M.U.S.E Unofficial

Muse. The line between amusement & inspiration.
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Zero Roses Tome 3: die vergangenen Jahre (les années passées)

Aller en bas 
AuteurMessage
Lili
No hope has gone
No hope has gone
Lili

Messages : 208
Date d'inscription : 05/09/2008
Age : 34
Localisation : à la recherche du Cognecogne perdu! XD....

Zero Roses Tome 3: die vergangenen Jahre (les années passées) Empty
MessageSujet: Zero Roses Tome 3: die vergangenen Jahre (les années passées)   Zero Roses Tome 3: die vergangenen Jahre (les années passées) Icon_minitimeLun 2 Fév - 18:18

(photo à venir)

Re bonjour tout le monde ^^... Me revoici pour le dernier tome de Zero Roses! Qui aurait cru qu'un bête délire puisse aboutir à ceci? xD pas moi!
enfin!
Voici le prologue de ce dernier et nouveau Tome racontant la vie de nos petits chouchous.

Prologue :


10 plus tard :

Certaines choses ne changent pas! *mode ironique en action*

« Ca va ? »Demanda Frank en voyant Olivia complètement essoufflée.

« Je me suis tapée la zone de ma vie mais je pète la forme. D’ailleurs, là, je suis pas en limite de crise d’asthme…Je fais des vocalises ! » Railla-t-elle sous le regard moqueur de son ami.

Elle se laissa tomber au sol, à bout de souffle.

« Maman ? »

« Non ! Là, c’est Loque humaine mon nom… » Grimaça Olivia en essayant de se relever.

Elle fusilla du regard Frank qui se bidonnait plus loin.

« Va crever ! » Hurla-t-elle en se relevant et en allant s’enfermer dans la salle de bain. « et tu dors une nuit de plus sur le divan »

« Mais…ma Lili… »

Lilas et Sebastian ricanèrent.

Certains restent très idiots…

« Ca c’est le résultat de scéances de gym intensives et d’une seule salade par mois… » Grogna Timo.

« Et ma main ? Ca sera le résultat d’une remarque acerbe à des paroles stupides ? »

Timo rigola.

« Oui !Oui ! Paroles complètement stupides ! »

Ludmia leva les yeux au ciel, amusée malgré tout. Timo lui prit la main et dépassa les mannequins ressemblant à des girafes anorexiques.

D’autres sont toujours aussi têtus si pas complètement obtus…

« Non ! Non ! » Hurla Melina.

Linke se pinça l’arrête du nez, fatigué.

« Si nous nous réconcilions, je devrai lui faire des excuses ! »

« Et alors ? » Soupira-t-il en posant son bouquin sur la table basse.

« Je préfère tous nous tuer ! » Cracha-t-elle.

Adam fit une grimace en voyant le désespoir de son père face à sa mère qui n’en démordait pas.

Il y a encore ceux qui sont toujours appelés Boulets de compétition

« Je vais être jeté dehors ? » Demanda David d’une toute petite voix.

« Ca a été discuté mais j’étais minoritaire. » Ricana Jan.

David poussa un soupir de soulagement. Jan éclata de rire.

« Tu restes mais tu arrêtes de semer tes sous-vêtements et tes déchets partout sauf dans ta chambre. » Déclara Jan.

David hocha la tête tout sourire.

« Tout ce que tu veux, Maître Janouche ! »

Et la vie normal

« Je hais les lycéens. » Hurla Naya en posant son sac dans le couloir de la maison.

Juri haussa un sourcil en voyant entrer son épouse enceinte jusqu’aux yeux.

« Ca , c’est mal passé ? »

« Les Lycéens… c’est pire que des petites amies des Toc Toc Motel. Je hais les Lycéens. Ca piaillent dans tous les coins. Ca jacasse à longueur de temps et ça ne s’en va jamais… » Pleurnicha-t-elle en se laissant tomber sur un fauteuil.

Juri réprima un éclata de rire. Il s’approcha et la serrant contre lui doucement.

« Tu vas te reposer. Ca ira mieux demain. »

Naya hocha la tête en se relevant difficilement.


Bon… Puis-je vous parler de la taupe ?? Cette belle petite bestiole qui écarquille les yeux au maximum pour saisir chaques détails qui l’entourent. Ajoutés des cernes, ça donne un air de hibou halluciné effrayant. Les gens changent de trottoir en vous croisant parce qu’ils vous pensent complètement malades…
Non ?
Bon… Désolée… Je pensais juste à cette matinée quand j’ai été cherché du lait sans lunettes parce que je les avais oubliées… Quand j’ai mal dormi, j’ai cette tendance à oublier que je suis SFL… Mouhaha ! Sans lunettes fixes… Vous suivez ?
Hum !
Ich bin tief betrübt....

... Je perds les pédales en ce moment. Rien que de penser que ce tome est le dernier d’une longue rencontre, de vies brisées, recollées… que l’amour comme la haine a fait des victimes. Je suis déboussolée.
Et oui, c’est toujours moi, Hope, qui vous raconte leurs vies passées. Je vais être franche, je n’ai pas vécu avec eux quinze années depuis le début de cette histoire.
Quelqu’un que j’aime passionnément m’a tout raconté, dans les moindre détails. Par respect et amour pour elle me voilà devant vous à vous conter, non pas un conte de fées mais une réalité pas toujours rosâtre.
Mais voici la dernière ligne droite de leur vie…

Asseyez-vous, chers lecteurs, et profitez de mes mots mis les uns après les autres. Profites des rires et des larmes de vos héros préférés ou détestés.

Hope, cette fille qui naquit d’un amour




« « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « «

_________________
Zero Roses Tome 3: die vergangenen Jahre (les années passées) 9aywn910

le chemin de croix que je traverse....
Couvert de ce sang...
Mon sang...
Frappez tant qu'il m'en reste encore!
Revenir en haut Aller en bas
*kinder~schoko-bonK*
Muse Fan
Muse Fan
*kinder~schoko-bonK*

Messages : 78
Date d'inscription : 05/09/2008
Age : 25
Localisation : dans ces rêves...

Zero Roses Tome 3: die vergangenen Jahre (les années passées) Empty
MessageSujet: Re: Zero Roses Tome 3: die vergangenen Jahre (les années passées)   Zero Roses Tome 3: die vergangenen Jahre (les années passées) Icon_minitimeLun 2 Fév - 22:57

Wouahhhhh trop bien !!
Trop contente !!
A quand la prochaine suite ??
juste une petite question, c'est 10 mois ou 10 ans après ?? ( je ppense que c'est 10 mois mais on sais jamais ! =P )
Revenir en haut Aller en bas
Kailiana
Muse Fan
Muse Fan
Kailiana

Messages : 95
Date d'inscription : 06/12/2008
Age : 30
Localisation : Dans ton c** au fond à gauche là ou il y a de la lumière parce qu'il fait trop noir on y voit rien

Zero Roses Tome 3: die vergangenen Jahre (les années passées) Empty
MessageSujet: Re: Zero Roses Tome 3: die vergangenen Jahre (les années passées)   Zero Roses Tome 3: die vergangenen Jahre (les années passées) Icon_minitimeMar 3 Fév - 0:01

super prologue... y'en a qui ont toujours l'air aussi drôle (je ne citerais pas de nom)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.myspace.com/kailianamorodashi
Aalex
Nouveau
Nouveau
Aalex

Messages : 43
Date d'inscription : 24/11/2008
Age : 24
Localisation : Dans un rêve destructeur, mon rêve. Don't help me.

Zero Roses Tome 3: die vergangenen Jahre (les années passées) Empty
MessageSujet: Re: Zero Roses Tome 3: die vergangenen Jahre (les années passées)   Zero Roses Tome 3: die vergangenen Jahre (les années passées) Icon_minitimeMer 4 Fév - 16:11


    Whaouh *-*
    Super prologue Very Happy , hâte de lire la suite Smile

Revenir en haut Aller en bas
http://Hopeful-Daay.skyblog.com/
Lili
No hope has gone
No hope has gone
Lili

Messages : 208
Date d'inscription : 05/09/2008
Age : 34
Localisation : à la recherche du Cognecogne perdu! XD....

Zero Roses Tome 3: die vergangenen Jahre (les années passées) Empty
MessageSujet: Re: Zero Roses Tome 3: die vergangenen Jahre (les années passées)   Zero Roses Tome 3: die vergangenen Jahre (les années passées) Icon_minitimeVen 6 Fév - 23:04

Non! Non! C'est bien 10 ans après, KindKind Very Happy

Voici le premier chapitre... J'espère qu'il vous plaira.

Chapitre 1 : Stay with me forever



La mélodie retentit dans tout le stade se transformant petit à petit en rock pure. Chacun des musiciens, instrumentaux ou pas, se donnaient à fond sur scène provoquant chez leurs fans un engouement sans nom. La voix de la chanteuse déchirait les âmes. La basse donnait le ton à suivre. La guitare déchirait l’air jusque dans leur cœur. La batterie les faisaient sauter jusqu’au ciel.
Le groupe sortit de scène fatigué, épuisé, mais heureux comme jamais.

« Ca m’avait manqué. » Avoua une femme aux cheveux demi longs d’un rouge vif et aux yeux bleu répondant au nom imprononçable : Ludmia Rosen.

La chanteuse approuva d’un signe de tête faisant voler ses longs cheveux noirs méchés d’un bleu vif mélangé à du violet très clair. Olivia rangea son micro et sourit à Juri, batteur des Panik, qui avait bien voulu les dépanner pour cette soirée. Une grande brune, aux cheveux courts corbeaux avec des mèches vertes arrivant à ses hanches, sourit aux filles et fila sans demander son reste. Katchina avait hâte de revoir sa femme depuis sept ans à présent.
Les filles rigolèrent. A chaque fin de concert, c’était pareil, la bassiste se terrait dans sa chambre d’hotel avec son ordinateur portable soit elle restai scotché à son téléphone durant des heures et des heures.
Le guitariste les salua après avoir pris son cachet chez leur manager et fila sans demander son reste. Ludmia et Olivia se jetèrent un regard désabusé. Celui-là ne changerait pas de sitôt. Dès qu’elles venaient produire un concert à Berlin, c’était à lui que faisait appel Michael, leur Manager depuis quinze ans à peu près. Elles n’avaient jamais su tisser de liens solides avec lui car tout ce qui l’interressait était l’argent pour financer ses études de commerces. Un grand gachis contre lequel elles ne pouvaient rien.
Ils rangèrent leurs matériels tous ensemble.

« Alors ? C’était bien ? » Les surprit un grand dadais aux cheveux noirs mi longs.

« David, tu penses des fois à te laver après un concert ? » Demanda Olivia dans un soupir désabusé.

« Rien que pour toi… Non ! » Ricana-t-il en lui faisant la bise.

Olivia grimaça en se frottant la joue.

« Tu pues ! »

« Eyh ! Me confonds pas avec le tout mou ! »

« Tu sais ce qu’il te dit le tout mou ? » Grogna Linke.

« Qu’il m’aime ? »

Tous éclatèrent de rire même le bassiste grognon.

« Ca c’est bien passé ? » Demanda Frank en s’approchant d’Olivia.

Cette dernière lui sourit.

« Très bien. Ca faisait longtemps mais c’était génial. »

« On n’a pas perdu la main. » Assura Ludmia.

« Et Kat ? Déjà parti ? » S’enquit Jan.

« Comme d’habitude. » Sourit la chanteuse.

Frank passa son bras autour de ses épaules. Elle se blotti contre lui et le suivit hors des coulisses.
Timo s’approcha de Ludmia et l’embrassa un petit instant avant qu’elle ne puisse réagir. Les garçons rigolèrent quand il détala comme un lapin poursuivit par la jeune femme visiblement enragée.

Ludmia bifurqua vers un autre couloir quand on lui attrapa le bras et la plaqua contre le mur. Une bouche vorace dévora la sienne. Ses mains se crispèrent dans le dos du rappeur tandis que ses yeux se fermaient. Leur baiser dura un long moment. Fougueux. Passionné. Tout comme eux. Ils finirent par se séparer et se regarder dans les yeux. Un sourire naquit sur leurs lèvres respectives.

« Tu m’as manqué. » Avoua le rappeur.

« Toi aussi ! » Chuchota-t-elle en lui caressant la joue de sa main.

Il la lui prit et lui embrassa la paume.

« On va rejoindre les autres ? » Demanda-t-il, peu certain.

Elle entrelaça leurs doigts et se mit en route.

« On a cru que nous allions devoir appeler l’armée de terre pour vous retrouver. » Les taquina David.

Ludmia le fusilla du regard ce qui doubla l’hilarité du guitariste.
Les sept jeunes gens sortirent du stade sous les yeux bienveillants de leur manager.

« « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « «

10 ans passé…

Linke regarda par la fenêtre.

« Papa ? »

Il se tourna pour trouver son portrait craché aux yeux bleu tâchés de ce brun si étrange, en face de lui.
Linke quitta la fenêtre et suivit son fils jusqu’à des cahiers d’école.
Ils s’atablèrent. Linke aida Adam à finir ses devoirs.
A treize ans, le petit bébé pleurnichard avait fait place à une jeune garçon aux cheveux identiques à ceux de son père mais à ce regard qui faisait chavirer bien des cœurs malgré son jeune âge. Un brin naïf, espiègle et sensible, Adam Linke vivait avec son père, Christian Linke. Seuls depuis trois ans. Le père et le fils avaient eu un temps de flou totale, de douleur intense mais à force d’aide de leurs amis et frères, ils avaient su surmonter tout cela et apprendre à vivre rien qu’à eux deux.
Parfois, Adam prenait l’avion vers les Etats-Unis pour voir sa mère durant quelques jours mais plus les années passaient, plus le petit garçon trainait à prévenir sa mère de ses venues surprises. L’envie lui passait. Pas son amour envers sa mère mais sa vie était là où se trouvait sa famille : son père, ses oncles, ses tantes, ses copains, ses cousins et cousines.
Linke donna une claque derrière la tête de son fils.

« Fais un peu attention. »

Adam fit une moue ennuyée et légèrement vexée. Il goma sa réponse et recommença son calcul.

« C’est mieux ! » Sourit Linke.

« Dis, papa, je peux aller jouer avec Seb et Jilian ? » Demanda Adam.

« Après tes leçons ! » Trancha le père, implacable.

Adam approuva d’un signe de tête et se mit assidument au travail sous les yeux protecteurs du bassiste. Son fils lui était aussi cher que la prunelle de ses yeux. Autant qu’elle avait pu l’être à l’époque. Le regard de Linke se porta sur la commode où reposaient quelques clichés posés là par ses camarades. L’une d’elle attira son attention, plus que les autres. Il se leva et prit le cadre en main. Tous ensemble, ils posaient pour un photographe qui avait tenu à officialiser leur relation un peu après la « trahison » d’une ex à Timo. Une ex dont il avait oublié le nom.
Il fouilla un instant sa mémoire mais rien ne lui revint. Il abandonna. Ce n’ était pas très important après tout.
A cette époque, elle était là, près de lui, avec leur fils. Mère. Femme. Sa femme. Il replaca le cadre à sa place et se tourna pour voir son fils le scruter avec inquiétude.
La séparation avait été pénible mais il en était remis à présent.
Trois ans après… Il sourit à son fils qui le lui retourna avant de replonger dans ses cahiers. Il avait bataillé dur pour garder son fils mais il avait fini par y arriver. Loin de lui l’idée d’une vengeance mesquine parce qu’elle partait mais il était certain, lors de cette période-là, qu’elle n’aurait jamais le temps de s’occuper d’un enfant en bas âge qui avait besoin d’énormément d’attention. Il l’avait prouvé par a plus b qu’elle ne pourrait pas subvenir aux besoins de leur fils sans aide, sans famille, loin de tout soutient. Pour finir, elle avait consenti à lui laisser Adam. Moyennant, une visite chez elle tous les deux mois. Ils avaient tenu un an avant de stopper ces visites sans intérêt. Elle n’était jamais là. Toujours occupée, solicitée.
Elle avait fait un choix. Qu’il respectait, certe, mais dont il refusait qu’il soit la cause du malheur d’Adam.
Et puis, ce n’était pas plus mal pour elle. Toute à sa carrière, que ferait-elle d’un mari et d’un enfant ? Les voir de temps à autres pour leurs faire coucou et assister au navir coulant dans les eaux sombres de l’océan qu’est le showbiz ?
Non ! Il ne lui voulait pas cela non plus.
Ici, Adam avait des amis, de la famille qui veillait sur lui quand les groupes partaient en tournée ou en interview dans un pays étranger.

« Je peux y aller ? » Le surprit Adam en lui montrant son devoir complet.

Linke y jeta un œil puis le lui rendit.

« File ! »

« Tu ne viens pas voir Tonton Franky ? »

« Une autre fois ! » Sourit Linke, se voulant rassurant.

Adam fit une petite moue mais ne discuta pas. Parfois son père était trop plongé dans ses souvenirs pour se rendre compte qu’il manquait la vie réelle et ses joies mais Adam savait qu’il avait besoin de ses moments à lui.
Le jeune garçon prit sa veste et fila après avoir hurler à son père qu’il partait.
Il courrut un moment dans les rues d’Hambourg avant de se rendre dans une maison toute blanche avec un jardin fleurit.

« Adam ? » S’étonna un homme aux cheveux châtains et aux yeux bleu.

« Salut Tonton Gabi. Jiji est là ? »

Un petit garçon de son âge sortit de la maison comme une furie sous les hurlements de sa mère.

« JILIAN VAUGHN TU VEUX TA FESSEE ?? »

« Non merci maman ! » Sourit le petit garçon en prenant un air innoncent.

« Ne refais jamais ça. »

Jilian hocha la tête en rejoingnant son copain.

« A toute à l’heure. »

« Faites attention à vous ! » Lança la mère inquiète.

Gabriel rigola en prenant sa femme dans ses bras.

« Ils vont à cinq mètres d’ici. Ne t’en fais pas. »

En effet, les deux garçons entrèrent dans la maison juste en face de celle de Jilian.
Clémentine, épouse de Gabriel, meilleur ami d’Olivia, tira la langue à son mari qui la coursa dans la maison.
La porte de la bâtisse se referma sur des rires de joies pures.

_________________
Zero Roses Tome 3: die vergangenen Jahre (les années passées) 9aywn910

le chemin de croix que je traverse....
Couvert de ce sang...
Mon sang...
Frappez tant qu'il m'en reste encore!
Revenir en haut Aller en bas
Lili
No hope has gone
No hope has gone
Lili

Messages : 208
Date d'inscription : 05/09/2008
Age : 34
Localisation : à la recherche du Cognecogne perdu! XD....

Zero Roses Tome 3: die vergangenen Jahre (les années passées) Empty
MessageSujet: Re: Zero Roses Tome 3: die vergangenen Jahre (les années passées)   Zero Roses Tome 3: die vergangenen Jahre (les années passées) Icon_minitimeVen 6 Fév - 23:05

« « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « «

La musique emplit tout l’appartement. Une voix ferme rejoignit les notes sortant de la guitare.
Il la regarda chanter avec passion. Elle se déchainait sur son instrument avec une force qu’il lui connaissait depuis plus de dix ans à présent. Les mains dans les poches, Timo Sonnenschein, admirait sa petite-amie depuis sept ans.
Leur début avait été difficile voir parfois, complètement improbable mais quand il la regardait avec ses joues rougies, ses yeux brillant et ses cheveux emmêlés… Par cette passion qui la caractérisait si bien, il avait la certitute que ces années de bataille avaient servi à quelque chose. Qu’elles n’étaient pas perdues.
Ludmia finit par se rendre compte de la présence d’une autre personne dans le salon. Elle arrêta ce qu’elle faisait et fit une moue mi ennuyée mi gênée.
Timo rigola légèrement.

« C’était un beau spectacle. »

Elle le snoba sans répondre.

« Sept ans après, tu restes toujours aussi secrète et timide. »

Ludmia ne put s’empêcher de sourire légèrement. C’était vrai : les années passaient mais elle ressentait toujours la même sensation de gêne quand elle se retrouvait seule avec lui.
Timo s’approcha, prit son menton entre deux doigts et posa sa bouche contre la sienne. Il n’y avait rien d’impérieux en lui, juste une envie de rapprochement physique comme pour souder leurs âmes en une seule.
Timo avait mûri mais restait, dans le fond, cet être empli de doutes, qui avait peur de mal agir.
Ludmia noua ses bras autour de son cou et approfondi leur baiser. Elle en lâcha sa guitare qui attérit sur le sol dans un bruit assourdit par le tapis blanc. Ils tombèrent sur le divan sans se détacher l’un de l’autre.
Leurs regards s’accrochèrent et ne se lâchèrent plus quand ils mirent fin à leur baiser passionné.

« Sept ans… » Chuchota Timo. « Et je t’aime. »

Les joues de Ludmia se tintèrent de rouge avec légerté.

« Sept ans… et je t’aime aussi. » Répondit-elle avant qu’ils ne s’embrassent à nouveau.

Ludmia s’assit sur le tapis blanc et sourit en voyant Timo étendu sur le ventre à ses côtés. Elle se rhabilla et se rendit dans la cuisine. Plongée dans ses pensés, elle se servit un café. Dix ans étaient passé depuis qu’ils avaient tous pris leur avenir en main. Ils n’étaient pas partis loin les uns des autres mais certains avaient fini par trouver la proximité trop lourde, malgré tout. Elle s’adossa au plan de travail de la cuisinière, sa tasse entre ses mains.
Ils avaient bataillé dur l’un contre l’autre mais étaient arrivés à s’entendre.
A s’aimer en vérité.
Un sourire doux se dessina sur son visage. Elle but une gorgée de son café avant de se détourner de la fenêtre qui donnait sur un parc. Elle se dirigea vers le centre du salon et s’assit à même le tapis auprès de Timo qui lui sourit. Elle lui tendit la tasse qu’il prit sans un mot.
Il but dedans sous ses yeux souriant.


« « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « «

A trentre et un an, Naya avait compris que dans la vie certaine chose était impossible à obtenir.
Elle fit déplacée les plateaux en partance pour la salle par l’un des commis de cuisine.

« Trop salé ! » Fit-elle au préposé soupe et potage.

Ce dernier s’activa à régler le problème.
Voilà, la vie s’est une grande cuisine : certains aliments se marient entre eux à la perfection, d’autres moyennement ou encore, vraiment pas du tout. Juri et elle, heureusement, avaient eu la chance d’être de ceux qui se marient jusqu’au bout.

« Faites attention, la viande doit être saignante. »

Le cuisinier fit deux fois plus attention à sa viande.
La température était primordiale pour que la viande soit parfaitement au goût du client. Pour elle, il n’y avait pas de température nécessaire pour obtenir ce qu’elle désirait plus que tout au monde.
Elle regarda les serveurs prendre les plats et partirent les distribuer aux tables exactes.
C’était comme ça.
Des aliments qui se marient, une température parfaite, une distribution irréprochable, tout cela permettait un rendement supérieur pour tenir son restaurant à flot.
Il lui faudrait juste que ces évènement arrivent au bon timing et ça vie serait deux fois plus belle. Elle n’était pas malheureuse. Non ! Mais un petit manque commençait à prendre le dessus sur le reste.

« Perdu dans les nuages, mon ange ? » La fit sursauter Juri, dans son dos.

Naya lui sourit en l’embrassant sur la joue avec tendresse.

« Mais tu me ramènes toujours sur terre… »

« Pour mieux t’y remonter. » Rigola-t-il en lui volant ses lèvres pour un long baiser.

Des rires étouffés les coupèrent. Les cuisiniers firent comme si de rien n’était mais le couple n’était pas dupe. Cela les fit sourire d’amusement.

« Tout se passe comme tu veux ? »

Naya hocha la tête.

« Oui ! »

« Le médecin a téléphoné. Tu as rendez-vous demain. » Lui souffla-t-il.

« Merci ! »

Le couple se rendit en salle et dégustèrent l’un des plats en tête à tête.

« Tu es certaine de ta décision ? »

« Me soutiens-tu ? » demanda-t-elle sans répondre.

Juri la fixa dans ses yeux et lui prit la main avec délicatesse.

« Quoi que tu fasses… »

« Alors oui, je suis certaine ! » Sourit-elle, pleine de confiance.

Juri lui rendit son sourire même si au fond, il doutait.
Peut-on défier la vie de cette façon ?

« « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « «

Olivia sentit son cœur flancher dangereusement vers le néant. Elle glissa le long de la porte de la chambre. Des rires traversèrent le couloir et remontèrent vers ses oreilles.
Ils avaient déjà deux enfants de quatorze ans. Deux adolescents dans l’âge ingrat. Son regard vairon se posa sur le bic étrange qu’elle tenait entre ses doigts.
Un coup à son cœur la réveilla. Elle se leva et descendit dans le salon en se tenant à tout ce qui lui permettait de ne pas tomber et de pouvoir rester debout.

« Maman ? » S’étonna Lila en voyant sa mère plus pâle qu’une morte.

Frank releva sa tête de son plat de lasagne qu’il confectionnait avec minutie. Il s’approcha d’elle à grand enjambée.
Les jumeaux restèrent un peu en retrait, inquiet comme jamais du silence de leur mère.

« Oli, que t’arirve-t-il ? » Demanda Frank d’une voix tendue.

La main d’Olivia se tendit vers lui. Frank regarda ce qu’elle lui montrait… Sans comprendre.
Lilas et Sebastian se regardèrent, incertains. Le chanteur prit l’appareil et le regarda de plus près.

« Une, c’est… non ! » Murmura-t-elle, tremblante. « Deux, c’est oui. »

« Deux… Oui ? A quoi ? » Questionna-t-il complètement perdu.

Il vit sa compagne pleurer en tombant à genoux ses mains crispés sur son ventre. Ce fut à cet instant qu’il comprit.
Son cœur éclata en milliers de petits morceaux.

« J’ai pas compris ! » Souffla Sebastian qui commençait à redouter le pire pour sa mère.

« Vous allez avoir un…. » Commença Olivia, la gorge nouée par les sanglots.

« Un petit frère ou une petite sœur. » Acheva Frank qui redescendit enfin sur terre.

Il aida Olivia à se relever et lui prit son visage entre ses mains. Un large sourire fendait son visage.

« Un bébé. »

Il l’embrassa, la surprenant.

« Tu… »

« Je t’aime. » La coupa-t-il, heureux comme jamais.

Les sanglots d’Olivia redoublèrent mais cette fois de soulagement. Elle lui sauta au cou sous les yeux des jumeaux.

« Maman ? » Appella Lilas. « C’est vrai ? On va avoir un petit frère ou une petite sœur ? »

Olivia hocha la tête sans lâche Frank.

« Ca sera un garçon ! » Assura Sebastian.

« Et pourquoi d’abord ? Je veux une petite sœur. » Rouspeta Lilas.

Les jumeaux se disputèrent sous les yeux rieurs de leurs parents. Frank se tourna vers Olivia.

« Tu as cru que je n’en voudrais pas. » L’accusa-t-il sans reproche dans la voix.

Elle rougit légèrement et détourna les yeux.

« Je t’ai déjà… »

Il posa ses doigts sur sa bouche.

« Je te l’ai fait promettre. » la menaça-t-il.

Elle hocha la tête positivement. C’était vrai, neuf ans avant cela, ils avaient failli se séparer parce que la jeune femme avait cru qu’elle l’avait forcé à accepter les jumeaux et qu’il devait reprendre sa liberté pour goûter à un autre style de vie. Profondément ébranlé par les pensés et le manque de confiance d’Olivia, Frank avait failli l’écouter mais heureusement, il n’en fut rien. Il resta et lui fit jurer de ne plus jamais aborder ce sujet débile.

« Ca sera notre enfant. » Sourit-il en la serrant contre lui. « Le nôtre… »

Olivia ferma les yeux et profita de l’étreinte de son homme.

« « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « «

David regarda Jan et Timo avec gravité.

« Vous êtes d’accord ? »

Les deux camarades levèrent les yeux au ciel, amusés.

« Bien sur ! »

David sourit comme un gamin face à ses cadeaux de noël.

« Ca va être génial. » Assura-t-il.

« Mais… » Intervint Timo. « Ca va jaser, tu le sais ! »

David hocha la tête sans se départir de son sourire heureux.

« Ils vont devoir tous s’y faire ! » Rigola-t-il sous les yeux suspicieux de ses amis.

« Allons les prévenir alors. »

Les trois garçons sortirent de la Villa pour se rendre à leur point de rendez-vous : la maison Ziegler.


A suivre!

Alors? Quelles sont donc vos impressions premières???Je sais... encore un long chapitre comme je sais si bien les faire U_U désolée

_________________
Zero Roses Tome 3: die vergangenen Jahre (les années passées) 9aywn910

le chemin de croix que je traverse....
Couvert de ce sang...
Mon sang...
Frappez tant qu'il m'en reste encore!
Revenir en haut Aller en bas
Lud'
The Red flag wavin' never meant ze same
The Red flag wavin' never meant ze same
Lud'

Messages : 311
Date d'inscription : 04/09/2008
Age : 32
Localisation : Dans le monde de la musique

Zero Roses Tome 3: die vergangenen Jahre (les années passées) Empty
MessageSujet: Re: Zero Roses Tome 3: die vergangenen Jahre (les années passées)   Zero Roses Tome 3: die vergangenen Jahre (les années passées) Icon_minitimeVen 6 Fév - 23:15

C'est qui se secret??? Oo
Je veux savoir moi. Je veuxxxxxxxxxxxxxxxx

Je t'aime ma choute
Revenir en haut Aller en bas
https://muse.forumactif.com
Kailiana
Muse Fan
Muse Fan
Kailiana

Messages : 95
Date d'inscription : 06/12/2008
Age : 30
Localisation : Dans ton c** au fond à gauche là ou il y a de la lumière parce qu'il fait trop noir on y voit rien

Zero Roses Tome 3: die vergangenen Jahre (les années passées) Empty
MessageSujet: Re: Zero Roses Tome 3: die vergangenen Jahre (les années passées)   Zero Roses Tome 3: die vergangenen Jahre (les années passées) Icon_minitimeVen 6 Fév - 23:58

plus c'est long plus c'st bon...... xD moi perverse nan pas du tout xD


sérieux ce tome trois promet!
Revenir en haut Aller en bas
http://www.myspace.com/kailianamorodashi
*kinder~schoko-bonK*
Muse Fan
Muse Fan
*kinder~schoko-bonK*

Messages : 78
Date d'inscription : 05/09/2008
Age : 25
Localisation : dans ces rêves...

Zero Roses Tome 3: die vergangenen Jahre (les années passées) Empty
MessageSujet: Re: Zero Roses Tome 3: die vergangenen Jahre (les années passées)   Zero Roses Tome 3: die vergangenen Jahre (les années passées) Icon_minitimeSam 7 Fév - 16:05

Kaili je pense comme toi... =P

Oui c'est super donc suiteuhhhhhh
Revenir en haut Aller en bas
Aalex
Nouveau
Nouveau
Aalex

Messages : 43
Date d'inscription : 24/11/2008
Age : 24
Localisation : Dans un rêve destructeur, mon rêve. Don't help me.

Zero Roses Tome 3: die vergangenen Jahre (les années passées) Empty
MessageSujet: Re: Zero Roses Tome 3: die vergangenen Jahre (les années passées)   Zero Roses Tome 3: die vergangenen Jahre (les années passées) Icon_minitimeSam 7 Fév - 18:04


    Comme l'a dit Kailiana : Plus c'est long, plus c'est bon Very Happy
    J'aime le Tome 3 Smile , Suite alien ?
Revenir en haut Aller en bas
http://Hopeful-Daay.skyblog.com/
bonkess
Nouveau
Nouveau
bonkess

Messages : 38
Date d'inscription : 07/09/2008
Age : 28

Zero Roses Tome 3: die vergangenen Jahre (les années passées) Empty
MessageSujet: Re: Zero Roses Tome 3: die vergangenen Jahre (les années passées)   Zero Roses Tome 3: die vergangenen Jahre (les années passées) Icon_minitimeDim 8 Fév - 23:04

Bah la suite en fait, j'aimerais bien la suite ma lilinator d'amour !!!!!! <3

Bien écrit comme d'habitude ^^ , on s'en lasse pas !!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Your Nou
Invité



Zero Roses Tome 3: die vergangenen Jahre (les années passées) Empty
MessageSujet: Re: Zero Roses Tome 3: die vergangenen Jahre (les années passées)   Zero Roses Tome 3: die vergangenen Jahre (les années passées) Icon_minitimeSam 28 Fév - 20:22

Je voudrais dire que j'aime le tome 3 à la folie, ça aurait été le cas mais tu as le don de déprimer lol

Je crois que tu ne le fais pas exprès donc je te pardonne mes quelques larmes versées.

Anyway le style est bon. You're an outstanding writer Lil'.

Jtm

( Vivement la suite.)
Revenir en haut Aller en bas
Lili
No hope has gone
No hope has gone
Lili

Messages : 208
Date d'inscription : 05/09/2008
Age : 34
Localisation : à la recherche du Cognecogne perdu! XD....

Zero Roses Tome 3: die vergangenen Jahre (les années passées) Empty
MessageSujet: Re: Zero Roses Tome 3: die vergangenen Jahre (les années passées)   Zero Roses Tome 3: die vergangenen Jahre (les années passées) Icon_minitimeSam 28 Fév - 21:16

Oo je ne vois pas ce qu'il y a dans ce que j'ai écris de déprimant....

Ou alors ça m'a échappé... xD c'est possible!

La suite arrive dans pas longtemps! ^^ je mets juste du temps à écrire parce que j'écris A croc et mon roman en même temps! lol!

_________________
Zero Roses Tome 3: die vergangenen Jahre (les années passées) 9aywn910

le chemin de croix que je traverse....
Couvert de ce sang...
Mon sang...
Frappez tant qu'il m'en reste encore!
Revenir en haut Aller en bas
Kailiana
Muse Fan
Muse Fan
Kailiana

Messages : 95
Date d'inscription : 06/12/2008
Age : 30
Localisation : Dans ton c** au fond à gauche là ou il y a de la lumière parce qu'il fait trop noir on y voit rien

Zero Roses Tome 3: die vergangenen Jahre (les années passées) Empty
MessageSujet: Re: Zero Roses Tome 3: die vergangenen Jahre (les années passées)   Zero Roses Tome 3: die vergangenen Jahre (les années passées) Icon_minitimeSam 28 Fév - 22:34

no problèmo ma jolie on peut attendre ^^
Revenir en haut Aller en bas
http://www.myspace.com/kailianamorodashi
*kinder~schoko-bonK*
Muse Fan
Muse Fan
*kinder~schoko-bonK*

Messages : 78
Date d'inscription : 05/09/2008
Age : 25
Localisation : dans ces rêves...

Zero Roses Tome 3: die vergangenen Jahre (les années passées) Empty
MessageSujet: Re: Zero Roses Tome 3: die vergangenen Jahre (les années passées)   Zero Roses Tome 3: die vergangenen Jahre (les années passées) Icon_minitimeDim 1 Mar - 0:39

Non moi je ne peux PAS attendre !! =P
Revenir en haut Aller en bas
Kailiana
Muse Fan
Muse Fan
Kailiana

Messages : 95
Date d'inscription : 06/12/2008
Age : 30
Localisation : Dans ton c** au fond à gauche là ou il y a de la lumière parce qu'il fait trop noir on y voit rien

Zero Roses Tome 3: die vergangenen Jahre (les années passées) Empty
MessageSujet: Re: Zero Roses Tome 3: die vergangenen Jahre (les années passées)   Zero Roses Tome 3: die vergangenen Jahre (les années passées) Icon_minitimeDim 1 Mar - 13:51

bah t'attendra quand même xD
Revenir en haut Aller en bas
http://www.myspace.com/kailianamorodashi
*kinder~schoko-bonK*
Muse Fan
Muse Fan
*kinder~schoko-bonK*

Messages : 78
Date d'inscription : 05/09/2008
Age : 25
Localisation : dans ces rêves...

Zero Roses Tome 3: die vergangenen Jahre (les années passées) Empty
MessageSujet: Re: Zero Roses Tome 3: die vergangenen Jahre (les années passées)   Zero Roses Tome 3: die vergangenen Jahre (les années passées) Icon_minitimeLun 2 Mar - 13:28

Rooo que ce monde est injuste ! :'(
Revenir en haut Aller en bas
Kailiana
Muse Fan
Muse Fan
Kailiana

Messages : 95
Date d'inscription : 06/12/2008
Age : 30
Localisation : Dans ton c** au fond à gauche là ou il y a de la lumière parce qu'il fait trop noir on y voit rien

Zero Roses Tome 3: die vergangenen Jahre (les années passées) Empty
MessageSujet: Re: Zero Roses Tome 3: die vergangenen Jahre (les années passées)   Zero Roses Tome 3: die vergangenen Jahre (les années passées) Icon_minitimeLun 2 Mar - 20:24

Mouhahahahahaha
Revenir en haut Aller en bas
http://www.myspace.com/kailianamorodashi
Stupid-lamb--x
Nouveau
Nouveau
Stupid-lamb--x

Messages : 1
Date d'inscription : 10/03/2009
Age : 29
Localisation : In my crazy meadow

Zero Roses Tome 3: die vergangenen Jahre (les années passées) Empty
MessageSujet: Re: Zero Roses Tome 3: die vergangenen Jahre (les années passées)   Zero Roses Tome 3: die vergangenen Jahre (les années passées) Icon_minitimeMer 11 Mar - 19:15

New reader !

Love it ... The text is good as a whole !
Revenir en haut Aller en bas
http://stupid-lamb--x.skyrock.com/
Contenu sponsorisé




Zero Roses Tome 3: die vergangenen Jahre (les années passées) Empty
MessageSujet: Re: Zero Roses Tome 3: die vergangenen Jahre (les années passées)   Zero Roses Tome 3: die vergangenen Jahre (les années passées) Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Zero Roses Tome 3: die vergangenen Jahre (les années passées)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
M.U.S.E Unofficial :: Flood :: Fan fiction :: Les hors Muse [ Fanfic' ou OS ]-
Sauter vers: