je, histoire de changer de sujet, quand une main agrippa la mienne, m’empêchant alors de prendre la fuite. Mon regard se posa alors sur cette main qui était sur la mienne et déjà mes joues devinrent rouges comme des tomates, puis baissant les yeux, je me sentais honteuse de ma réaction. Il ne le remarqua pas, trop occupé à m’attirer hors du parc, puis une fois dehors, il m’entraîna jusque devant la salle de concert que j’avais quitter précipitamment quelques minutes auparavant par sa faute.
Ne comprenant pas où il voulait en venir, je retirais vivement ma main de la sienne, avant de lui demander des explications.
- Je peux savoir où tu m’emmène, je dois rentrer moi je te signale ! Lançais-je
- Oh fais pas d’histoire, Ludi m’a demandée de te ramener alors c’est ce que je fais , je te ramène… lança-t-il d’un air détaché.
- Mais qu’est-ce que j’ai fait pour tomber sur un mec comme toi, franchement y a des claques qui se perdent ! lançais-je agacée.
Étonné par mes propos, un sourire malicieux se dessina sur ses lèvres…
- Oh tu le regrette pas tant que ça fit-il.
- Comment ça ? lançais-je étonnée moi aussi .
- Bah tu le sais, TU M’AIME BIEN lança-t-il, avant de me regarder avec ses petits yeux rieurs, et son sourire charmeur.
Mes yeux s’agrandirent alors, et profondément révoltée par ce qu’il venait de dire, et la façon dont il l’avait fait, je pris mes cliques et mes claques et filais droit vers ce parking, que j’aurais déjà du rejoindre depuis longtemps.
Non mais il se fout de moi en plus, mais quel c********* pensais-je intérieurement…
Il fallait que je parte au plus vite, sinon je n’allais bientôt plus répondre de moi, il m’agaçais à un point que même le fait de le tuer ne pouvait pas me satisfaire.
Le peu d’estime que j’avais pour lui, avait disparu en un instant mais à l’inverse mon cœur lui se sentait de plus en plus attiré par lui, ce qui ne m’enchantais pas vraiment.
Pourquoi fallait-t-il que ça m’arrive à moi ? Qu’avais-je fais pour aimer un abruti pareil ?
Comment pouvait-on être attiré par autant d’amour propre, et d’ego ?
Arrivée à la voiture, je m’installais déjà au volant quand David surgis à ma fenêtre.
- Aller Jen’ je te taquine, reviens s’il te plait ! fit-il un sourire aux lèvres.
L’ignorant complètement je relevais lentement la vitre de ma fenêtre ce qui le désola car il allait entendre parler du pays s’il ne me ramenais pas vite à Ludi.
Prenant son courage à deux mains, il se mit devant ma voiture pour m’empêcher d’avancer.
Où alors là tu fais une grave erreur, si tu crois que ça va m’arrêter pensais-je tandis que j’appuyais sur l’accélérateur.
David sursauta mais ne bougea pas d’un pouce, décidé à me ramener coûte que coûte.
- Ah oui c’est comme ça ok !fis-je tandis que je démarrais en trombe.
David devint blanc comme un linge, puis fermant les yeux, il ne bougea pas.
Moi en revanche je me stoppais à quelques millimètres de lui avant de sortir fièrement de ma voiture, l’observant en silence.
Il tremblait un peu, et quand il ouvrit les yeux, il soupira de soulagement, et moi je me mis à rire. Furibond, il me lança un regard noir et s’avança vers moi en me regardant de travers.
- Ça t’amuse hein !? fit-il frustré par ma petite blague qui je dois dire me rendait fière.
- Oh voyons le prend pas comme ça, JE TE TAQUINE enfin ^^, lançais-je amusée, avant de reprendre.
Aller j’ai eu ma revanche, donc c’est bon je te suis, allons voir Lud’, dis-je en riant, tandis que me devançant il m’ouvrait la voix afin d’aller la revoir.
- T’es vraiment pas possible comme fille toi alors, me fit-il encore sous le coup de ma farce.
- Et ouais, je ne suis pas comme les autres, et tu l’as appris à tes dépends, alors on est quitte maintenant …fis-je tout sourire.
Il ne répondit pas, et continuant à marcher nous arrivâmes bientôt devant Ludi qui déjà nous rejoignait un sourire aux lèvres.
- Jen’ !!!! fit-elle en me sautant dans les bras.
- Je t’ai manquée à ce que je vois lançais-je en souriant.
- Bah oui j’ai faillis plus te revoir à cause d’une certaine personne, lança-t-elle en regardant méchamment David, qui lui détourna les yeux, tout en remontant dans le bus. Apparemment il était parti pour bouder…

[Fin Chap 1]
Revenir en haut Aller en bas
*kinder~schoko-bonK*
Muse Fan
Muse Fan
*kinder~schoko-bonK*

Messages : 78
Date d'inscription : 05/09/2008
Age : 25
Localisation : dans ces rêves...

TOI+MOi+QUI VOUDRA BIEN .....[ EN COURS] Empty
MessageSujet: Re: TOI+MOi+QUI VOUDRA BIEN .....[ EN COURS]   TOI+MOi+QUI VOUDRA BIEN .....[ EN COURS] Icon_minitimeDim 4 Jan - 18:37

AHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHhhh
Trop bien !!!! =D
suite
suite
suite
et
suite !!!
Revenir en haut Aller en bas
Lili
No hope has gone
No hope has gone
Lili

Messages : 208
Date d'inscription : 05/09/2008
Age : 34
Localisation : à la recherche du Cognecogne perdu! XD....

TOI+MOi+QUI VOUDRA BIEN .....[ EN COURS] Empty
MessageSujet: Re: TOI+MOi+QUI VOUDRA BIEN .....[ EN COURS]   TOI+MOi+QUI VOUDRA BIEN .....[ EN COURS] Icon_minitimeDim 4 Jan - 18:53

et moi, je suis engloutit par les bras de Kyky XD.... mdr!

allez une suite! écris encore encore et encore ^^....

JTDR missounette!

_________________
TOI+MOi+QUI VOUDRA BIEN .....[ EN COURS] 9aywn910

le chemin de croix que je traverse....
Couvert de ce sang...
Mon sang...
Frappez tant qu'il m'en reste encore!
Revenir en haut Aller en bas
Yu
Nouveau
Nouveau
Yu

Messages : 21
Date d'inscription : 15/11/2008

TOI+MOi+QUI VOUDRA BIEN .....[ EN COURS] Empty
MessageSujet: Re: TOI+MOi+QUI VOUDRA BIEN .....[ EN COURS]   TOI+MOi+QUI VOUDRA BIEN .....[ EN COURS] Icon_minitimeDim 4 Jan - 19:00

Merciiiii !! I'm happy !! Suiteuh !!! Suiteuh

* Fait la pompom * Je veus un SSSS je veus un UUUU je veus un IIII je veus un TTTT .... il y a quoi aprés TTT ?
Revenir en haut Aller en bas
Stange &
Invité



TOI+MOi+QUI VOUDRA BIEN .....[ EN COURS] Empty
MessageSujet: Re: TOI+MOi+QUI VOUDRA BIEN .....[ EN COURS]   TOI+MOi+QUI VOUDRA BIEN .....[ EN COURS] Icon_minitimeLun 5 Jan - 16:29

Je lirais ce soir j'ai cours ...
Revenir en haut Aller en bas
bonkess
Nouveau
Nouveau
bonkess

Messages : 38
Date d'inscription : 07/09/2008
Age : 28

TOI+MOi+QUI VOUDRA BIEN .....[ EN COURS] Empty
MessageSujet: Chapitre 2   TOI+MOi+QUI VOUDRA BIEN .....[ EN COURS] Icon_minitimeMer 7 Jan - 18:16

Chapitre 2 --> Une rentrée difficile



J’étais à nouveau montée dans le bus, et j’avais repris ma soirée là où je l’avais laissée.
Jan et Juri étaient à nouveau avec moi, et on se racontait à tour de rôle des blagues, nos histoires, enfin tous ce qui pouvait nous faire rire.
Frank et Lili, eux, étaient toujours collés l’un à l’autre, et j’avais enfin appris de la bouche de Ludi qu’ils étaient bel et bien ensemble apparemment.
C’était une histoire d’amour solide, et cela faisait déjà 2 ans que ça durait, enfin même si il y avait eu quelques petit couacs au départ, ils étaient éperdument amoureux l’un de l’autre et le temps ne faisait que les rapprocher encore et encore.
Je me perdis bientôt dans la contemplation de ses deux amoureux que j’enviais bien malgré moi.
Ce bonheur y aurais-je droit un jour…

Mon regard se détourna alors d’eux pour aller se poser sur une touffe de cheveux noirs, qui s’était mise dans son coin et qui n’avait pas émit un mot depuis quelques temps déjà.
Je me sentis mal tout à coup, l’avais-je à ce point contrarié ? Allait-il bouder encore longtemps. Je soupirais lentement quand sans m’en apercevoir je m’étais déjà levée pour aller à sa rencontre, en aillant pris soin tout de même de prendre deux bières au passage, que voulez vous j’avais soif tout d’un coup …
Assise à côté de lui il ne me regardait pas, préférant fixer le paysage au loin, plutôt que croiser mes yeux qui eux ne le quittaient pas.
Je ressentais une profonde tristesse soudainement, car visiblement il m’ignorait délibérément, et cela me faisait mal, et décidée à faire bouger la situation je me risquais à la parole.
- Euh … fis-je doucement David ?
- Laisse moi souffla-t-il agacé.
- Non j’ai pas envie ! lançais-je comme une gamine, le sourire aux lèvres, ce qui le fit réagir.
- Mais qu’est que tu veux à la fin, t’es chiante ! dit-il en s’enfonçant dans son siège, saisissant au passage une des bières que j’avais amené.
- Désolée, soufflais- je alors, en baissant les yeux.
David qui avait très bien entendu ne répondit rien se contentant d’ouvrir sa bière afin d’en avaler une gorgée. Contrariée par le fait qu’il continu de m’ignorer alors que je venais de m’excuser, parce que je me sentais mal vis à vis de lui, je me levais promptement et m’apprêtais à rejoindre des gens qui eux ne restaient pas silencieux, et qui avaient un sens de l’humour.
Mais c’était sans compter sur cette main qui s’attardait encore sur mon bras afin de me retenir.
David sans un regard pour moi, agrippait ma manche tout en buvant tranquillement sa bière, et quand il eu fini de boire, il reprit la parole.
- C’est bon restes avec moi, fit-il doucement.
- Hum je ne sais pas si tu le mérite lançais-je toujours aussi contrariée.
- Ah ne recommence pas hein ! Décidément t’es pas possible, tu peux pas faire comme on te dit des fois ! souffla-t-il un brin énervé
- Non et surtout si c’est toi qui me demande fis-je détournant les yeux, puis croisant mes bras, je lui tournais le dos, las de son comportement. Il soupira puis fini par lâcher ma manche.
- C’est bon vas-y , va rejoindre tes amis… souffla-t-il
- Non je peux pas j’ai pas encore bu ma bière ! lançais-je en m’asseyant à nouveau.
- Tu peux la boire avec eux cette fichu bière ! cracha-t-il.
- Tu peux pas te taire un peu, j’ essais d’être gentille et toi tu gâches toujours tout à chaque fois ! lançais-je agacée.
David se tue ayant compris le message, décidément c’était tout feu tout flamme avec lui, mais ce contact m’était distrayant à vrai dire, et j’aimais ça.
Étais-je tout à fait normale pour oser penser ça ? me disais-je tout bas en regardant cette bière qui n’était toujours pas décapsulée.
- Donne fit-il en me tendant sa main, et une fois ma bière en main il la décapsula et me la rendit.
- Merci rétorquais-je alors, puis silencieusement je vidais ma boisson, sans plus ajouter un mot, car il fallait préserver ce petit moment de répit…
J’observais alors au loin mes nouveaux amis qui riaient gaiement, et je souriais devant tant de gaieté. Décidément je commençais à les apprécier vraiment, car on ne pouvait pas s’ennuyer avec eux, et même si certaines personne boudaient dans leur coin, il y avait toujours dans ce groupe, une personne capable de mettre l’ambiance.
Tout à coup la voix de Ludi retentit. Elle se trouvait à côté de Linke, qui ne semblait pas d’humeur à faire ce qu’elle lui demandait.
Je me levais alors pour aller les rejoindre, la compagnie de David m’étant devenue ennuyeuse, ça ne servait à rien de parle à une tête de mule comme lui, je préférais le laisser seul avec sa bière.
Arrivée à côté de Ludi, je l’observais curieuse de savoir ce qui ce disait, tandis qu’elle tannait Linke pour qu’il fasse ce qu’elle lui demande.
- Aller s’il te plait ! dit-elle d’une voix mielleuse.
- Hum j’ai pas envie, une autre fois si tu veux ! rétorqua-t-il alors ennuyé. Il se détourna alors d’elle, et allât rejoindre Jan et Juri qui discutaient tranquillement dans leur coin.
- Pff je te jure lança-t-elle quand elle s’aperçut de ma présence, elle me sourit alors oubliant complètement le refus de Linke qui l’avait contrariée
- Ah Jen tu es là ! Alors ça se passe bien avec David ? me fit-elle en me regardant de ses petits yeux curieux.
- Ah lui …soufflais-je, quand il aura fini de faire la tête je te le dirais dis-je en riant avant de reprendre comme si de rien n’était.
- Qu’est-ce qui se passe avec Linke ? Un problème ? ajoutais-je désireuse de savoir le fin fond de l’histoire.
- Non aucun problème, mis à part qu’il est réticent à ma demande c’est tout ! fit-elle déconcertée.
- Et tu lui as demander quoi ? fis-je toujours aussi intéressée …
- Oh pas grand chose, je voulais juste qu’il pousse la chansonnette c’est tout fit-elle amusée.
- Ah … rétorquais-je, et réfléchissant tout à coup une idée me vint.
On va le forcer t’ inquiète soufflais-je d’un air malicieux
Ludi me sourit alors, et se mit à me suivre. Je m’élançais déjà vers Linke quand celui ci se retourna, et étonné de cette arrivée il prit la parole.
- Euh… c’est quoi ce regard ? Qu’est-ce que vous voulez les filles ? fit-il d’un air soupçonneux
- Linke ? fis-je en affichant une moue plus que suppliante
- Quoi ? lança-t-il en riant
- Tu nous chante une chanson ? s’il te plait, s’il te plait …. Rétorquais-je alors, les mains croisées et le regard suppliant quand Ludi vint me rejoindre dans ma démarche.
- Mais euh … fit-il ennuyé, et sentant qu’il commençait à faibli, je décidais de continuer à le titiller jusqu’à ce que j’obtiens ce que je voulais.
- Aller quoi, tu as peur c’est ça … lançais-je alors pour le provoquer.
- Mais non c’est pas ça… Rétorqua-t-il en baissant les yeux.
- Aller !! Je t’accompagne à la gratte si tu veux ! fis-je alors ce qui l’étonna
- Tu joues de la guitare toi ? fit-il surpris par cette déclaration.
- Oui monsieur, pourquoi ça t’étonne ? répliquais-je alors en riant.
- Euh nan fit-il amusé, mais franchement je n’ai pas envie désolé… lança-t-il en se retournant pour attraper une bouteille d’eau qui se trouvait là . Il en bu une gorgé et s’apprêtait déjà à en boire une autre quand je repris la parole.
- Aller Linke, pour le peu de fois qu’on te voit, tu pourrais chanter un petit peu fis-je en le regardant droit dans les yeux.
- T’es têtue toi hein fit-il avant de regarder Lud’, mais j’en connais d’autre …
- Et oui, on s’y habitue tu verras, t’as pas le choix !fis-je avant de reprendre.
Aller chante, je chante avec toi si tu veux lançais-je sans jamais lâcher son regard.
Il soupira alors devant mon entêtement et souriant, il finit par céder et acquiesça.
- Bon c’est d’accord fit-il je vais chanter, mais pas longtemps hein lança-t-il avant de commencer.
Ludi se retourna vers moi, et tapant nos mains l’une contre l’autre on souriait ravi de l’avoir fait plier. Linke avait une belle voix, bien que j’avouais avoir une préférence pour celle de Frank que je trouvais magnifique. Que voulez vous chacun ses goûts, mais je reconnaissais toutefois que Linke se défendait aussi.
Je l’observais silencieusement, appréciant ce moment rare car apparemment, ça n’arrivait pas souvent de voir le petit bassiste pousser la chansonnette, et vu le mal que l’on c’était donner pour qu’il le fasse, cette affirmation ce révélait on ne peut plus exacte.
C’était dommage, mais que voulez vous, on ne peut pas changer les gens …
Sa chanson se termina bientôt, et devant le visage ravit de Ludi, je me contentais quand à moi de l’ applaudir vivement ce qui le fit sourire.
- Une autre, une autre !!! fit-on en cœur, ce qui combla notre petit chanteur en herbe, et se préparant à chanter une nouvelle chanson, il me regarda alors, un sourire en coin.
Ne relevant pas, je continuais à le regarder puis il commença. Son choix s’était arrêté cette fois sur « Get Home », une chanson qui m’était familière.
- Ah je connais ça… fis-je amusée
Soudain Linke s’arrêta et m’attira vers lui. Surprise par ce geste je le regardais, curieuse de savoir où il voulait en venir.
- Euh … Linke, tu fais quoi là ? lançais-je alors en le regardant dans les yeux.
- Moi rien mais toi si ! rétorqua-t-il en me mettant à sa place tandis qu’il allait se mettre à la mienne.
- Euh … Linke ? fis-je alors tandis que je commençais à comprendre où il voulait en venir.
- Aller Jen chante ! fit-il amusé. S’il te plait … lança-t-il avec une moue qui m’était familière.
- Toi alors … soufflais-je consciente qu’il venait de m’avoir à mon propre jeu.
- Oui moi … fit-il en riant.
Je soupirais tandis que les regards se tournaient vers moi. Oh non me regarder pas ! Linke je vais te tuer !!! pensais-je alors en moi même tandis que Jan prit tout à coup la parole.
- Aller Jen montre nous un peu ce que tu sais faire ! lança-t-il en même temps qu’un micro que j’attrapais au vol.
- Oh non pas ça …soufflais-je ce qui fit sourire à la fois Linke et Ludi qui m’observaient en silence, tandis que je me retrouvais seule avec moi même et ce fichu micro. Jan le brancha alors à un ampli qui se trouvait là malheureusement, et Linke attrapa une guitare pour m’accompagner.
- Euh vous déconnez là hein… fis-je paniquée tandis que Linke se retournait pour me répondre.
- Bah quoi t’as dit que t’ allais chanter ! lança-t-il, un grand sourire au lèvres.
- Euh nan, correction j’ai dit que je t’accompagnerais au chant ok, j’ai pas dis que j’allais chanter toute seule ! Lançais-je alors, histoire de me sortir de cette galère que j’avais moi même causée, par la faute de cette langue qui était trop pendue…
- Linke …soufflais-je alors au bord du désespoir
- Aller quoi chante je l’ai bien fait moi ! fit-il un brin insistant. Après tout il avait raison sur un point, il avait bel et bien remplis sa part du contrat mais moi dans tous ça je n’avais vraiment , mais alors vraiment pas envie de faire ça …
Je cherchais de l’aide dans les yeux de mes amies qui soit étaient trop occupées par leur petit ami, soit se délectaient de mon embarras.
- Aller Jen… me fit Ludi qui me regardait avec ses petits yeux suppliants.
- Non, et puis si ça se trouve tu sais je chante très mal, je ne veux pas vous faire mal aux oreilles ^^ … fis-je en souriant, sourire qui était quelque peu crispé.
- Aller je suis sure que non … rétorqua-t-elle avec sa moue la plus suppliante.
J’étais sur le point de craquer, et quand je crus pourvoir surmonter ce regard, un homme vint m’achever.
- Aller Jen… pour me faire plaisir lança Jan de ses petits yeux bleus irrésistibles.
Ne pouvant plus résister, j’abandonnais là mon refus et soufflais quelques mots à Linke, afin qu’il sache quoi jouer.
- Bon écoutez bien je le ferais pas deux fois hein ! fis-je frustrée de n’avoir pu me sortir de ce piège.
Jan et Linke ne perdaient rien pour attendre, ma vengeance allait être terrible.
Le petit bassiste qui ce soir allait faire office de guitariste commença à pincer les premières cordes et quand mon tour arriva, aucun sons ne pu sortir de ma bouche ce qui le força à s’arrêter.
- Euh.. Jen c’est à toi là ! lança-t-il vivement.
- Je sais, je sais… fis-je à la hâte tandis que je les voyais tous me sourire, ils semblaient attendre que je commence.
Mon regard était perdu au loin quand une vois me sortit de mon égarement soudain.
- Aller Jen’ chante ! fit David d’une vois moqueuse, tandis qu’il me fixait assis à sa place, il n’avait pas bougé de puis tout à l’heure.
Ah ouais c’est comme ça… je vais te montrer moi … pensais-je alors, relevant son défi .
- Aller Linke joue ! lança-je alors, comme si c’était un ordre. Ce dernier s’exécuta alors rapidement et cette fois ci, mon tour arrivé le son de ma voix se fit entendre au grand étonnement de tous.
Tous même David me regardait, et il semblaient apprécier ma prestation, ce qui me fit sourire quelque peu, ravie que ça leur plaise, mais encore plus ravie d’avoir cloué son bec à David qui ne semblait pas en revenir…
Mais le jeu n’était pas terminé, et David allait voir de quoi j’étais capable, et c’est alors que la chanson presque terminée, je m’élançais vers lui qui me regardait surprit.
Je m’arrêtais devant lui, et lui lançait un regard franc tandis que je m’approchais un peu plus de son visage.
- So expect me not to come back....I'm flying away... soufflais-je alors, en plongeant mon regard dans le sien, avant de détourné la tête sans lui porter plus d’attention.
Revenir en haut Aller en bas
bonkess
Nouveau
Nouveau
bonkess

Messages : 38
Date d'inscription : 07/09/2008
Age : 28

TOI+MOi+QUI VOUDRA BIEN .....[ EN COURS] Empty
MessageSujet: RE: Suite   TOI+MOi+QUI VOUDRA BIEN .....[ EN COURS] Icon_minitimeMer 7 Jan - 18:18

[suite]

J’allais rejoindre Linke, qui me regardait sans pouvoir dire un mot. Jan et les autres eux applaudissaient tous, ce qui me rendit très heureuse et me remettant déjà à ma place, je tendais ma main en avant en demandant d’un signe de la tête à Frank de me rejoindre.
- Frank ça te dis un petit duo ? lançais-je d’un air de défi à ce chanteur dont la voix me transportait quand je l’entendais.
- Ouais pourquoi pas ! me fit-il avant de prendre ma main. Il demanda alors à Jan de brancher un deuxième micro, et c’était parti pour un duo d’enfer, ce duo dont j’avais tant rêvé.
On était tous les deux partis pour chanter Alles endet hier, quand Linke fut coupé dans son élan par un David remonté. J’étais je devais dire assez surprise par la réaction de David, que voulait-il encore prouvez ?
- Laisse Linke, va prendre ta basse toi ! lança-t-il à l’intention de son ami qui s’exécuta sans un mot.
Il me regarda droit dans les yeux, quand un sourire narquois se dessina sur ses lèvres.
- Aller y tous les deux, je vous en prie…lança-t-il d’un air moqueur. Décidément il n’aimait pas perdre, mais je relevais néanmoins le défi, si c’était ce qu’il voulait.
- Aller Frank on y va ! lançais-je tout sourire.
- Je te suis ! fit-il
David commença à jouer, suivit de Linke devant les yeux des autres membres du groupe qui regardait tandis que moi et Frank chantions l’un après l’autre les différents couplets.
Moi bien sur je devais faire la partie de Timo, ce qui n’était pas un exercice facile bien loin de là, mais je m’en sortais aussi bien qu’une fille pouvait le faire, ce qui avait sortit le rappeur de son coma. Il nous regardait depuis un certain temps, et moi en particulier. Je soutenais son regard mais ce dernier détourna bientôt le sien, comme énervé ce que je ne comprenais pas.
Avais-je été trop loin ? Il était vrai qu’après tout je ne les connaissais que depuis quelque heure et déjà je chantais leur chanson qui plus est avec eux.
Croyait-il que je voulais lui volé la vedette ? Cette question me mis tout à coup mal à l’aise, et je me jurais qu’à la fin de la chanson, je partirais car j’avais déjà assez abusé de leur gentillesse.

Cette fin je la vie enfin, et terminant en beauté, nous fûmes moi et Frank acclamé par un tonnerre d’applaudissement. J’étais si heureuse en cet instant que je ne me rendis pas compte que David me regardait bizarrement depuis un moment. Ce ci n’échappa pas au regard de Ludi qui le regardait en relevant légèrement l’un de ses sourcils. Apparemment elle avait lu en lui, et savait exactement ce qu’il pensait en cet instant.
- Merci lançais-je avant de reposer mon micro, afin d’aller chercher ma veste. Je m’apprêtais à filer quand une petite main m’en empêcha alors. C’était Jan qui me regardait de son air triste.
- Bah tu t’en vas ? fit-il
- Oui je suis désolée, mais il faut que je rentre il se fait tard ! lançai-je alors.
- Non tu ne t’en ira que lorsque j’aurais ton numéro ! lança alors une voix au loin.
- Oui Lud’, je te le donne t’inquiète … fis-je alors en saisissant un papier et un stylo qui traînait là.
- Tiens ! dis-je alors en lui tendant le petits bout de papier qu’elle saisit en souriant
- Merci ! fit-elle en enfournant le papier dans sa poche. Bon a une prochaine Jen alors !
- Ouais, on va se revoir vite ! fis-je avant de la prendre dans mes bras.
- Câlin, j’en veux un aussi ! lança alors Jan qui se joignit à nous.
Tous les trois ensemble, nous sommes restés quelque minutes coller ainsi avant que je me défasse de leur emprise afin de partir.
Un dernier au revoir aux autres qui me le rendirent, et j’étais déjà dans l’escalier quand une voix en retentit.
- Tu t’en va sans me dire au revoir…
Ne me retournant pas car je savais de qui il s’agissait, je me contentais de rester là, sans bouger, avant de lui répondre.
- Non effectivement je ne te dis pas au revoir, je suis pressée ! fis-je avant de reprendre ma route. M’emboîtant le pas, il ne semblait pas lâcher l’affaire, ce qui me déconcerta.
- Ah oui pressée ? fit-il de sa petite voix.
Je stoppais alors tout mouvement et me retournant pour lui faire face, je le fixais arborant mon regard le plus noir.
- Bon écoute David, arrêtes ok ! T’es lourd à la longue, qu’est-ce que je t’ai fais ? C’est toi qui cherche et je ne fais que répondre, c’est ça qui t’énerve avoue ! lançais-je alors hors de moi.
Il ne répondit rien, et me regarda impassible.
- Bon si c’est pour ne rien dire, je crois que je peux m’en aller ! fis-je en tournant les talons.
Mais ne l’entendant pas de cette oreille il me stoppa net dans mon entreprise, et me força à lui faire face.
- Je ne sais pas e que j’ai avec toi… souffla-t-il avant de plonger son regard dans le mien.
- Euh…. David ça va pas ? lançais-je étonnée, car je ne comprenais pas où il voulait en venir. Il commençait à me faire peur, surtout qu’il ne lâchait pas mon regard et ça m’avais complètement pétrifié.
Mais qu’est-ce qui lui arrive là, que quelqu’un m’aide pensais-je alors tandis que soudain il commençait à approcher son visage du mien. Oh pas ça !
Il n’était plus qu’à quelques millimètres de ma bouche quand je me risquais à la parole.
- David fis-je d’une voix crispée.
Sortant de son délire, il me regarda alors, et le dégoût s’installa sur sa face qui se détourna alors brusquement de moi.
- Va t-en !cracha-t-il alors tandis que j’encaissais douloureusement.
Je ne bougeais pas, complètement bouleversée par ce qui m’arrivait, mais que ce passait-il dans sa tête.
- Dégage je te dis ! ajouta-t-il sur le même ton, et il ne m’en fallut pas plus pour m’enfuir, abasourdis par ce qui venait de se passer.
J’étais déjà loin quand David tomba au sol, ses mains recouvrait son visage, tandis qu’il gémissait doucement. Il fut bientôt rejoint par Timo qui avait su lire en son ami, et qui visiblement s’attendait à cette réaction que moi je ne pouvais comprendre.
Il s’abaissa alors à son niveau et le pris dans ses bras, en regardant au loin. David se serra contre lui, en agrippant son dos puis déversa sa tristesse à l’abri du regard des autres, à l’ abris de tous. Ils étaient alors aussi proche que dans le temps, ce temps qui cachait bien des secrets dont eux seuls en avaient connaissance.
Revenir en haut Aller en bas
Yu
Nouveau
Nouveau
Yu

Messages : 21
Date d'inscription : 15/11/2008

TOI+MOi+QUI VOUDRA BIEN .....[ EN COURS] Empty
MessageSujet: Re: TOI+MOi+QUI VOUDRA BIEN .....[ EN COURS]   TOI+MOi+QUI VOUDRA BIEN .....[ EN COURS] Icon_minitimeMer 7 Jan - 18:28

Raaah la vache j'adore ><"
Revenir en haut Aller en bas
bonkess
Nouveau
Nouveau
bonkess

Messages : 38
Date d'inscription : 07/09/2008
Age : 28

TOI+MOi+QUI VOUDRA BIEN .....[ EN COURS] Empty
MessageSujet: RE: Suite   TOI+MOi+QUI VOUDRA BIEN .....[ EN COURS] Icon_minitimeDim 8 Fév - 23:39

Arrivée au parking, je m’élançais vivement vers ma voiture et quand je fus enfin à l’intérieur je ne pu contenir plus longtemps cette tristesse qu’il avait éveillée en moi.
Les larmes perlaient sur mon visage, tandis que j’appuyais mon front contre ce volant qui voulait bien de moi. Je gémissais doucement, et quand j’en eu assez de pleurer je relevais déjà la tête, et d’un revers de main j’effaçais toute trace de cet instant que j’estimais ridicule.
Pourquoi devrais-je prendre à cœur ce qu’il m’avait dit ? Après tout je n’avais rien à me reprocher…
Je mis alors le contact, et enclenchant la première je m’éloignais, sans un regard, de lui, de ce concert qui m’avait permis de rencontrer Lud’, Lili et les Panik, de cette ville qui m’avait accueillit et que j’avais trouvée charmante.
Même si tous c’était mal terminé, je ne regrettais pas pour autant d’avoir mis les pieds en Allemagne car ma vie venait de changer sans que je m’en rende compte.
La route ne fut pas trop longue pour rentrer à la maison, j’avais cependant hâte de retrouver au plus vite ma meilleur amie qui m’attendait sagement à la maison.
N’étant pas très fréquentée et je me retrouvais seule sur cette route, dans la nuit avec son image qui me hantait tandis que j’écoutais tranquillement la radio.
Je pensais à son visage qui s’approchait lentement du mien, de sa respiration saccadée, de ses yeux désireux, mais à quoi pouvait-il bien penser à cet instant ? Et pourquoi avait-il réagit de la sorte ? Plus j’y pensais, plus j’éprouvais une colère vive envers cet homme qui m’avait prise pour une idiote. J’avais été bien trop gentille avec lui, et je m’en voulais d’avoir eu de la pitié pour lui. Je m’en étais voulu d’avoir été un brin odieuse avec lui, mais à l’inverse lui ne m’avait pas raté. Pourquoi fallait-il que je sois attirée par un homme pareil ?
Je riais de moi même tandis que j’apercevais ma rue, et m’approchant de chez moi, je soupirais lentement, heureuse de retrouver mon chez moi ….


[ fin chapitre 2]
Revenir en haut Aller en bas
Lili
No hope has gone
No hope has gone
Lili

Messages : 208
Date d'inscription : 05/09/2008
Age : 34
Localisation : à la recherche du Cognecogne perdu! XD....

TOI+MOi+QUI VOUDRA BIEN .....[ EN COURS] Empty
MessageSujet: Re: TOI+MOi+QUI VOUDRA BIEN .....[ EN COURS]   TOI+MOi+QUI VOUDRA BIEN .....[ EN COURS] Icon_minitimeLun 9 Fév - 23:09

et la suite??? ALORS ALORS ALORS???? JE VEUX LA SUITE xD

_________________
TOI+MOi+QUI VOUDRA BIEN .....[ EN COURS] 9aywn910

le chemin de croix que je traverse....
Couvert de ce sang...
Mon sang...
Frappez tant qu'il m'en reste encore!
Revenir en haut Aller en bas
bonkess
Nouveau
Nouveau
bonkess

Messages : 38
Date d'inscription : 07/09/2008
Age : 28

TOI+MOi+QUI VOUDRA BIEN .....[ EN COURS] Empty
MessageSujet: Chapitre 3   TOI+MOi+QUI VOUDRA BIEN .....[ EN COURS] Icon_minitimeSam 14 Fév - 16:50

Chapitre 3 --> Retour à la vie normale...



Je descendis de la voiture, et m’emparant de mon sac je claquais vivement la portière avant de fermer la voiture. Je m’élançais déjà vers la porte, toujours perdue dans mes pensées, quand une petite voix que j’aurais pu reconnaître entre mille, m’arracha à ma rêverie.
- Alors on rentre enfin … souffla la petite voix.
- Oui désolée, j’ai mis du temps à partir… fis-je alors que j’arrivais devant elle.
Elle me sourit alors , et je la prenais dans mes bras comme soulagée de la retrouver.
- Ah ma Vanou comme tu m’as manquée !! fis-je alors ce qui la fit rire légèrement.
- Mais toi aussi tu m’as manquée … lança-t-elle en m’empoignant la main afin que je rentre.
Enfin à l’intérieur de notre petit appartement, j’allais posé mon manteau sur le canapé qui bizarrement avait changé de place, et allât m’asseoir dessus, comme épuisée.
- Ah ça fait du bien de rentrer ! soufflais- je, avant de bailler.
Je regardais le plafond comme si il y avait un quelconque intérêt à le faire, et je ne fis pas attention à Vanou qui était venue s’installer à côté de moi.
- Oulah tu m’as l’air crevée dis moi ! fit-elle en riant avant de reprendre.
Alors ce concert raconte ? C’était comment ? fit-elle impatiente de connaître tout les détails de ma soirée, car elle n’avait pas pu m’accompagner. Elle avait du aller voir sa famille, et malheureusement les dîners en famille, rares sont ceux qui y échappe …
Mais elle ne s’en était pas plein, car elle avait eu très envie de revoir sa sœur qu’elle n’avait pas vu depuis des moins, et sachant cela je n’avais pas insister outre mesure, et m’étais proposée d’y aller en temps que « testeur » pour voir si ils en valaient le coup.
- Écoutes ils sont pas mal ! fis-je en essayant de garder le moral. Après tout ils assuraient en concert, et je ne pouvais pas mentir sur ce sujet là. Mais plus j’y pensais, plus une boule se formait dans ma gorge, je devais malgré tout garder la face…
- Ah oui ! fit-elle
- Oui ! Écoutes le concert a duré deux heures, et puis t’imagines même pas toutes ces groupies autour ^^ fis-je amusée.
Je les ai observés et franchement y de quoi rire crois moi !
- Je pense bien oui ^^, mais racontes qu’est-ce qui t’a retenu si longtemps, tu m’as parlé d’un problème pour partir hein ? fit-elle de ses petits yeux emplis de soupçons …
Mon expression changea tout à coup, et mon sourire s’estompa d’un coup. Mes souvenirs revinrent encore tous chambouler dans ma tête…
Que c’est dur bon sang…pensais-je alors que mon cœur se contractait. Je m’efforçais alors de sourire bien que je voyais qu’il y avait de l’inquiétude dans les yeux de Vanou qui avait remarquer ce brusque changement.
- Ah…. et bien pour tout te dire j’ai rencontré deux filles formidables fis-je en souriant.
- Ah oui !? fit-elle
- Ouais elle s’appelle Lud’ et Lili, et elle m’ont fait, bien malgré moi rencontrer personnellement les Panik… soufflais-je alors.
Vanou se figea tout à coup, puis un sourire banane s’installa alors sur son joli minois et elle repris, tandis qu’elle était au comble de l’excitation.
- Ah ouais !? Trop cool !!!! lança-t-elle brusquement.
Je sourit à cette réaction, bien que mon cœur, lui, me faisait souffrir.
- Oui je les ai rencontrés et crois moi ils sont super sympa ! Surtout Jan et Juri qui sont géniaux !! fis-je en gardant ce faux sourire qui m’ allais si bien …
- Ça je le savais fit-elle avant de reprendre. T’as vu Juri !!! Trop cool !! fit-elle des étoiles pleins les yeux.
Je continuais alors mon récit, en n’omettant aucun détails, mise à part peut être la fin que volontairement j’effaçais. Je ne voulais pas en parler, et encore moins m’en souvenir, je voulais simplement oublier et en même temps l’oublier lui.
Mais ce n’est jamais chose facile à faire…
- Ah ouais je vois, t’as donc passé une super soirée ! lança-t-elle vivement, avec un brin d’envie.
- T’inquiètes pas ! rétorquais-je. La prochaine fois tu viendras et tu vivras ça aussi ^^ !
Bon moi je suis crevée je crois que je vais aller dormir ! fis-je tout à coup, car mine de rien ce concert m’avait épuisée au plus haut point …
Je m’éloignais alors lentement et arrivée à ma porte de chambre je fus retenue par une petite main et tout à coup mon cœur se sera dans ma poitrine.
- Dis moi Jen’ et David alors ?Tu ne m’en as pas beaucoup parlé ? Comment tu l’as trouvé ? lança-t-elle un brin taquine.
Mon cœur se sera encore un peu plus, et je sentais les larmes s’empresser aux bords de mes yeux.
- Euh… bah je sais pas, mais bon je te dirais ça demain ok ! fis-je essayant de couper court.
- Hum je vois… fit-elle avant de reprendre comme décidée à me tirer les vers du nez.
Aller racontes moi tout ! fit-elle
Quelques larmes glissèrent sur mes joues, et ne voulant pas que Vanou saches tout de cette soirée, je décidais de m’enfuir en prétextant que j’étais crevée. Ma voix me trahie cependant,
et une fois à l’intérieur de ma chambre je me dirigeait sur mon lit.
Complètement perdue dans cette tristesse que j’avais voulu refouler, je m’assis alors sur ce dernier et le visage enfouit dans un coussin que j’avais posé sur mes genoux je pleurais en silence.
Je n’entendis pas la porte de ma chambre se réouvrir, laissant apparaître une Vanou surprise de me voir dans cet état et consciente que j’avais omis de lui parler de quelque chose.
Elle s’approcha alors lentement et vint s’asseoir à côté de moi. Ce geste me fit relever la tête et quand je vis le visage de mon amie j’effaçais déjà les larmes qui coulaient encore le long de mes joues.
- T’inquiètes ça va Vanou !? fis-je en souriant légèrement.
Elle me regarda sceptique, et sortit un paquet de mouchoir de sa poche.
- Tiens mouches toi et arrête de dire des bêtises ! lança-t-elle déconcertée.
- Merci...soufflais-je en esquissant un faible sourire.
Elle me regarda fixement et je pouvais lire en elle toute l'inquiétude qu'elle portait à ma personne, dans ses petits yeux fixes et rivés sur moi. Elle s'approcha un peu plus près de moi et soupira. Je voyais bien qu'elle ne savait pas trop comment aborder le sujet, mais elle tenta quand même quelque chose.
- Qu'est-ce qui se passe Jen' ? Lança-t-elle on ne peut plus sérieusement.
- Rien d'important... rétorquais-je immédiatement dans un long soupir.
Je n'étais pas vraiment décidée à me lancer dans le récit de cette soirée qui mine de rien m'avait assez perturbée. Le silence était plus propice à mon esprit qui tentait de calmer ces réflexions qui m'amenaient à me donner en spectacle devant elle.
- Si ce n'est rien d'important alors pourquoi pleures-tu ? Ne penses-tu pas qu'il y a de quoi inquiéter ta meilleure amie qui se fait du soucis pour la muette bornée qui lui sert d'amie ? Lança-t-elle d'un air taquin. Elle avait l'air de vouloir connaitre le fin mot de l'histoire quitte à tous mettre en œuvre pour atteindre son but.
Cela me fit légèrement sourire, mais comme elle l'avait elle même annoncé il se trouvait que j'étais quelqu'un d'assez borné quand j'y mettais du mien.
Elle continuait de me regarder semblant attendre une réponse de ma part, mais ne la voyant pas arriver, elle insista encore un peu.
- On est amies n'est-ce pas? Tu sais bien que tu peux tous me dire, je suis là pour ça aussi, pas juste pour payer la moitié du loyer! fit-elle en riant, histoire de détendre l'atmosphère qui était plutôt morose à vrai dire.
J'acquiesçais à ce qu'elle venait de me dire, car c'était tout à fait justifié mais cependant j'avais du mal à parler de ça, je voulais juste tirer un trait dessus, vu la stupidité dont j'avais fait preuve jusqu'à présent. Décidément je prenais ça trop à cœur.
- C'est si stupide, et franchement je préfèrerais simplement oublier. Ce n'est vraiment rien d'important ... fis-je alors cherchant à tout prix ne rien évoquer de cette fin de soirée houleuse.
- Expliques j'aviserais après! fit-elle d'un ton assuré. Tu te sentiras mieux je t'assure, ce n'est pas bon de tout garder pour soi ...
Elle posa une de ses mains sur mon épaule et me lança un regard tel que me dernières défenses tombèrent l'une après l'autre et c'est dans un long soupir que je rendis les armes.
- Tous ça c'est de sa faute... soufflais-je blasée.
Un regard interrogateur se posa sur moi, et la parole lui succéda bientôt.
- Et qui est ce "sa" en question ? fit-elle toujours aussi curieuse de savoir qui m'avait mis dans cet état.
- David ... soufflais-je alors comme délivrée d'un poids qui pesait lourd.
Ses yeux s'assombrirent tout à coup, et relevant timidement la tête, je ne vis plus que du mépris et de la colère sur son visage. Elle resta un instant figée, le regard perdu dans le vide quand dans un soubresaut elle revint parmi nous, puis tournant son visage vers moi elle continua son interrogatoire.
- Et qu'a-t-il encore fait celui là ? fit-elle comme si elle ne le connaissait que trop bien. Il est vrai que nous connaissions un peu le groupe du fait des nombreuses vidéos disponibles sur Internet les montrant dans différents cas de figure, mais David apparaissait toujours comme un homme fier et sûr de lui.
Les nombreux racontars souvent véridiques ne dressaient pas un portrait très mélioratif de sa personne, au contraire ils semblait être le pire homme que la terre est jamais connu, dans ce sens où il était très frivole et traitait ses groupies comme des jouets avec lesquels il s'amusait. Il prenait les sentiments des autres par dessus la jambe, et malgré tout j'avais réussi à être attirée par un monstre d'égo tel que lui.
- Oh c'est long à expliquer, et je n'ai pas très envie d'en parler ce soir... fis-je blasée.
- Maintenant je comprends mieux pourquoi tu n'as pas été très bavarde à son sujet ... reprit-elle en regardant le plafond.
Je souriais faiblement tandis qu'elle semblait penser à quelque chose, quelque chose qui la faisait sourire.
- Crois moi qu'il va s'en mordre les doigts, quoi qu'il est pu te faire il va le payer fais moi confiance ! fit-elle en serrant les poings.
- Oh je te fais confiance, mais tu sais pour ma part, je ne lui ferais aucun cadeau non plus ! Fis-je en ricanant sadiquement.
Il est vrai que je l'appréciais bien malgré moi, mais apprécier quelqu'un ne rend pas stupide pour autant, et même si je n'étais pas d'une nature rancunière il semblait que dans son cas je ferais une exception. Il avait été odieux avec moi et cela il allait le payer au centuple. Se moquer des gens ainsi me répugnait surtout qu'il n'avait pas été tendre et, bien que certaines personnes se laissaient faire, ce n'était pas du tout mon cas. Je n'avais rien à me reprocher, le seul en faute c'était lui après tout .
Vanou soupira une énième fois, puis se leva lentement tandis que je la suivait des yeux.
- Bon je crois que je vais aller me coucher moi ... fit-elle en souriant. Repose toi bien et ne pense plus à cet abruti, il n'en vaut pas la peine !! fit-elle en riant.
- Oui tu as raison ... soufflais-je quand je me mis à bailler.
Sur ces mots, elle entreprit de quitter la chambre, et de me laisser dormir tranquillement car j'étais vraiment épuisée.
Mais au moment de franchir la porte elle se stoppa brusquement, et reprit la parole ce qui me surpris un peu.
- Tu sais la prochaine fois dis moi tout de suite quand ça ne va pas... Tu sais très bien que tu sais pas mentir et au final je me fais encore plus de soucis. Et puis rien n'est stupide ou insignifiant surtout quand il s'agit de toi et de ton bien être.
Je veux tout savoir, pour être capable de te protéger, car c'est mon rôle apres tout...
Elle posa sa main sur la boiserie et continua.
- Bonne nuit, dors bien Jen'...souffla-t-elle avant de refermer doucement la porte derrière elle.
- Bonne nuit ! lançais-je à la hâte n'étant pas vraiment sure qu'elle eu entendu.
Seule avec moi même je repensais à ce qu'elle venait de dire. Ça m'avait touchée d'entendre ces mots, bien qu'ils m'étaient familier. Cela faisait quelque temps déjà qu'on se connaissait et on avait toujours été aussi proche l'une de l'autre, on affrontait ensemble les aléas de la vie sans broncher. Histoire de cœur, de famille, d'argent rien n'avait été assez fort pour nous séparer, au contraire on en sortait plus fortes chaque fois.
Elle pouvait compter sur moi autant que je pouvais compter sur elle. Des sœurs à la vie à la mort, c'était comme ça et ça n'avait pas changé d'un poil depuis des années.
Seulement cette fois ci, pour me protéger il fallait d'abord me protéger de moi même et de ces nouveaux sentiments qui avaient surgis en moi depuis que je l'avais rencontré lui. Je me maudissais d'oser penser l'aimer ne serais-ce qu'un peu, cette idée m'étais insupportable à admettre, je préférais donc taire ces fantaisie et barricader mon cœur afin qu'il n'y pénètre jamais.
Revenir en haut Aller en bas
Kailiana
Muse Fan
Muse Fan
Kailiana

Messages : 95
Date d'inscription : 06/12/2008
Age : 30
Localisation : Dans ton c** au fond à gauche là ou il y a de la lumière parce qu'il fait trop noir on y voit rien

TOI+MOi+QUI VOUDRA BIEN .....[ EN COURS] Empty
MessageSujet: Re: TOI+MOi+QUI VOUDRA BIEN .....[ EN COURS]   TOI+MOi+QUI VOUDRA BIEN .....[ EN COURS] Icon_minitimeMar 17 Fév - 19:55

kia!!! t'as une nouvelle fan là!!!! suiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiteu!!!!!
Revenir en haut Aller en bas
http://www.myspace.com/kailianamorodashi
bonkess
Nouveau
Nouveau
bonkess

Messages : 38
Date d'inscription : 07/09/2008
Age : 28

TOI+MOi+QUI VOUDRA BIEN .....[ EN COURS] Empty
MessageSujet: RE: Suite   TOI+MOi+QUI VOUDRA BIEN .....[ EN COURS] Icon_minitimeMer 25 Fév - 22:57

[ suite ]


La nuit passa, et bien qu'elle fut quelque peu agitée, mon réveil lui, qui restait d'une ponctualité déconcertante me tira de mon sommeil à 9h tapante. Ma main s'abattit alors lourdement sur ce bouton qui pouvait mettre fin à ce bruit sourd que formaient les bips à répétition de cet appareil de malheur. Mes paupières s'ouvraient légèrement, tout en refusant bien vite l'accès à cette lumière trop vive qui me brulait les yeux.
- Ah putain ... soufflais-je tandis que je me redressais lentement et ce n'est qu'après un ou deux soupirs plus tard, que je me décidais à poser un pied par terre, puis l'autre pour enfin me lever afin d'aller rejoindre la cuisine.
Me grattant frénétiquement la tête, je manquais de trébucher sur une de mes chaussures, qu' apparemment je n'avais pas rangée la vieille et jurant entre mes dents, car mon pied me faisait légèrement souffrir, j'atteignis enfin la cuisine, où un petit mot m'attendait bien gentiment sur la table au centre de la pièce, juste à côté d'un bol de céréales qui n'attendaient que moi. Saisissant au passage le mot, je vis mon portable posé non loin de là. Il semblait que j'avais reçu des messages, mais je m'en tenu d'abord au petit mot, qui était de Vanou.


" J'espère que tu as bien dormi, tes céréales t'attendent, et fais gaffe on a presque plus de lait ...
Pense à en acheter ce matin si tu peux ! On se voit plus tard cocotte....


Ta vanou qui t'aime X3 "


Je souriais légèrement quand mon portable vibra tout à coup, m'indiquant que j'avais encore reçu un message.
Je saisis alors nonchalamment mon portable, et pressais l'un des bouton qui n'emmena directement dans la messagerie.
- Tiens mon ami orange ... fis-je ironiquement, en constatant que mon opérateur m'avait encore envoyé un message.
Décidément il ne reculait devant rien pour faire de la pub, mais il n'était pas le seul qui m'avait envoyé un message, l'un d'eux était de Vanou qui me prévenait qu'elle ramenait de quoi se restaurer ce midi, quand à l'autre...
- Tiens mais c'est qui ça ? fis-je étonnée. Le numéro m'était inconnu, et le message était plus que mystérieux.
Il tenait en trois petits mots: " je suis désolé...". Je n'y comprenais pas grand chose, et soudain je me mis à penser à lui, ce qui attrista légèrement mes traits. J'y réfléchis un instant, puis me ravisant, je pensais qu'il ne fut pas possible que ce soit lui qui m'est écrit cela, car d'une part il était allemand, et de l'autre il n'avait pas mon numéro et cela fort heureusement pour moi.
- Ça doit être une erreur ... fis-je en m'installant devant mon bol de céréales. Songeuse j'enfournais une cuillerée de céréales dans ma bouche, puis une autre et quand mon bol fut vide, je me décidais à passer à la douche, histoire de me réveiller car il fallait le dire, je mettais énormément de temps le matin à émerger.
Une fois dessous, la douce chaleur de l'eau m'enivrai, laissant de côté tous ces soucis qui continuaient de me ronger en silence pour ne laisser apparaitre que le bien être et la joie sur mon visage endormi.
Je passa un bon quart d'heure dans la salle de bain, puis une fois prête, je sortis de la pièce en sifflotant.
- Aller Jen' courage... fis-je à mon intention, histoire de me motiver.

Il était vrai que faire les courses n'était pas mon passe temps favori mais si nous ne voulions pas mourir de faim, c'était nécessaire. Après toutes ces réflexions, j'attrapais le sac à commission qui se trouvait là, et me mis en route car je n'étais pas en avance...
Une fois ma mission accomplie, le tout était de ranger, autre tâche plutôt ennuyante à vrai dire, mais il fallait le faire, car buter dans une boite de conserve faisait relativement plus mal au pied, que de buter sur une chaussure.
Ma motivation fut brève mais suffisamment efficace pour mettre de l'ordre en un rien de temps, ce qui me laissa le loisir de m'allonger sur mon lit qui me manquait déjà.
J'observais tranquillement le plafond, quand mes paupières se fermèrent d'elles même, et ne pouvant pas lutter je sombrais bientôt contre mon gré, la fatigue étant plus forte que ma raison.

Deux heures s’écoulèrent sans que je ne m’en rende compte, j’étais perdue dans des bribes de rêves sans aucun sens. Je n’étais pas à même de sentir qu’une main s’était posée délicatement sur moi. Cette dernière me secoua gentiment et cela n'ayant aucun effet, car mon sommeil était trop profond, elle décida de mettre plus d’ardeur dans son geste ce qui m’arracha bien vite à mes rêveries qui s’étaient envolées aussi vite que ce fut possible.
Mes yeux à moitié ouverts tentaient de trouver un quelconque repère dans cette pièce trop lumineuse, mais le seul qu’ils furent à même de distinguer les traits de mon amie qui semblait me fixer. Ses lèvres bougeaient et il me semblait qu’il s’adressait à moi. Seulement ces paroles ne semblaient que murmures à mes oreilles endormies qui peinaient à distinguer tous les sons prononcés et y mettre un certain volume.
Mais bientôt un cri me tira de ce semi coma qui me rendait aussi réactive qu’une larve
-JEN !!!!!!!!!!!!!
Dans un sursaut non ménagé j’ouvris grand les yeux pour enfin distinguer les traits de mon amie qui semblait quelque peu énervée.
-Hein… quoi !? Fis-je surprise.
-Ah enfin, tu sais quelle heure il est !?? lança-t-elle toujours aussi énervée.
-Euh non, il est quelle heure ? Fis-je d’une voix endormie tout en m’étirant gracieusement.
- Il est 13h00 !!! fit-elle brusquement.
- Quoi ?!!!!! Fis-je en détournant la tête afin de jeter un coup d’œil à mon réveil qui me confirmait ce que je croyais être une blague.
- Ouais tu t’es endormie, et impossible de te réveiller… fit-elle en soupirant
Maintenant on va être en retard, enfin à moins que tu te bouge un peu !
Je me levais alors précipitamment, et fonçant droit vers la salle de bain, j’entendis dans la chambre quelques ricanements qui m’étaient adressés et ne relevant pas, préférant me concentrer sur ce que je devais faire pour ne pas être en retard, je fus prête en un quart d’heure…
-C’est bon… fis-je haletante
- Je vois ça ^^ fit une petite voix sur mon lit, qui était en train de lire un manga en souriant.
Mon ventre se mit à grogner, ce qui arracha un soupir puis un léger rire de la part de mon amie qui abandonna là sa lecture pour me rejoindre. Elle s’empara de mon poignet et m’entraina directement dans la cuisine ou des plats à emporter m’attendaient.
-Tiens je t’ai rapporté du chinois… fit-elle faussement blasée.
Moi au moins je ne m’amuse pas à roupiller toute la matinée pendant que d’autre travail ! lança-t-elle ironiquement.
Je souriais devant ça, et m’approchant d’elle je la pris dans mes bras et embrassa sa joue, dans un bruit des plus suspect.
-Merci Vanou, que ferais-je sans toi…fis-je alors d’une façon théâtrale ce qui la fit sourire.
- Oui je sais, je suis indispensable ^^ fit-elle fièrement.
Je ris légèrement avant de se diriger vers ces plats appétissants et voyant l’heure je devais me dépêcher. J’avalais alors un à un les plats qui me faisaient plus qu’envie, puis une fois vides, je m’adossais repue au dossier de ma chaise, histoire de mimer l’acte de la digestion car voyant Vanou qui frappait le sol de son pied, je sentais que l’on devait partir tout de suite. Je me levais alors promptement de ma chaise et la regardait en souriant, ce qui ne l’affecta pas le moins du monde. Elle avait déjà enfilé son manteau et m’avait par la même occasion balancer le mien à la figure, et attrapant ses clés au passage, elle ferma la porte derrière nous.
Une fois dehors, elle me demanda sans cesse d’accélérer la cadence car apparemment j’étais trop lente, il fallait dire aussi qu’avec tous ce que j’avais emmagasinés dans mon estomac il m’était difficile de marcher vite. Cependant vu l’état de stress dans lequel était mon amie, je me résolue à ne pas la contrarier et décida d’accélérer tant que faire ce pu…


Revenir en haut Aller en bas
Kailiana
Muse Fan
Muse Fan
Kailiana

Messages : 95
Date d'inscription : 06/12/2008
Age : 30
Localisation : Dans ton c** au fond à gauche là ou il y a de la lumière parce qu'il fait trop noir on y voit rien

TOI+MOi+QUI VOUDRA BIEN .....[ EN COURS] Empty
MessageSujet: Re: TOI+MOi+QUI VOUDRA BIEN .....[ EN COURS]   TOI+MOi+QUI VOUDRA BIEN .....[ EN COURS] Icon_minitimeVen 27 Fév - 17:34

désolée du retard, je veux la suiteu!
Revenir en haut Aller en bas
http://www.myspace.com/kailianamorodashi
Contenu sponsorisé




TOI+MOi+QUI VOUDRA BIEN .....[ EN COURS] Empty
MessageSujet: Re: TOI+MOi+QUI VOUDRA BIEN .....[ EN COURS]   TOI+MOi+QUI VOUDRA BIEN .....[ EN COURS] Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
TOI+MOi+QUI VOUDRA BIEN .....[ EN COURS]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
M.U.S.E Unofficial :: Flood :: Fan fiction :: Les hors Muse [ Fanfic' ou OS ]-
Sauter vers: