M.U.S.E Unofficial

Muse. The line between amusement & inspiration.
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Mein Liebe, mon amour [fiction en cours]

Aller en bas 
AuteurMessage
Lud'
The Red flag wavin' never meant ze same
The Red flag wavin' never meant ze same
Lud'

Messages : 311
Date d'inscription : 04/09/2008
Age : 32
Localisation : Dans le monde de la musique

Mein Liebe, mon amour [fiction en cours] Empty
MessageSujet: Mein Liebe, mon amour [fiction en cours]   Mein Liebe, mon amour [fiction en cours] Icon_minitimeMer 15 Oct - 1:51



Titre
: Mein Liebe
Auteur : Ludmia
Thémes : Un amour que l'on croit finit
Personages Principaux : Kiara & Timo dans le tome 1
Kiara & Timo, Lili & Jake, Leena & Jan, Juri, Frank, Linke et David dans le tome 2.


Mein Liebe
Tome one

Mein Liebe, mon amour [fiction en cours] Img-191014h2w6v

Kiara plia délicatement tous ses vêtements dans sa valise, prit un a un ses livres, bibelots, photo et les enferma soigneusement dans une boite. Elle enfermait tout ce qui lui appartenait dans ce grand appartement et descendait petit à petit ses affaires dans sa voiture. Elle avait décider de partir, de tirer un trait sur tout cela, oublier l’homme qu’elle avait aimé.
Elle avait finit de ramasser toute ses affaires, elle passa une dernière fois dans chaque pièces où elle avait vécu ses dernies mois, 13mois et 3semaines exactement. Tant de mois où il s’était aimé et détesté, déchiré puis réconcilié. Une larme traça sa joue, la séparation était douloureuse même si elle l’avait elle-même décider. Elle essuya cette unique larme et se dirigea vers le salon. Kiara saisi le style noir et commença à écrire cette lettre qui lui serait destiné. Son écriture fine se traça sur rapidement sur la feuille blanche. Quelque hésitations, quelque ratures mais la lettre fut rapidement écrite. Sur les dernières lignes, Kiara laissa échapper quelques larmes qui tombèrent sur le papier en le tachant sur quelque endroit.

***
Cher Timo,

Je sais que lorsque tu rentreras, tu me chercheras et tu trouveras toutes mes affaires envolées. Je sais que la colère t’aveuglera puis la peine. Peut-être la douleur de mon absence te fera-t-elle souffrir.
Je ne serai plus là pour t’expliquer alors je le fais sur ce morceau de papier qui finira peut-être dans le feu de la cheminée ou dans une poubelle.
Tu penses que je ne t’aime plus et que j’ai fuis lâchement mais c’est faux. Mon cœur bat pour toi plus que jamais. Mon âme reste attachée à la tienne.
Je ne pouvais pas rester malgré tout l’amour que nous nous portons.
Le destin est parfois bien capricieux, tu sais. C’est malheureux mais c’est ainsi.
Je ne pouvais rien y faire. Tu ne voulais pas d’enfants. Je n’étais pas prête non plus. Pourtant…Il est là, Timo. Bel et bien entrain de grandir en moi. Chaque jour qui passe voit sa vie s’épanouir en mon sein. Chaque minute fait de lui un petit être de chaire et de sang. Chaque seconde lui insuffle la vie.
Cette vie que je ne peux me résoudre à lui prendre comme un assassin prendrait celle de sa victime.
Je sais que je viens de détruire notre amour d’un coup de pierre dans l’eau stable de nos vies communes mais cet enfant, aussi, a le droit de voir la lumière du jour et les ténèbres de la nuit.
Je sais que je te perds en partant mais je n’ai pas le choix.
C’est toi… ou lui. J’ai fait un choix.
J’espère que tu pourras trouver, un jour, la force de me pardonner.

J’espère que je ne détruirai pas l’amour que nous nous sommes portés.
Moi, je ne regrette aucun moment passé avec toi. Juste ce destin qui nous a séparé.

***

Kiara laissa son regard dans le vide pendant un petit moment puis finit par lâcher son stylo et se leva. Son cœur se serra qu’en elle referma pour la dernière fois la porte de l’appartement. Elle partait définitivement. Elle monta dans sa voiture et démarra sans regarder derrière elle.

***
Timo rentra quelque heures plus tard accompagné de ses cinq compères. L’appartement qui était si silencieux fut soudain bien vivant.

« Kiara, ma puce. Tu es où? »

Timo fonça dans la chambre, afin de voir sa belle, mais il fut surprit de découvrir la chambre vide. Ses yeux se posèrent rapidement que la table de chevet de Kiara. Encore ce matin, il y était disposé des photos, mais là tout était vide. Une boule se forma dans son ventre, il avança peut à peut dans la chambre et s’assit sur le coté de Kiara. Il ouvrit délicatement le tiroir de la table de nuit, qu’en il vu ce dernier vide il comprit. Il se leva d’un bon et ouvrit l’armoire à la volé, mais rien tout était vide, plus aucuns de ses vêtements n’étaient rangés. Il se senti soudainement comme mort de l’intérieur. Il tomba à genoux devant l’armoire encore entrouverte. Il saisi sa tête dans ses mains et tenta de comprendre pourquoi elle était partie sans rien dire. Il entendit la porte de la chambre s’entrouvrir, il releva sa tête rapidement, espérant la voir, mais il fut déçu de voir Jan. Il lui fit un fade sourire et lui tendit un morceau de feuille blanche.

« C’est quoi ça Jan? »

« Je suis désoler de devoir te donner cela, mais lit Timo tout sera plus clair, désoler… »

Jan ressortie de la chambre laissant Timo seul avec la lettre de Kiara. Les garçons avaient compris que Kiara était partie, mais rien de plus, ils avaient eu la discrétion de ne pas lire la lettre. Ils était tous les cinq installés dans le salon et ils ne disaient rien, se regardaient du coin de l’œil sans vouloir aborder le sujet. Timo arriva dans le salon, sa casquette dans une main, la lettre froisser dans l’autre. Son regard était perdu, il se sentait seul. Il releva son regard sur David qui comprit la détresse de Timo.

« Elle … est partie … enceinte elle me dit. Je … pourquoi elle ne m’a rien dit. Je veux pas. JE VEUX PAS. Je veux qu’elle revienne. »

Le regard de Timo était devenu noir et froid, limite meurtrier. Même David en eu froid dans le dos. Timo saisi son portable.

« Timo tu fais quoi là? Tu ne l’appelle pas. Tu es trop énervé pour le moment. »

« Je veux l’appeler donc je l’appelle. C’est tout. Elle doit m’expliquer pourquoi elle est partie. »

David ce leva et saisi le portable de Timo. Il était mal, il devait lui éviter de dire des horreurs à Kiara que Timo regrettera forcement plus tard. David demanda aux autres de rentrer, il décida de rester avec Timo, il ne pouvait concevoir le faite de le laisser seul à ce moment là.
Enfin seul, il accompagna Timo dans sa chambre et lui laissa le temps d’encaisser cette nouvelle. Timo fini part lui tendre la lettre et à l’inviter à lire. David saisi la simple feuille et parcouru les quelque paragraphes qu’avaient laisser Kiara. Elle l’aimait mais était partie car elle était enceinte. Timo était absolument contre les enfants, il n’en voulait pas. Il avait toujours été catégorique sur cette question. Pour lui un enfant était signe d’arrêt de carrière. Mais la perdre elle était sens doute pire que sa fin de carrière. La musique était tout pour Timo, mais Kiara était beaucoup plus, elle était lui. David vit Timo s’allonger que le lit et saisir l’oreiller de Kiara, il était encore imprégné de son odeur, Timo respira un bon coup et releva la tête.

« Dit David, elle reviendra hein? »

David comprit que Timo se voilait la face. Il avait complètement omis le faite qu’elle était enceinte. Et pourtant comme le disait Kiara, l’enfant était bien là, en train de grandir dans son ventre.

« Timo, tu sais qu’elle ne reviendras pas. Elle est partie non pas parce qu’elle ne t’aimait plus, mais parce qu’elle est enceinte. Elle t’aime toujours Timo, mais ne veux pas que tu la rejettes car elle est enceinte. Elle a donc préféré partir d’elle-même. Je ne te demande certainement pas de lui pardonner, mais tente de la comprendre. »

Timo fixa David avec un regard sévère , froid sans vie.

« David dégage, me fait pas la moral sur mes choix, je ne veux pas d’enfants, mais je la veux elle. Sa j’en suis sur. Sort, rentre chez toi. Laisse moi seul. Je veux être seul. »

David ne chercha pas à comprendre, se leva et partie, laissant Timo seul. Il prit soin de prendre le téléphone de Timo, il lui rendrait qu’en il sera calmer.

***

« Kiara c’est David. Je sais que ce ne sont pas mes affaires mais Timo es vraiment mal. »

« David, je suis sincèrement désoler de faire autant de mal à Timo, mais je ne peux me résoudre à abandonner cet enfant, je ne peux pas. »

« Tu sais Kiara, il t’aime sincèrement, je ne l’ai jamais vu comme cela. Kiara, l’aimes tu encore? »

« Je … David laisse moi s’il te plait. »

« Kiara, appelle le, il a essayer de te joindre à plusieurs reprises et tu n’as jamais répondu. Il est vraiment pas bien … Kiara? »

« David, laisse moi tranquille »

« Kiara, c’est aussi son enfant, tu devra … »

« Il n’en veut pas, ce n’est donc pas son enfant. Je ne lui demanderais rien. C’est bon. Tchao. »

Kiara raccrocha au nez de David, il fut assez surprit de sa réaction. Cela faisait désormais 3 semaines que Kiara était partie de l’appartement, 3 semaines que Timo restait enfermé chez lui à inlassablement appeler Kiara et lui laisser des message dans l’espoir qu’elle le rappel. Mais rien tout était en silence radio.

***

Kiara s’était installée dans l’hôtel du coin. Elle passait ses journée à écrire, entre de sonnerie de portable. Timo l’appelait toute les heures, mais rien que le faite de voire son prénom s’afficher sur l’écran la tuait un peu plus. L’envie de décrocher et de lui parler était présente, mais elle devait couper tout contacte avec lui, si elle voulait en finir. Elle commença à écrire son histoire, à tracer au travers d’un cahier toute sa belle histoire avec Timo, afin de pouvoir la raconter à ce petit être qui grandissait. Qu’il sache que malgré tout, il avait été créé dans l’amour de ses parents. Qu’en elle commença ce récit, des larmes roulèrent sur les joues blanchâtres. Trop de souvenirs lui revinrent en tête et la frappèrent comme un poignard dans le cœur…

***

« Trop c’est trop, il se terre dans cette chambre depuis trop longtemps. On a un album a faire. Ok il souffre, mais elle est partie justement pour ça, pour qu’il poursuive sa carrière non? »

« Jan, comprend le un peu, il est vraiment mal. Il l’aime il avait vu loin dans l’avenir avec elle. »

« Non mais Frank arrête un peu. Il est complètement amorphe. Mange qu’en il daigne sortir de sa couette, boit mais simplement des alcools fort. Il ne faut pas pousser. Il faut qu’il se relève quitte à s’en manger dans la gueule. »

Les quatre garçons se retournèrent vers David qui venait d’exploser en rentrant dans la pièce.

« Non mais c’est vrai, j’ai raison. Il faut le bouger, il fait peur. J’ai tenter de la raisonner elle, mais s’est mort. On connait Timo depuis des années, à nous de l’aider et s’il faut qu’on soit violant on le sera. »

Les quatre garçon regardèrent bouche bé David. Ils finirent pars acquiéssé ce qu’avait dit David. Il devait bouger Timo, un points c’est tout.

Ils parlèrent un long moment de comment ils allaient le faire bouger. Plusieurs propositions furent donner mais une seule resta, la franchise. Il fallait le faire bouger en lui disant tout, sans rien lui voiler. Les garçons entrèrent donc dans la chambre de Timo, un simplement grognement sortie de sous la couette au moment où ils avaient frappé. Il se posèrent tous autours du lit. Quatre d’entre eux saisir la couette et l’enlevèrent de sur Timo et Juri, prit ce dernier et le porta jusqu’à la douche. Juri saisi le pommeau de douche et alluma l’eau froide en pointant Timo. Ce dernier hurla.

« Bande de crevard, vous me faites chier, vous pouviez pas me laissez tranquille dans mon lit? »
Timo sortie de la douche et se dirigea vers sa chambre, dans l’idée de se recoucher. Frank et Linke l’attrapèrent par les bras et l’assire dans le salon. Ils se mirent tous autours de lui. Timo les fusilla, un à un du regard. Jan explosa le premier.

« Timo sa suffit. Arrête donc maintenant de te voiler la face. Tu fais chier »

« Jan ferme ta gueule, tu comprends pas ce que je ressens depuis qu’elle est partie. »

« Timo, Jan n’a pas tord, tu te laisses complètement allé ce n’est pas bon. Elle est partie pour que tu puisses continuer la musique. Pas pour que tu fasses la larve sous ta couette. Bouge toi le cul. »

« Je ne suis pas une larve, je … »

« Timo tu en es une. Depuis qu’en ne t’es tu pas habillé, depuis qu’en n’as-tu pas préparé un vrai repas. La seule chose que tu fais c’est prendre ta douche et regarder sa photo. Ah oui et l’appeler c’est vrai. Arrête Timo. »

« Mais David, je veux qu’elle revienne, mais je ne veux pas d’enfants. »

« Timo tu sais très bien que tout comme toi elle est têtu. Elle gardera cette enfant au risque de te perdre à tout jamais. C’est finit avec Kiara fait toi à l’idée, merde. »

Le cou fut dur à encaisser pour Timo, mais il es vrai que Kiara était partie pour son bonheur à lui. Pour qu’il puisse vivre son rêve. Il le savait Kiara était désormais de l’histoire ancienne. Il souffla un bon coup et se releva.

« Je vais m’habiller et nous pouvons allez au studio. Mais ne me parler plus de Kiara. N’aborder le sujet que si je l’aborde. »

Les garçons partirent en silence vers le studio après que Timo fut habiller et qu’il est mangé un petit quelque chose.

***

Kiara se releva en entendant frapper à la porte. Elle hésita longtemps à ouvrir, car personne ne savais normalement où elle était loger. Elle s’avança tout de même calmement de la porte et regarda discrètement par la petite fenêtre afin de savoir qui frappait. Malheureusement pour elle ne vit qu’une ombre.

« Kiara, je sais que tu es là, ouvre moi. »

Kiara se raidi en entendant la voix de Frank. Comment l’avait il retrouver, elle n’en savait rien. Il s’énervait sérieusement derrière la porte.

« Kiara, ouvre punaise, faut vraiment que je te parle. Sa va plus du tout de notre côté. Sa fait maintenant 3mois que tu l’as laissé. Il est sans nouvel depuis. Il est mal malgré qu’il ne veut pas nous le montrer. On est pas con, on s’en rend compte. Kiara laisse moi rentré, il faut qu’on parle. »

Kiara ouvrit tout de même la porte. Cette dernière s’ouvrit dans un clic que ti. Kiara le laissa rentré sans un mot. Frank la dévisagea en voyant son ventre légèrement rond. Il se dirigea vers le lit où il s’assit. Il ne lâcha pas son regard azur. Un long silence se posant entre Kiara et Frank. Au bout d’une petite dizaine de minutes Frank prit la parole?

« Kiara, il est vraiment mal, donne lui au moins de tes nouvelles. »

« Frank, je ne peux pas. Il me manque, mais si je garde contact avec lui sa sera deux fois plus douloureux. Je l’aime toujours Frank, c’est trop dur. »

« Kiara, il faudra bien que tu lui montre l’enfant, je suis sur qu’il finira par te demander de le rencontrer. Et là, se sera plus difficile. »

Pendant plus de deux heures, Frank tenta en vain de convaincre Kiara. Mais elle était têtu et elle en démordit pas. Frank reparti donc vers la villa.

***

Kiara était allongé sur son lit et se retournai encore et encore, 8 mois était passé sans qu’elle ne le voit. Il lui manquait affreusement et la conversation avec Frank lui trottait dans la tête depuis tout ce temps. Dans un moment de folie elle saisi son portable et composa le numéro de Timo. Mais qu’en celui-ci décrocha elle raccrocha.


Dernière édition par Lud' le Mer 2 Sep - 20:10, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://muse.forumactif.com
Lud'
The Red flag wavin' never meant ze same
The Red flag wavin' never meant ze same
Lud'

Messages : 311
Date d'inscription : 04/09/2008
Age : 32
Localisation : Dans le monde de la musique

Mein Liebe, mon amour [fiction en cours] Empty
MessageSujet: Re: Mein Liebe, mon amour [fiction en cours]   Mein Liebe, mon amour [fiction en cours] Icon_minitimeMer 15 Oct - 1:59

Mein Liebe, mon amour [fiction en cours] Img-1912526n6y1



***
Timo sauta sur son téléphone qu’en il reconnu la sonnerie attitré a Kiara. Mais il fut hors de lui qu’en elle raccrocha. Il tenta évidemment de la rappeler après, mais elle avait éteint son portable. De rage, il lança son portable au travers de la pièce. Il dévala les escaliers et déboula dans le salon, surprenant les cinq garçons assis sur le canapé.

« NON MAIS J’HALLUCINE!!! Elle m’appelle et me raccroche à la gueule. Mais qu’elle salope. Sa la fait rire de me faire souffrir. »

« Timo calme toi, elle … »

« Frank, espèce de traitre. Tu crois que je suis con? Vous l’avez tous eu au téléphone et toi, tu l’as vu. Bande de crevards. Et elle je la déteste, je ne veux plus jamais la voir. »

« Timo et ton enfant? »

« Qui te dit que sais le mien, c’est même pas sur qu’elle est été fidèle. »

« Timo arrête donc. Tu sais très bien qu’elle t’aime. Si elle c’est tiré bouffon c’est pour ta carrière. Encore une fois elle s’est sacrifier pour toi. Elle n’a fait que faire des sacrifices dans votre histoire, mais toi tu es bien trop égoïste pour le voir. »

Timo prit cette remarque en pleins cœur. Il avait été si égoïste avec elle. Avait il penser qu’à lui pendant cette année et demi? Qu’en il y repensait, il remarqua que Juri avait raison. Il n’avait fait que pensé à lui. Il sassi sur la chaise la plus proche et prit sa tête dans ses mains. Il avait dit des choses atroces sur elle mais tout était faux. Il l’aimait plus que tout et elle lui manquait affreusement. Ces mots avaient dépassés sa pensé. Une larme traça son visage, puis une seconde et une troisième. De nombreuses larmes coulèrent sur les joues de Timo. Pour la première fois, il ouvrait véritablement son cœur devant ses amis. Ils furent tous surpris de voir Timo aussi faible, aussi sensible. Frank ne savais plus quoi faire. Trahir Kiara ou aider Timo. Une seule question tournais dans sa tête: ‘‘Donner ou non l’adresse de Kiara à Timo?’’

« Je suis conscient de tous les sacrifices qu’elle a fait pour moi. Elle a toujours tout fait pour m’arranger moi, et vous avez raison j’ai toujours été trop égoïste pour la remercier. Ce qui m’arrive est bien fait pour moi. Mais je l‘aime, cela fait 8 mois qu‘elle est partie et je continue à l‘aimer malgré tout, c‘est elle l‘unique.»

« Tu sais Timo, elle est aussi mal que toi crois moi, je l’ai vu. Elle ne sort quasi jamais, elle reste enfermer dans sa chambre à ce morfondre. Crois moi tes appels la blessait, car elle savait que tu était affreusement mal. »

« Frank dit moi comme est elle. Décrit la moi, je t’en pris! »

Frank fut attendrit part Timo. Son cri de détresse était bien trop douloureux. Il se leva d’un bon surprenant tout le monde. Timo le dévisagea, mais ses yeux étaient suppliant. Frank céda, il se dirigea vers Timo et lui saisi le bras.

« Viens, suis moi. Nous allons la voir et tu lui dira ce que tu viens de nous dire. »

Timo ne dit rien mais son large sourire parlait pour lui. Il allait revois celle qu’il aimait plus que tout, il allait enfin pouvoir la reprendre dans ses bras, la toucher, l’embrasser. David fut heureux de voir Timo aussi bien. Excité à l’idée de la revoir, Timo couru limite jusqu’à la voiture en sautant sur le siège passager. Assit, il beugla à Frank de se dépêcher. Encore en haut, Frank hésitait tout de même.

« Je ne suis pas sûre du tout de se que je fais. Si elle le prends mal et qu’elle part définitivement. Et si c’est Timo qui merde? »

« Ecoute je connais Timo depuis toujours. Je ne l’ai jamais vu comme cela pour une fille. Il ne fera rien qui pourrait lui faire perdre Kiara à tout jamais. Tu peux y allez confiant. Et il y aura une confrontation, un jour ou l’autre, alors pourquoi pas maintenant? »

Frank regarda David qui semblait très confiant. Il espérait profondément qu’il est raison. Il soupira et finit par descendre rejoindre l’énergumène qui se trouvait dans la voiture.
Tout le long du chemin, Timo était plus qu’excité. Il fatiguait Frank à rémunéré chaque périodes marquantes de leur histoire à lui et a Kiara. Mais arrivé devant l’hôtel et la voiture stopper, Timo devint blanc comme un linge. Il finit par sortir difficilement de la voiture et suivit Frank en silence. Arrivé devant la porte, il reteint le bras de Frank qui voulait frapper. Il attendu 5 minutes et finit par lâcher le poignet de Frank qui frappa trois coups secs. La voix de Kiara retentit derrière la porte. Timo se raidit mais était heureux de l’entendre. Qu’en elle ouvrit la porte, un large sourire se déposa sur son visage, mais Kiara se figea. Il s’avança vers elle, et comme si rien ne s’était passé, il déposa ces lèvres sur les siennes. Kiara resta stoïque, ne répondant pas au baiser de Timo. Elle finit par ce détacher de l’étreinte de Timo et lança un regard noir à Frank qui lui glaça le sang. Elle se retourna et rentra dans sa chambre, Timo et Frank sur ses talons. Ils s’assirent chacun sur une chaise et se turent. Frank finit par rompre le silence.

« Je vais vous laisser, je crois que vous avez énormément de choses à vous dire. »

Frank sortie de la chambre en les laissant seuls. Timo se rapprocha de Kiara et posa sa main sur celle de Kiara.

« Tu m’as manqué Kiara, pourquoi es tu partis comme ça? Je t’aimais … je t’aime toujours Kiara. Je veux vivre uniquement avec toi, juste toi et moi. »

Kiara retira rapidement sa main de celle de Timo et le regarda froidement.

« Je suis exactement partie pour cela. Tu ne vois ta vie que comme tu l’entendais malgré que nous étions deux. Maintenant tu veux bien partager ta vie avec moi mais Timo arrête de faire l’autruche, regarde mon ventre je ne suis plus toute seule. »

« Mais Kiara nous sommes trop jeune pour le moment, un enfant maintenant, faut être malade pour songer en avoir un. Tu réalises que tu vas devoir sacrifier toute ta vie pour lui? »

« Je la sacrifiais déjà qu’en j’était avec toi. Cette enfant je le garderais que tu le veuille ou non. Je n‘ai pas besoin de toi pour l‘élever.»

Kiara était hors d’elle. Elle aimait toujours Timo, il avait toujours été son âme sœur et désormais elle portait son enfant.

« Timo nous n’avons pas le choix, je suis au huitième mois, j’accouche dans moins d’un mois. »

« Abandonne le alors, il sera placé dans une maison d’accueil, il sera heureux. Kiara je veux vivre avec toi. »

Kiara senti son cœur se déchirer, comment un père même non désireux de son enfant pourrais songer à forcer la mère à l’abandonner. Ils arriveraient largement à vivre heureux avec ce petit bou, mais Timo préférait l’abandonner. Kiara se jura de ne jamais laisser cet enfant.

« Je ne l’abandonnerai jamais Timo, tu m’entends, jamais. Cette enfant fait partie de moi. »

Timo la dévisagea. Il n’avait certainement pas vu sa vie ainsi. Il l’avait imaginer avec elle, mais seulement avec elle. Il ne se voyait pas père à 21ans.

« Je n’en veux pas, je ne veux pas de cet enfant, je veux vivre ma vie avec toi. Je t’en pris ne me laisse pas seul. Je t’aime. »

Il s’approcha d’elle assez violemment et la força à l’embrasser. Kiara s’extirpa t’en bien que mal de l’étreinte de Timo et lui décrocha la plus belle de ses baffes. Elle le repoussa contre l’armoire.

« Dégage. Nan mais tu te prends pour qui? Un enfant ne s’évapore pas comme ça. C’est nous deux ou personnes. Je garde notre fils, enfin mon fils. »

Timo la regarda droit dans les yeux et se jeta pratiquement sur elle. Elle le repoussa encore une fois.

« Timo arrête. Tu ne veux pas de notre enfant très bien, mais laisse moi. Arrête de me téléphoner, de m’envoyer des SMS et surtout ne met plus les pieds ici, tu m’entends, oublie moi. »

Timo la toisa du regard, il était devenu froid et menaçant. Il s’avança vers elle et pointa son doigts sur le ventre arrondie de Kiara.

« Ce goss garde le, fait s ‘en ce qu’il te plaira avec. J’en ai rien à foutre. Mais ne viens pas me demander du fric pour l’élever, je t’ai bien dit ce que j’en pensais. Je n’en veux pas. En plus qui sais ce n’est peux être pas le mien. »

Kiara sentis des larmes monter à ses yeux. Timo lui faisait bien trop de mal. Elle frappa de ses poings fermés le torse de Timo.

« Laisse moi, casse toi. J’ai toujours tout fait pour toi. Et voila ce que je récolte. Merde Timo tu es un con, je t’ai jamais demander de revenir. »

Kiara le poussa dehors, qu’en soudain, elle s’écroula par terre en se serrant le ventre. Croyant que Kiara faisait du cinéma, il resta debout à la regarder. Elle se tordait de douleurs, mais Timo ne faisait rien. Le voyant stoïque devant la douleur de Kiara, Frank adossé à sa voiture, couru vers eux et s’accroupie au près d’elle.

« Kiara ça va? Que ce passe t’il »

« J’ai mal … c’est affreux, je vais crever sur place. J’ai l’impression que l’on m’arrache le ventre. Tu devrais être heureux Timo, je vais crever avec l’enfant. »

Timo restait figé à les regarder, mais il était désormais immobile du à la peur. Peur de la perdre, peur de le perdre. Il sentit toute ses gène de père se mettre en ébullition.

« Je … je … veux pas que tu meurt Kiara, ni toi, … ni l’enfant. Je veux vivre avec vous deux. »

« Tu dis sa Timo, mais tu ne le pense pas du tout. Tu t’en fou royal de Mathis. Tu as vu comment tu en a parlés avant? Dégage. »

Frank la releva et l’emmena dans la voiture. Il la déposa sur le siège avant et retourna vers Timo qui était rester tétaniser sur la porte de la chambre. Frank passa sa main devant les yeux de Timo mais il ne bougea pas d’un pouce.

« Wouou Timo? Tu es avec moi? Qu’Est-ce qui t’arrive? »

« Je … je veux être … papa. Je veux. Je veux être avec Kiara et notre petit Mathis. Je m’en rend compte. Je l’aime et avec elle et notre fils je serai le plus heureux. J’ai vraiment été con. Je l’aime bordel et je lui dit des horreurs. »

« Timo, ce n’est pas à moi que tu dois les dire mais bien à elle. Va le lui dire. »

Timo regarda Frank l’air bête puis finit par courir vers la voiture, en criant a Kiara qu’il l’aimait.

« Kiara je n’ai été qu’un con, pardonne moi. Je t’aime. Toi et ce bébé. Notre bébé. Je veux être avec toi, l’élever avec toi. Je n’ai pas été là pendant 8mois, laisse moi, je t’en pris rester près de vous. De toi et de notre Mathis. »

Il regarda Kiara et s’approcha d’elle. Il plongea ses yeux dans les siens et sourie. Il finit par poser sa main sur le ventre bien rond de Kiara.

« Je t’en pris ma puce, laisse moi rester près de toi… »

Kiara enleva délicatement la main de Timo de sur son ventre. Elle avait la rage contre lui.

« Dégage Timo, ne touche pas à MON enfant. Tu n’en veux pas-tu l’as dit alors arrêtes ton cirque. »

Timo se releva surprit. Il tenta de faire entendre raison a Kiara, mais elle avait des atroces douleurs accumulé a son caractère de chien, la rendait insupportable et fermé. Timo se contenta de se la fermer et monta à l’arrière. Frank prit le volant et se dirigea vers l’hôpital.
Kiara venait tout juste de perdre les eaux qu’en Frank sortie du centre ville.

« Bordel ça fait mal, je vais mourir dans ta voiture Frank, je veux une péridurale, j’en ai marre de souffrir. »

Kiara avait planter ses yeux froids dans ceux de Timo en finissant sa phrase, il comprit que le mot souffrir lui était destiné. Il ne broncha pas, il se contenta de saisir la main de Kiara et de lui la sérer. Elle se contenta de sérer un peu plus fort. En moins de 20 min, Kiara était dans la salle d’accouchement. Timo et Frank attendait patiemment dans la salle d’attente. Un lourd silence planait sur les deux amis. Timo tenait sa tête dans ses mains et fixait un point invisible sur le mur d’en face. Un médecin apparut enfin, Timo se leva comme une pile et sauta littéralement dessus pour avoir des nouvelle de Kiara. Le médecin le calma.

« Monsieur le quel de vous deux est le père, Mademoiselle Sanders est sur le point d’accoucher et elle demande le père, un certain Timo Sonnenschein. »

Timo élargie son sourire, elle le demandait. Il était heureux.

« Moi, c’est moi Timo Sonnenschein. C’est … c’est moi qu’elle veux voir. C’est bien moi le papa. Je vais devenir papa. Je vais … quoi? Elle va accoucher? »

Soudain Timo devin livide, il venait clairement de réaliser qu’en ce 14 mars, il allait devenir papa. Le médecin s’approcha.

« Monsieur Sonnenschein? Vous allez bien? Veuillez me suivre s’il vous plais. »

Timo regarda Frank qui lui sourie afin de l’encourager. Timo avait accroché à son visage un sourire de bonheur. Il suivit silencieusement le médecin, son cœur battait la chamade. Timo était heureux. Il rentra dans la salle d’accouchement, Kiara était déjà préparé et il venait tout juste de lui placé la péridurale. Elle était donc déjà calme. Quand Kiara le vit arrivé, c’était comme si il avait suivit toute sa grossesse. Elle lui souriait et lui tendit la main. Il s’avança vers elle d’un pas lent mais confiant puis lui saisi la main. Il déposa un doux baisé sur son front.

« Ma Kiara, je t’aime sincèrement. »

« Je t’aime Timo, mais j’ai peur, je sens plus rien, aucunes douleurs mais mon cœur souffre encore. Je ne veux plus. »

« Je ne te ferai plus souffrir, je t’aime, toi et Mathis. Je veux vivre avec vous deux. Reviens à l’appart. »

Kiara le regarda et sourie.

« Timo nous en reparlerons qu’en je ne serais plus sous médocs et que j’aurais reprit mes esprits. »

Il l’embrassa délicatement sur ses lèvres, elle lui répondit enfin. Il se détacha d’elle en lui souriant. Ils se fixèrent droit dans les yeux jusqu’à ce que l’infirmière les coupes.

« S’il vous plait, mademoiselle vous êtes en pleins travail, il va falloir commencer à pousser. »

Timo regarda Kiara et tenta de la rassuré, il voyait dans son regard qu’elle était terrorisé. Kiara ne pouvait ressentir concrètement les douleurs vu qu’elle était sous morphine, mais la peur de perdre l’enfant était bien là.

L’enfant mis plus de deux heures à arrivée. Un charmant petit garçon aux cheveux brun déjà bien présent. Kiara était épuisé, mais des larmes de joies coulaient le long des joues des deux parents. Kiara tout comme Timo regardait amoureusement Mathis. Ils étaient parents. Quand l’enfant fut prit par la puéricultrice, afin de faire les premiers tests et les premiers soins, Timo s’approcha de Kiara.

« Kiara, j’ai vraiment été con de te dire toute ses atrocités, vraiment très con. J’ai vraiment été mal quant tu es partie. Je ne peux voir plus loin sans toi et désormais sans Mathis. Je ne peux pas vivre sans toi Kiara. »

« Timo … je … tu m’as profondément blessé, tes mots… mais je t’aime, vraiment plus que n’importe quoi indispensable à ma vie. Je me sacrifierais pour toi. Je t’aime »

Elle saisi sa nuque et embrassa les lèvres si douces de Timo. Par ce baiser ils scellaient leur nouvelle unions.



Fin du Tome one


Dernière édition par Lud' le Mer 2 Sep - 20:15, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://muse.forumactif.com
Lud'
The Red flag wavin' never meant ze same
The Red flag wavin' never meant ze same
Lud'

Messages : 311
Date d'inscription : 04/09/2008
Age : 32
Localisation : Dans le monde de la musique

Mein Liebe, mon amour [fiction en cours] Empty
MessageSujet: Re: Mein Liebe, mon amour [fiction en cours]   Mein Liebe, mon amour [fiction en cours] Icon_minitimeMer 15 Oct - 23:10

Mein Liebe
Tome two

Mein Liebe, mon amour [fiction en cours] Img-191755q9w34

Des craquements de planché se firent entendre ainsi qu’un petit bruissement de vêtement. Un petit garçon d’environ 3ans, marche dans le noir en tirant un petit drap tout en suçant son pouce. Il frappa légèrement à la porte de ses parents. Ne recevant pas de réponse, le petit ouvrit. En voyant ses parents, il lâcha son doudou et stoppa de se sucer son pouce. Ses yeux s’agrandirent;

« Papa? Pourquoi tu es tout nu sur maman. Elle cri, tu doit lui faire mal. »

Kiara poussa Timo qui bascula sur le dos, elle tira le drap et s’entoura avec.

« Mathis, viens avec maman. Ne t’inquiète pas, papa ne me fait pas mal. Nous sommes amoureux voilà tout. »

« C’est quoi être amoureux maman? »

Kiara regarda Timo et lui sourie. Elle prit son fils dans ses bras et s‘assit sur le rebord du lit. En ce moment, Mathis était arrivé à ‘‘L’âge des pourquoi ’’, Il était très curieux et ne manquait aucunes occasions afin d’enrichir ses connaissances.
Timo emmitouflé dans la couette, enlaça amoureusement ses deux chéris. Il embrassa Kiara dans le cou et se pencha vers Mathis.

« Viens mon garçon, c’est papa qui va t’expliquer. Etre amoureux, c’est un sentiment fort, c’est comme être heureux ou triste, sauf qu’aimer s’est ses deux sentiments à la fois. Tu le ressent au fond de toi. C’est différent chez chaque personne. Par exemple, qu’en papa voit maman, il a chaud et sourie, maman elle a le ventre qui chatouille et elle rougie. Mais ne t’inquiète pas Mathis tu le comprendra qu’en tu seras plus grand, tu as encore le temps. »

« Donc toi et maman vous êtes amoureux tout les deux. Et sa dure longtemps? »

« Cela dépend des personnes mon ange, mais pour ton papa et moi, se sera pour toujours je l’espère. »

Pour toute réponse, Timo l’embrassa amoureusement sur les lèvres. Mathis les regarda et tira la langue.

« Beurk, moi je ferais jamais ça avec mon amoureuse c’est beurk. »

Timo et Kiara regardèrent Mathis et éclatèrent de rire.

« Mathis, tu as encore le temps pour ça aussi. Allez viens avec papa on va te recoucher, il est tard. »

Timo enfila rapidement un caleçon, prit son fils dans ses bras et le déposa délicatement dans son lit.

« Tu dors bien maintenant mon ange, jusqu’à demain matin? Maman et papa viendrons te lever, hein. Allez repose toi mon ange. »

Timo lui déposa un doux baiser sur le front, lui tendit sa couverture doudou, puis le borda. Il referma la porte après avoir vérifier la veilleuse et s’en retourna dans sa chambre. Il retrouva Kiara enrouler dans son drap assoupie. Il déposa soigneusement la couette sur tout le lit et se coucha contre elle. Avant de s’endormir il embrassa son épaule.

***

« David et celle là? Non non celle là plus tôt ou alors non celle-ci. Mais aide moi bordel, je ne sais pas la quel choisir, je suis nul en bijou. »

« Timo sa fait trois bijouteries que nous faisons pour trouver cette satané bague. Décide toi. »

« Mais David, ce n’est pas n’importe quel bague, c’est La bague, celle avec laquelle j’espère qu’elle me dira oui. C’est sa bague de fiançailles. »

Timo regardait dans tout les sens, il s’avait exactement ce qu’il voulait, mais cela faisait 3heures qu’il tournait sans rien trouver, il désespérait de plus en plus. Il finit par sortir de la bijouterie en bougonnant.

« Je la trouverais jamais ma bague je la … »

Il regardait machinalement dans une des vitrines et s’approcha en stoppant sa phrase. Il n’arrivait qu’à murmurer qu’il l’avait trouver. Il prit en poigne le manteau de David et tira dessus. David le regarda puis posa les yeux sur une magnifique petite bague en or blanc, sertie d’un diamant unique et de trois anneaux entrelacé.

« Tu es sur à 100% que s’est celle-ci que tu veux. Pas une autres. »

« Non celle-ci, c’est clair, aucune autre ne lui ira aussi bien que celle-ci. »

***

Kiara attendait à l’aéroport avec impatiente. Leur avion devait arrivé d’une minute à l’autre. Elles arrivaient ensemble. Leena avait rejoint Lili à Berlin et elles venaient la retrouver sur Hambourg. Kiara était heureuse. Ses deux sœur de cœur venaient près d’elle et sa seraient définitif. Un large sourire illumina son visage, qu’en elle aperçu au bout du terminal ses deux amies. Elle les rejoignit rapidement, Mathis dans ses bras.
Arriver à leur hauteur, elle posa l’enfant sur le sol et les prit dans ses bras.

« Comme ça fait plaisir de vous revoir. Vous m’avez tellement manqué. »

« Et toi donc, mais on vient maintenant et on sera proche de toi, de notre filleul et aussi de ton futur mari. »

Kiara éclata de rire en reprenant son fils dans ses bras. Se marier, même si elle était amoureuse folle de Timo, restait pour elle loufoque et sans vraiment d’intérêt. Elle ne prenait pas le mariage comme une preuve d’amour.

« Non pas mon futur mari, c’est loin d’être le cas, vu que nous sommes d’accord sur le faite que nous ne nous marrions pas. »

Leena et Lili se regardèrent, Timo leur avait vaguement parler de sa demande au téléphone. Kiara ne devait absolument pas réagir comme ça, sinon Timo en sortirait bien vexé et cela pourrais signifier la fin de leur couple.

« Oh tu sais Kiara, Timo peut être très surprenant. Regarde il a accepter Mathis alors que un enfant était la dernière chose qu’il voulait. Il t’aime vraiment et si jamais il veut t’épouser ce serais pour concrétiser cette amour entre vous. »

« Je pense bien mais on en a déjà parler et je lui es dit que je ne voulais pas me marier. Il le sais que je ne veux pas et que je trouve cela inutile. Donc il n’y a pas de risque qu’il le fasse. »

« Kiara et si lui en a envie, tu ne parle que de ton avis, si lui à envie de t’épouser, de se marier avec toi, de seller cotre amour éternellement? »

« Il … Vous savez quelque chose toute les deux, s’est obligé. Il vous à raconter quoi encore? Il a l’intention de m’épouser? Nous n’avons pas besoin de ça. »

« Kiara, nous ne pouvons rien te dire. Nous l’avons juré à Timo, mais réfléchi si, s’il te plait. »

Kiara se contenta de sourire et accompagner de ses deux amies, elles rentrèrent à la maison. Mais cette discussion continuait a lui trotter dans la tête. Un mariage? Et si elle remettait ce sujet en question. Il est vrai qu’elle était la seule à toujours si opposer, Timo ne s’était jamais prononcé sur ce sujet. Une peur l’envahie et une boule se forma dans son ventre. Elle aimait Timo, mais serait elle prête à faire cela pour lui? A sacrifier certaines de convictions et croyance pour lui? Serait elle prête à lui dire non, au risque de le perdre.

Assise dans le salon, elle chassa toutes ses idées qu’en elle vu Timo et David. Le sourire de son mari s’illumina au moment où elle répondit au sien. Il se leva et la prit dans ses bras, par la taille en embrassant délicatement sa nuque.

« Je t’aime » murmura-t-il à son oreille. « Jamais je n’avais aimer avec une t’elle intensité. »

« Oh les amoureux on se calme, pas devant nous, épargnez nos yeux. »

Timo rigola à la réplique de Leena et alla embrasser les meilleures amies de sa femme. En faisant la bise à Lili, il lui glissa à l’oreille qu’il avait trouvé la bague parfaite. Après avoir échanger un regard avec Leena, Lili frimassa fortement. Il faudrait convaincre Kiara sans rien lui dévoiler.

***

« Kiara, tu aimes Timo, n’es ce pas? »

Kiara qui s’affairait à la vaisselle lâcha tout et se retourna en essayant ses mains.

« Pourquoi vous me posez toujours cette question? Je ne suis pas assez démonstrative? C’est lui qui vous à demander? Il n’est pas sur? Je l’aime oui, bien plus que je ne pouvais l’imaginer. Je suis dingue de lui, au point de me sacrifier à jamais pour lui, de donner ma vie pour que lui puisse vivre. Je me tuerais pour le sauver. Notre couple est comme un feu d’artifice, magnifique et explosif. Je sais que je dois vivre dans son ombre, Je sais que ce n’est pas évident, mais je l’ai choisi lui et personne d’autre. C’est lui l’homme de ma vie. L’homme de qui je pourrais tout accepté sauf l’infidélité. Je ne le supporterais pas s’il me trompait. »

Leena et Lili sourirent ensemble, elles avaient toutes deux vus Timo, caché derrière la porte et qui écoutait attentivement ce que racontait Kiara. Un sourire se traça sur son visage et il disparut dans la maison.

« Kiara, serais tu prête à l’épouser? Imagine, une seule seconde que lui le veuille, serais tu prête à lui dire oui? »

Kiara parut réfléchir quelques instant et se concentra ensuite sur Mathis qui jouait non loin de là.

« Je pense que oui, mais il devra me laissez du temps, que je réfléchisse bien. Ce n’est pas parce que je ne l’aime pas, mais plutôt par un trop plein d’amour et que je ne veux pas l’étouffer. »

« Laisse parler ton cœur ma youmelle, lui aussi il a un trop plein d’amour pour toi. S’il veut t’épouser, c’est pour te prouver que lui aussi il t’aime à en mourir. Avec le mariage vous êtes lié à tout jamais, pour toujours. Et je pense que c‘est-ce qu‘il désire, être avec toi pour toujours.»

« Je peux être lié à lui pour toujours sans accepter de me marier. Je peux lui en faire la promesse. »

« Kiara le mariage est une promesse que tu ferais devant tout le monde. Tu sais ma puce, cela fait trois ans que tu vis dans son ombre, il veut montrer son amour à tout le monde. »

« Sa fait trois années que je me cache, que Timo dément chaque rumeur sur nous. Il veut vraiment me sortir de l’ombre? »

Les filles la regardèrent, jamais elles ne s’étaient douter de ça.


Dernière édition par Lud' le Mer 2 Sep - 20:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://muse.forumactif.com
Invité
Invité



Mein Liebe, mon amour [fiction en cours] Empty
MessageSujet: Re: Mein Liebe, mon amour [fiction en cours]   Mein Liebe, mon amour [fiction en cours] Icon_minitimeJeu 16 Oct - 0:22

SUITEUUUH
Revenir en haut Aller en bas
Lud'
The Red flag wavin' never meant ze same
The Red flag wavin' never meant ze same
Lud'

Messages : 311
Date d'inscription : 04/09/2008
Age : 32
Localisation : Dans le monde de la musique

Mein Liebe, mon amour [fiction en cours] Empty
MessageSujet: Re: Mein Liebe, mon amour [fiction en cours]   Mein Liebe, mon amour [fiction en cours] Icon_minitimeJeu 16 Oct - 0:49

Mein Liebe, mon amour [fiction en cours] Img-191933fw33l



***

Timo regarda ses cinq amis, un à un. Un large sourire aux lèvres.

« Les mecs, je … vais lui demander de m’épouser, de finir ma vie avec elle. »

Jan eu un léger rire qu’il calma qu’en David lui lança un regard noir en lui demandant de se taire.

« J’ai décider de faire ça samedi, lors du grand feu d’artifice, sur la plage. Je vous demanderais juste de vous occuper de Mathis avec Leena et Lili. Toute la soirée, car je l’invite a 19h au restaurant, pour un tête à tête en amoureux et ensuite nous allons sur la plage pour voir le feu d’artifice. Je lui demanderais à ce moment là. »

« Lili et Leena sont là? »

Timo regarda Frank et sourie.

« Oui Lili et Leena sont arrivé ce matin par le premier train de Berlin, elles ont déjà un peu tâter le terrain avec Kiara, car ce n’est vraiment pas gagné. Elle ne veut pas entendre parler de mariage. »

« Mais alors, pourquoi veux tu lui demander? C’est débile, si tu sais qu’elle te dira non? »

« Je veux lui prouver que notre histoire est sérieuse, que je l’aime sincèrement et que je veux être lié à elle. Je veux lui faire cette promesse devant tout le monde, je veux plus qu’elle mente ou se cache de peur des fans. Je leur parlerais, je leur dirais. »

« Tu veux la présenter aux fans et aux journalistes? Tu es fou? Cela fait trois ans que vous faites tout pour cacher Mathis et ta relation avec elle! Les fans pensent tous qu’elle est une simple amie du groupe. Après ils vont se poser des questions sur Leena et Lili. »

« De toute façon Frank, il n’y a plus rien entre vous. Je doute que Lili te pardonne ce que tu as fais, l’été dernier avec Iyanna. »

Frank devient rouge vif, concuranssant largement son t-shirt. Cette été là il n’était pas près de l’oublier, certainement pas, il avait fait une erreur, il le savait et en avait largement payer le prix. Encore maintenant, presque un an après, il souffrait. Une soirée arrosé, une dispute avec sa copine et le voila au milieu de la piste entrain d’embrassé une belle portugaise. Lili les avait surprit et avait prit le premier avion qui la ramenait chez elle à Berlin, se jurant de ne plus jamais lui adresser la parole. Ce soir là, Frank eu mal, mais chaque jours qui s’éloignait de la séparation était de pire en pire. Il avait tout tenter pour la faire revenir, des plates excuse, aux bouquets de fleurs chaque jours pendant des mois. Il avait tenter de passer par Kiara ou Leena, mais elles s’était toujours refuser à l’aider. Frank tentait de sauver les apparences, mais qu’en on lui remettait cette histoire dans la tronche, le gros dur s’effritait.

« Ne … parle pas de ça, je t’en pris. Cela est … assez dur pour moi. Cela fait quasiment un an et je ne l’oublie pas, je n’y arrive pas. Je l’aime toujours autant. »

« Mais tu dois t’y faire, elle, elle t’a oublié, définitivement et son nouveau copain est 100 fois mieux qu’un débile décérébré comme toi. »

Leena venait de rentré dans la pièce tel une furie. Son regard accrocha celui de Jan et son visage s’illumina tout en restant très discret. Leena envoya un regard noir à Frank qui se tut.

« Et comme s’appelle ce nouveau copain si parfait Leena? Et toi toujours pas de copain en vus? »

Leena regarda Jan du coin de l’œil, quelque chose se tramait entre eux deux.

« Il s’appel Jake, c’est un charmant américain qu’elle a rencontré lors de sa promotion de son livre aux States. Et non je n’ai pas de copain. Sur ce, je vous laisse, j’étais juste venu chercher la vache que j’ai offerte à Mathis. »

« Tu es toujours d’accord pour Sa… »

« Oui Timo, t’inquiète pas Samedi on s’occupera de ton petit Mathis, tu auras toute ta soirée devant toi, alors assure. »

Jan était discrètement sortie du salon et attendait dans le couloir. Quant Leena passa la porte, il attrapa son poignet et l’attira vers elle en l’embrassa goulument. Leena se détacha de lui en souriant.

« On risque de se faire voir, Jan. Fait doucement. Refreine des envies. »

« Impossible qu’en je te vois, je ne peux m’empêcher de t’embrasser. »

Il l’attira une seconde fois à elle et l’embrassa à nouveau. Il avait une relation comme celle-ci depuis maintenant plus de deux ans, personnes ne le savais, mais certaines personne sans doutait. En haut de l’escalier, une petite bouille brune les regardait.

« Hey tati Leena, pourquoi tu embrasse Jan, vous êtes amoureux? »

Leena repoussa Jan, juste avant que tout le monde débarque dans le couloir. Ils les fixaient tous bizarrement.

« Mais non Mathis, Tati et Jan ne s’embrassait pas, nous parlions? »

« Non c’est pas vrai tati Leena, c’est pas gentille de mentir. Tu faisais des bisous à Jan comme papa et maman font ensemble. »

Le reste du groupe, les regardèrent dubitatif, et s’il se passait réellement quelques choses entre eux. Leena leur sourie et remonta à l’étage avec Lili et Kiara.

***

« Kiara, ton fils vient de me surprendre entrain d’embrassé Jan. Tu peux pas… »

« Tu as quoi? Leena, depuis qu’en tu embrasse le Dj toi? Je croyais qu’il n’y avait absolument rien entre vous? Je le savais, avec Lili on avait vu clair dans votre petit jeu. Vos regard vos sourires, sa ne trompe pas. Mon fils est un champion. »

Leena fit une petite mou, que ses deux amies le sache n’était pas un soucie, mais les autre membres était plus complexe, David avait toujours été amoureuse d’elle. Il lui avait fait mainte fois des déclaration, mais mainte fois elle l’avait repoussé. Son amour pour Jan avait débuter la première fois où celui-ci l’avait embrasser. Elle se rappelais de ce torr an de sentiments qui s’était créés au fond d’elle-même, du regard qu’il lui avait lancer en ce détachant d’elle et ce sourire, un sourire si franc et amoureux, qu’elle fondit immédiatement sur lui une seconde fois pour l’embrasser. Deux ans qu’ils restaient discret, qu’ils se voyaient en cachette, deux ans que Jan faisait des allé et retour chaque semaines jusqu’à Berlin, pour voir sa belle. Tellement d’excuse à trouver que certainement souvent le doute planait sur ses déplacements répété.

« Les filles je l’aime, vraiment je suis amoureuse de Jan depuis maintenant deux ans. On s’aime sincèrement, mais il y a David. On a commencé notre histoire en se promettant de rester discrète pour préserver son amitié avec David. »

Les filles virent bien que Leena était amoureuse de Jan, cela se voyait dans son regard, elles s’approchèrent et la prirent dans leurs bras.

« Nous garderons cela pour nous, votre relation sera secrète. »

Leena souria et serra un peu plus ses deux amies dans ses bras en les remerciant.

***

Les garçons s’étaient posés dans le salon sans rien dire. Ils gardaient tous le silence, mais leur yeux étaient fixés sur Jan, ils avaient tous la même questions en tête, ‘‘Jan était il oui ou non avec Leena’’. Timo cassa le silence de plombs qui régnait.

« Jan … Tu … ne veux pas nous parler? Enlever nos doutes, que l’on sache un peu. »

« Il n’y a absolument rien n’a dire, je ne suis pas avec Leena. Nous parlions dans le couloir voilà tout. »

Jan se leva en fulminant et monta dans sa chambre, il ouvrit la fenêtre et fuma une première cigarette, puis une deuxième. Il saisi son portable et envoya un sms à Leena. ‘‘ Ma chérie, il faut que nous parlons de nous, c’est important, viens dans ma chambre. Je t’aime.’’ Il n’attendu que trois petites minutes et Leena toqua. Il lui ouvrit la porte et la prit immédiatement dans ses bras.

« Je t’aime tellement ma Leena. » fit il en l’embrassant amoureusement.

Leena se sera contre lui en lui souriant.

« Lee, je crois que nous devrions officialiser, surtout si tu viens habiter Hambourg. Et les mecs se pose des questions, je crois qu’il est temps, nous avons caché sa pendants plus de deux ans … »

« Mais David? C’est pour lui que nous nous sommes caché, pour préserver votre amitié. »

« Il comprendra, il sera bien obligé de comprendre et je ne peux plus vivre comme cela, je veux vivre pleinement mon amour pour toi. »

Leena le regarda et finit par l’embrasser pour lui monter comment elle était d’accord. Ils se détachèrent et Jan la prit par la main. Ils descendirent dans le salon, main dans la main. Tous les regards se braquèrent sur yeux. Lili et Kiara avaient rejoint les garçons peut après le départ de Jan. Kiara assise sur les genoux de Timo, avait un large sourire, comme ce dernier qui l’avait délicatement enlacer. A leur droite, ce trouvait Lili qui arborait un large sourire son téléphone à la main. Cela présentait que Jake allait arrivé sous peu. Linke et Juri, ne faisait rien paraitre, qu’en à David, il avait du mal à contenir son émotion. Rien était encore dévoilé mais il savait que sous peu son cœur se briserait. Et Frank, lui avait rapidement tourné le regard sur Lili, un regard chargé d’espoir qu’elle lui pardonne et qu’elle l’aime à nouveau. Mais ce regard se ternis qu’en elle annonça, qu’il allait arriver. Kiara était très enthousiaste à l ‘idée d’enfin le rencontrer, mais Timo la calma discrètement en lui montrant Frank.

« Timo, Frank est de l’histoire ancienne pour Lili. Il l’a trompé, devant elle il en a embrasser une autre. Il a de la chance de s’en sortir avec que ça. »

« Oui je sais que si s’était moi tu m’aurais arraché les yeux et tu aurais disparut avec notre enfant. »

Kiara l’embrassa pour approuver en souriant. Elle était heureuse avec lui, et le perdre pour quelque raison que se soit la blesserai au points qu’elle laisserai tout tomber. Elle lui serra la main et se concentra sur le jeune couple en face d’elle. Jan se racla la gorge. Il serra la mais de Leena et inspira profondément.

« Nous … avons marre de vivre caché. Cela fait désormais deux ans, je suppose que certaine personnes s’en doute, surtout vous les filles, mais voilà, que je suis avec une fille. La personne que j’allais voir toutes les semaines à Berlin est Leena. Je suis désoler David, mais on s’aime sincèrement. J’espère que tu comprendra… »

Jan et Leena posèrent leur regard sur David qui avait la tête baissé. Timo posa sa main sur son épaule afin de le réconforter. Il sentait son meilleur ami souffrir et voulait lui montrer qu’il était là. David se contenta de se lever passa sans un mot devant Jan et s’arrêta devant Leena.

« Je suis heureux pour toi Leena, soit heureuse. »

Sa voix était nouée et sur son visage se voyait qu’il avait mal. Mais il n’ajouta rien d’autre et monta dans sa chambre.
Timo regarda Kiara, qui comprit. Elle se leva et lui fit signe d’allé le rejoindre.

***

« David je peux rentrer? Je … »

« Timo je préfèrerais être seul tu sais. J’encaisse là, elle voulais pas de moi, mais elle a prit Jan, sa fait mal. »

Timo entendit dans la voix de David qu’il souffrait, il l’aimait donc sincèrement Leena, lui qui pensait qu’il voulait simplement s’amuser. Timo entra tout de même dans la chambre.

« Tu l’aimais donc autant? David je suis désoler, mais … »

« Je ferais avec ne t’inquiète pas, je ne veux que son bonheur, je ne me mettrais certainement pas entre elle et Jan. Si elle la choisi lui, je suis heureux. Jan est quelqu’un de bien, cela me soulage, il s’occupera d’elle et sa se voit qu’il l’aime. T’en pis pour moi. »

« Sa ira David? »

« Sa ira, je ferais avec, ne t’inquiète pas. Allez retournons les voir, j’ai été nul de réagir comme ça. Je devais m’en douter qu’elle ne finirait pas vielle fille. »


Dernière édition par Lud' le Mer 2 Sep - 20:19, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://muse.forumactif.com
Lili
No hope has gone
No hope has gone
Lili

Messages : 208
Date d'inscription : 05/09/2008
Age : 34
Localisation : à la recherche du Cognecogne perdu! XD....

Mein Liebe, mon amour [fiction en cours] Empty
MessageSujet: Re: Mein Liebe, mon amour [fiction en cours]   Mein Liebe, mon amour [fiction en cours] Icon_minitimeJeu 16 Oct - 3:35

SUITEUUUH ><... je veux tout pour mon retour... What a Face

Je rigole!

je t'aime fort ma missounette!

Kiss.

comme d'habitude, je relis et mon coeur palpite à tes mots.
^^
Revenir en haut Aller en bas
Lud'
The Red flag wavin' never meant ze same
The Red flag wavin' never meant ze same
Lud'

Messages : 311
Date d'inscription : 04/09/2008
Age : 32
Localisation : Dans le monde de la musique

Mein Liebe, mon amour [fiction en cours] Empty
MessageSujet: Re: Mein Liebe, mon amour [fiction en cours]   Mein Liebe, mon amour [fiction en cours] Icon_minitimeJeu 16 Oct - 16:57

Mein Liebe, mon amour [fiction en cours] Partie10


Le soir, le repas fut conviviale, David rigolait comme avant, comme si de rien ne s’était passé. Une bonne humeur régnait sur la soirée pizza, même Lili et Frank rigolait ensemble, alors que depuis son arrivé, ils ne s’étaient pas adressé la parole. Lili refusait tout contact avec lui, mais était ce le faite que Jake allait arriver ou une ouverture pour Frank?
Timo ne cessais de regarder Kiara droit dans les yeux, il cherchait le moment parfais pour l’inviter. Un moment, elle se leva pour débarrasser, qu’en fut dans la cuisine tout le monde le poussa à la rejoindre, s’était le moment opportun. Il se dirigea vers la cuisine un peu tendu. Il se dirigea vers elle et l’enlaça. Kiara fit un léger bon surprise. Timo déposa quelque baiser dans son cou, qui la fit frissonner. Il la retourna en face de lui et lui vola un baiser.

« Si tu ne me laisse pas, je ne pourrais pas finir la vaisselle. »

« Et alors tu n’es pas bien dans mes bras, mon amour? »

Kiara souri et l’embrassa amoureusement. Elle se cola à lui et ferma les yeux.

« Bien sur que si je suis bien dans tes bras, d’ailleurs l’endroit où je me sent le mieux, mais il faut bien tout ranger. »

Elle se détacha légèrement de lui et continua à ranger la cuisine. Timo lui prit la main, la stoppant.

« Mais tu vas … » se stoppa-t-elle, le voyant très sérieux. « Euh un soucie Timo? »

Timo la fixa droit dans les yeux avec un petit sourire. Un long moment de silence s’installa. Qu’en Kiara voulut ouvrir la bouche, Timo l’embrassa.

« Rien de grave ma puce, juste samedi, nous avons une soirée de libre, rien que toi et moi. Donc soit prête pour 18h30 et après laisse toi guider. »

« Et Mathis? Et les filles? Ton groupe? »

« Ma chérie, ils gardent tous Mathis, il sera le plus heureux gardez pars toutes ses tatis et tontons. »

Kiara l’embrassa pour lui dire qu’elle acceptait, une soirée seul à seul ne se refusait pas, cela remontait à la naissance de Mathis qu’ils ne s’étaient pas retrouvé seul pour un repas.

« Je t’aime ma puce, merci »

Timo sortie de la cuisine avec un large sourire, tout le monde le fixa. Il leur dit un oui de la tête et tout le monde comprit qu’elle avait accepté. Un grand pas était déjà fait.

***

La soirée se passa superbement bien, après avoir débarrassé toute la table, ils avaient opté pour une cinéma. Il avait laisser pour une fois Mathis chez la voisine, la mère de la charmant Séléna, que Mathis adorait.
Suivant l’idée génialissime de Lili, ils étaient tous allé voir un film d’horreur. Leena et Kiara n’avait vu que le générique du début et de la fin, tout le long du film, elles avaient gardé la tête dans le T-shirt de leur copain respectif. Qu’en au grand malheur de Frank, Lili adorait et détournait chaque gestes de ce dernier pour la rassurer. Frank blessé sortie de la séance avant la fin, il avait un mince espoir qu’elle le suive. Il s’assit dans un fauteuil en attendant qu’ils sortent. A côté de lui était assit un jeune homme au même yeux profond que les siens qui semblait lui aussi attendre quelqu’un. Ce jeune homme saisi son portable et pianota rapidement quelque chose. Frank le lâcha du regard et se concentra sur la porte. Soudain, son cœur rata un battement, Lili poussait seule la porte, le film n’était pourtant pas fini. Elle avait un agréable sourire au lèvre, ce qui fit grandir celui de Frank. Elle se mit à courir dans sa direction et sauta dans les bras du jeune homme à côté de lui.

« Jakeeeeee, tu es enfin là. Comme tu m’as manqué. »

Le cœur de Frank lâcha, il devient blanc comme un linge. C’était donc lui le fameux Jake, ce jeune homme qui lui avait parut si sympathique avant lui fut fort désagréable, plus que ça, Frank lui vouait déjà une haine inconsidérable. Lili embrassa Jake à pleine bouche, Frank à côté se décomposa, il avait mal. Il se leva près à partir. Lili l’arrêta.

« Frank attend, je veux te présenter mon copain, Jake. Jake je te présente Frank. »

Frank fit un léger signe de la tête pour paraitre polis et attendit patiemment que les autres viennent de la séance. Au bout de 10 minutes, tout le monde sortie et Frank se retrouva de nouveau entouré et sa douleur s’estompa quelque peu, mais dès qu’il la voyait dans les bras de Jake, son cœur retombait dans la noirceur de son désespoir. Kiara se mit à coté de lui et regarda Lili heureuse dans les bras de Jake.

« Tu comprends enfin ce qu’elle a ressenti qu’en tu as embrassé Iyanna. Tu l’aime encore, je le sais, mais ne détruit pas son bonheur, s’il te plait. »

Frank la fixa, le regard sans vie.

« Je sais que tu ne veux que la protéger et moi je ne souhaite que lui prouver mon amour, alors ne t’inquiète pas je vais m’effacer, je ne serais plus un soucie dans sa vie. »

Frank se leva salua tout le monde et repartie à la maison , laissant tout le monde derrière lui.

***

Frank rentra dans la maison sans allumé une seul lumière et monta directement dans sa chambre, il se posa dans son lit, assit dans le coin du lit. Un nœud se forma dans sa gorge, il avait mal, la souffrance était atroce. L’amour qui était un sentiment si doux et agréable, devenait soudain la source d’un déchirement du cœur de Frank. Il aimait Lili bien plus qu’il ne le pensait et il se rendait compte que sa bêtise lui avait arraché toute une partie de lui. Lili était bien plus que sa petite copine, elle était la Kiara de Timo, elle était tous simplement sa vie. Des larmes vinrent brouiller son regard électrique et une première coula le long de sa joue. Il se rappelai tout ce qu’ils avaient vécu ensemble, leur premier baiser sur les bords de plages, son sourire si magnifique qu’en il lui chantait Du Schweigst, son rire qui le faisait t’en craquer. Toutes ses petites choses qu’il aimait tant. De se dire que tout était fini fut dur très dur.
Qu’en il entendit toute la compagnie rentré, il se leva et se contenta de fermer le verrou de sa chambre. Puis il retourna dans son lit où il se coucha tout habiller. Il s’endormit difficilement et sa nuit fit rythmé par des cauchemars où il la perdait de toutes les façons possible et imaginable, mais le plus atroce c’est qu’en il se rendait compte au réveil, qu’elle n’était plus près de lui.

Revenir en haut Aller en bas
https://muse.forumactif.com
Lud'
The Red flag wavin' never meant ze same
The Red flag wavin' never meant ze same
Lud'

Messages : 311
Date d'inscription : 04/09/2008
Age : 32
Localisation : Dans le monde de la musique

Mein Liebe, mon amour [fiction en cours] Empty
MessageSujet: Re: Mein Liebe, mon amour [fiction en cours]   Mein Liebe, mon amour [fiction en cours] Icon_minitimeJeu 16 Oct - 20:48

Mein Liebe, mon amour [fiction en cours] Img-192805ydse2


***

Après trois jours d’enferment, où Frank ne descendait que pour manger un repas par jours, les cinq autres garçons décidèrent d’aller lui parler et de le faire réagir, ils leur faisaient pensé à Timo, trois année au paravent. L’histoire ne se répétait pas, elle était beaucoup plus compliqué. Un autre était en jeu. Les filles l’avaient rapidement adopté, il rendait leur meilleure amie heureuse, mais cela passait moins avec les garçons, ce qui provoquait des tensions dans les couples existants. Entre Timo et Kiara, les disputes étaient vraiment tendus, elle alla jusqu’à le mettre à la porte de la chambre.

***

« Mais Kiara il est malheureux, Jake ne peux rester ici, ils lui font bien trop de mal. »

« Timo il est hors de question que Lili parte de cette maison, ce qui inclus que Jake ne partira pas. Si tu y prenais un peu la peine tu verrais qu’il es sympa comme tout. »

« Je ne veux pas le connaitre, il fait trop souffrir Frank. Tu ne veux pas comprendre qu’il en est toujours fou amoureux? Il l’aime Kiara, il en est dingue »

« Sa il aurait du y penser avant d’embrasser Iyanna devant elle. Il la brisé, elle ne lui pardonnera peut être jamais. Elle ne va pas s’empêché de vivre car sa lui fait mal. »

« S’il fait une connerie je vous en tiendrais toutes les trois pour responsables. »

Kiara le regarda, l’air mauvais, elle allait exploser, Timo la poussait un peu trop à bout. Elle brisa un vase posé sur la table.

« Timo bordel, c’est lui le fautif, rien que lui. Il l’avait, elle l’aimait comme une folle. C’est lui qui a jouer au con en la trompant. Alors arrête de dire que nous sommes fautive de son malheur et surtout ne tente pas de nous culpabiliser. »

Timo regarda le vase en morceau joncher par terre.

« C’était mon dernier cadeau d’anniversaire, je vois que tu y tenais. » siffla-t-il blessé.

Kiara fixa alors le vase et releva les yeux désoler sur Timo. Elle y tenait beaucoup à ce vase. Elle s’accroupissa et tenta de ramasser les morceaux à mains nus, elle avait les larmes aux yeux.

« Je suis désoler, j’étais énervée, c’est la première chose que j’ai trouvé. J’y tenais à ce vase mon ange. Je suis désoler. AIE. »

Timo accouru et saisi les mains de Kiara. Elle s’était coupée à plusieurs reprises dont une assez profondément.

« Ma puce, tu es folle, tu n’aurais jamais du prendre les morceau de verre à mains nu, viens on va passer tes mains sous l’eau. »

Il la tira jusqu’à la salle de bain et lui passa les mains sous un filet d’eau afin d’enlever tout le sang. Kiara grimassa quelque peu, mais se tus. Timo passait doucement ses mains sur celles de Kiara, qui l’embrassa furtivement sur le coin des lèvres. Il releva son regard sur elle et lui sourie. Il s’approcha délicatement d’elle et l’embrassa amoureusement. Il finit par se détacher, trop rapidement au gout de Kiara, pour finir ses pansements, ses blessures n’étaient que superficielles. Qu’en il finit, il prit son visage dans ses mains et l’embrassa tendrement en l’allongeant sur le lit.

« Timo, il y a mes deux meilleures amies en bas ainsi que ton groupe, tu ne veux qu’en même pas… »

« Et pourquoi pas? La porte est fermé, Mathis dort dans sa chambre, et ils peuvent comprendre que nous aillons besoin d’une petite heure seul à seul. »

Timo passa ses mains sous la tunique de Kiara en lui bisoutant la nuque. Kiara n’opposa plus aucunes résistances et se laissa totalement faire sous les mains de Timo.

***

Lili dans les bras de Jake, rigolai avec lui sous les yeux médusé du reste du groupe, seule Jan et Leena avaient disparut tout comme Kiara et Timo qui eux s’était enfermé dans leur chambre. Linke soupirait fortement, pour montrer à quel points il trouvait cette situation ridicule. Au bout d’un petit moment, Lili en eu assez.

« Ecoute Linke, au lieu de rester silencieux et de soupiré assume tes pensées et dit moi ce qui ne va pas? »

« Tu l’aime encore, mais sa t’amuse de le faire souffrir, de te bécoter devant lui avec ton Jake? »

« Mais de quoi tu te mêle le tout mou. Je ne l’aime plus. Il faudrait être maso de lui vouer toujours de l’amour après ce qu’il ma fait. Alors si sa le blesse, je ne dirais pas t’en mieux, mais t’en pis, sa lui passera. J’ai le droit de continuer à vivre qu’en même. »

« Tu disais l’aimer à en mourir et tu le lache à la première faute. Ok, il ta tromper, mais il a tout fait pour que tu lui pardonne. Si tu n’es pas capable de voir ça, effectivement reste avec ton Jake. »

Linke se releva et sortie du salon en laissant Lili dubitative. C’est vrai qu’elle avait voué un amour sans fin à Frank, mais ce maudit soir, tout avait été remis en question.

____
Flash back
____

Frank et Lili avait passé une sale journée. Les prises de bec avaient été fréquentes et la tension entre les deux était palpable. Kiara et Leena avaient décidé de faire sortir Lili, seule, sans homme avec elle. Rien qu’une sortie toute les trois. Une tournée des bars, entre filles, comme au bon vieux temps. Elles rigolaient ensemble, la soirée se déroulaient superbement bien. Les éclats de rire, les fou rire, tout retentissait dans les bars, Lili et Leena réussirent même à faire chanter Kiara au karaoké. Elles croisèrent deux trois fois les garçons, mais ne resta pas longtemps ensemble. Les filles finirent leur soirée dans une boite branché, où elles se firent draguées plus d’une fois. Sur les coups d’une heures du matin, Lili eu un de ses pressentiments, quelques chose se tramait. De bien ou de mal? Elle ne savait pas. Mais cela allait lui tombé dessus d’en peu de temps elle le savait. La soirée se tira en longueur jusqu’à 4heures du matin. C’est à cette heure là que les filles se séparèrent, au moment où Timo inquiet était venu chercher Kiara. Cette dernière complètement déganter chantait accompagner de Leena sur les tables. Timo la redescendit de la table et l’emmena dans leur chambre en lui demandant de se calmer. Elle se contenta de s’accrocher à son cou et de lui embrasser la nuque. Lili regarda les deux amoureux partir en raccompagnant Leena chez elle. Qu’en elle fut dans sa chambre, Lili fatigué et stressé par ce pressentiment, retourna vers sa chambre. Qu’en elle posa la main sur la poignet, son cœur se serra. Elle ouvrit la porte délicatement, de peur de ceux qu’elle allait voir. Mais elle ne pensait pas à ça, son cœur tomba au plus profond de son être et des larmes coulèrent le long de ses joues. Devant les yeux de Lili, se déroulait une scène que jamais elle n’aurait pensé capable de Frank. Il était entrain de toucher une autre qu’elle, entrain de l’embrasser. Lili lâcha son sac à main qui se déversa sur le sol. Tout s’éparpilla sur le sol. Frank se retourna à se moment là et vus Lili dans l’encadrement de la porte. Il se releva et se retrouva nu devant elle, il saisi son caleçon et l’enfila rapidement en s’approchant de Lili tétanisé. La jeune fille dans le lit se releva avec une large sourire. Le cœur de Lili se brisa en deux. Cette fille était Iyanna, leur voisine de chambre. Qu’en Frank voulu la prendre dans ses bras, Lili se baissa, ramassa rapidement ses affaires et se releva en fixant de son regard noir. Frank se figea à quelque mètre d’elle.

« Frank, je n’ai pas de mot pour décrire ce que je ressens, mais sache simplement que je ne veux plus te voir. Je respecterai le faite que tu es le meilleur pote du copain de ma meilleure amie et que je devrais te croisé, mais ne tente rien du tout, même si je doute que tu veuilles encore me voir. Sur ce amuse toi bien encore avec Iyanna. »

« Mais je … t’aime Lili, je … pardonne moi »

« Adieu Frank, tu as une drôle de façon de prouver à une fille que tu l’aimes. »

Lili se retourna et partie en direction de la chambre de Kiara. Qu’en elle frappa, un Timo ensommeiller lui ouvrit.

« Euh Lili? Kiara dort tu sais, j’ai eu assez de mal à la mettre en nuisette et à la coucher avec vos conneries. »

« Je veux juste dormir Timo, je prendrais le canapé, mais me laisse pas dehors s’il te plais. »

Timo ne comprit pas tout, mais en voyant les joues tracées de noirs de Lili, il la laissa entrée.

« Prend le lit, Lili. Sa ne me dérange pas. »

Lili alla se coucher à côté de Kiara et s’endormit difficilement

_____
Fin flash back
_____

Lili releva la tête, elle avait mal. En remontant ces souvenirs, elle avait remonté d’atroces douleurs qu’elle pensait disparut. Mais elles s’étaient caché bien au fond de son cœur et remontait dans ses veines comme un poison. Une larme coula le long de sa joue droite. Elle lâcha la main de Jake et monta dans sa chambre en courant. En haut des escaliers, elle bouscula un jeune homme. Elle s’arrêta et le fixa, Frank. L’ironie du sort, elle ne voulait vraiment pas lui parler, de là à lui tomber dessus était au dessus de ses forces. Elle explosa en sanglots. Frank en eu le cœur brisé et la prit dans ses bras. Lili se cola à lui pendant 5 minutes et s’agrippas même à ses épaules. Frank coupa alors le silence qui s’était installer en lui passant sa main dans les cheveux.

« Ma Lili, je suis … »

Erreur fatal pour Frank, il n’aurait pas du parler, Lili le repoussa violement.

« Ne me touche pas, ne me touche plus jamais, je te déteste, je te hais. Tu n’es plus rien. Hormis un ex pitoyable que je déteste. »

Frank la fixa, le visage dur, mais le cœur en morceau. Elle lui vouait tellement de haine qu’il commençait à perdre tout espoir.

« Tu as beau me haïr, c’est dans mes bras que tu viens pleuré, et ses larmes, j’en suis sur son le regret que tout soi fini. Je t ‘aime encore Lili. Je t’aime à en crever. »

Frank s’avança vers elle, la tira contre lui et l’embrassa fougueusement. Lili répondit un léger moment, mais se reprit et lui frappa le visage.

« Lâche moi, me touche plus, salop, trompeur, sale con, tu n’es qu’un joueur. Tu n’as fais que ça qu’en nous sortions ensemble. Jouer avec moi. Mais tu as perdu. »

Lili lui lança un dernier regard noir et fonça s’effondré en larmes dans sa chambre. Ses lèvres brulaient encore de se baiser voler, elle avait accepter, elle avait répondu.


Dernière édition par Lud' le Mer 2 Sep - 20:28, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://muse.forumactif.com
Lud'
The Red flag wavin' never meant ze same
The Red flag wavin' never meant ze same
Lud'

Messages : 311
Date d'inscription : 04/09/2008
Age : 32
Localisation : Dans le monde de la musique

Mein Liebe, mon amour [fiction en cours] Empty
MessageSujet: Re: Mein Liebe, mon amour [fiction en cours]   Mein Liebe, mon amour [fiction en cours] Icon_minitimeVen 17 Oct - 12:23

Mein Liebe, mon amour [fiction en cours] Img-19312516wkc


***

Le samedi était arrivé, Kiara se préparait avec ses deux amies ainsi que Mathis. Elle s’emblait tendu, mais impatiente également. Se retrouvé seule, avec lui et leur amour. Rien de plus sur le bord d’une plage. Il ne lui en fallait pas plus pour être heureuse. Leena et Lili lui proposèrent plusieurs tenus, toutes aussi fofoles les unes que les autres. Kiara avait cédé pour une robe bordeaux et ses sandalettes noirs lacés jusqu’au genoux. Kiara s’assit sur son lit et Leena la coiffa. Lili se mis en face d’elles, la tête baissé.

« Je … nous nous sommes embrassés. » lâcha-t-elle comme une bombe.

Les deux filles rigolèrent.

« Tu sais Lili, j’embrasse Jan tous les jours et Kiara embrasse Timo aussi tout les jours, tu sais ce n’est pas un scoop que tu es embrassé Jake. »

Leena et Kiara rigolèrent tout en finissant de se préparer. Mais Lili n’arrêtait pas de fixer le sol.

« Ce n’est pas de Jake que je parle, mais de Frank, nous nous sommes embrassés et j’arrête pas dit penser, je crois qu’il est toujours aussi important pour moi, malgré tout ce que je lui ai dit. »

« Non mais tu es malade? Tu as embrassé Frank, après tout ce qu’il ta fais? Tu es complètement folle. »

« Folle de lui Leena, elle l’aime et ça c’est plus fort qu’elle. On ne peut pas le contrôler. Regarde mon histoire avec Timo, elle tournait mal très mal, nous souffrions chacun de notre coté, mais regarde nous maintenant, nous nous aimons et nous avons le plus bel enfant que je puisse rêvé d’avoir. S’ils sont fait l’un pour l’autre, rien, ni personne ne les séparera. »

Lili regarda ses amies, unes à unes, avec un léger sourire. Il était vrai, Lili aimait encore Frank.

***

Après le restaurant, Timo comme prévus, amena Kiara sur le bords de plage. Ils marchèrent le long de la mer pendant un petit moment. Qu’en la première fusée éclaira le ciel, Timo posa une serviette sur le sol et invita Kiara à s’assoir. Elle se blotti dans ses bras et leva les yeux vers le ciel. Timo lui était plus concentré sur sa futur femme, enfin il l’espérait. Il la serra fort dans ses bras et embrassa le haut de son dos.

« Tu es belle mon Ange, je *baiser* t’aime. »

« Regarde le ciel, mon ange au lieu de te concentrer sur moi. Il est chaque années plus magnifique. »

Kiara s’extasia devant chaque éclat des fusées, qu’en soudain, elle fut penché en arrière et ses lèvres furent happé par de plus vorace, elle ferma ses yeux et répondit à son baiser.

« Tu es plus intéressante que ce feu d’artifice ma Kiara. Mais je te laisse le regarder si tu veux. »

Allongé dans ses bras, Kiara sourie et le tira à nouveau vers elle pour l’embrasser. Elle rouvrit les yeux et le garda à quelque centimètres d’elle.

« Je t’aime mon amour » lui souffla-t-elle avec un large sourire sur les lèvres.

Timo mis sa main dans son baggy et toucha la bague qu’il devait sortir d’un moment à l’autre. Il soupira, soudain, cette idée de mariage, lui parut absurde. Il avait surtout peur qu’elle refuse qu’elle lui dise non. Timo finit par se lever et aida Kiara. Qu’en elle fut debout, il la saisi dans ses bras et la fit tourné.

« Je suis si heureux avec toi. Je t’aime tellement que … »

« Moi aussi mon amour, je suis heureuse avec toi, et même si je ne te le dit pas souvent, je t’aime sincèrement. »

Timo déposa un baiser sur le coin des lèvres de sa dulcinée. Il prit la boite où se trouvait la bague, entre ses mains et la fixa.

« Je le sais ma puce, mais laisse moi finir s’il te plait. J’ai longtemps réfléchis, j’ai peser le pour et le contre ma puce, et je connais ta position la dessus. Je sais que … que je parle vraiment trop qu’en je suis stressé et que … »

Timo sortie le boitier, serra Kiara dans ses bras et l’embrassa avant de lui ouvrir le boitier.

« Epouse moi, ma puce. »

Kiara fut surprise, son cœur palpitait. Elle avait toujours refuser l’idée de se marier. Mais là, s’était Timo, l’homme qu’elle aimait plus que n’importe quoi. Un long silence se posa entre eux. Elle finit par relever la tête et le fixer.

« Tu ne … »

« Oui » le coupa-t-elle. « Oui je veux, je veux me lier à toi à jamais mon Ange. »

Timo n’arrivait pas à croire ce qu’il venait d’entendre, elle lui avait dit oui. Elle avait accepter de l’épouser. Son sourire s’élargie et ma main tremblante, il lui mis la bague au doigt. Il fini en la portant dans ses bras et en l’embrassa amoureusement. Kiara rigolai au éclat, en répondant à ses baisers. Qu’en il la reposa à terre, elle admira la bague qu’il venait de lui mettre au doigt. Elle était sublime.[/center]


Dernière édition par Lud' le Mer 2 Sep - 20:30, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://muse.forumactif.com
Invité
Invité



Mein Liebe, mon amour [fiction en cours] Empty
MessageSujet: Re: Mein Liebe, mon amour [fiction en cours]   Mein Liebe, mon amour [fiction en cours] Icon_minitimeVen 17 Oct - 16:07

Haaaaaaan suite ^^ tes montages sont de plus en plus sublimes je suis jalouse oO

( T'as piqué la tof de Jan de la bann je reconnais trait que j'y é fait pour cacher le pli du poster XD )
Revenir en haut Aller en bas
Lud'
The Red flag wavin' never meant ze same
The Red flag wavin' never meant ze same
Lud'

Messages : 311
Date d'inscription : 04/09/2008
Age : 32
Localisation : Dans le monde de la musique

Mein Liebe, mon amour [fiction en cours] Empty
MessageSujet: Re: Mein Liebe, mon amour [fiction en cours]   Mein Liebe, mon amour [fiction en cours] Icon_minitimeSam 18 Oct - 0:59

J'avoue, j'avoue! J'ai bien piqué ton Jan. Mais il me paraissait très approprié pour la photo et le fond était pil poil de la bonne couleur.=)
_____________________________________________________


Mein Liebe, mon amour [fiction en cours] Partie13
***

« Il la superbement bien choisi, on est tous super heureux que tu es dit oui, Kiara. De toute manière jamais tu lui aurais dit non? »

« Disons Lili, qu’avec lui, j’ai revus ma façon de pensée et que mon amour pour lui est plus fort que certaine de mes convictions. Je l’aime d’un amour incassable. »

Tout le monde était attrouper autours de nos futur marier hormis Frank qui restait à l’écart pour l’observer elle.

***

« Et celle là? »

« Non je veux un robe rouge. Je la vois parfaitement, elle est dos nu. C’est un corset, elle est complexe, mais je sais que c’est celle si. »

« Mais regarde celle-ci, celle là ou encore celle là. Elles sont sublime, essayer les au moins, peu être que porté elles te convaincrons? »

Kiara secoua négativement sa tête. Elle savait exactement ce qu’elle voulait. Elle remercia les vendeuses et sortie du magasin accompagnée de ses deux amies. Elles marchèrent un court moment et s’assirent à une terrasse. Les trois filles burent un verre tout en rigolant.

« Alors toi, la mam’selle qui ne voulait absolument pas avoir d’enfants et prenait le mariage comme le plus grand couillonage que l’homme est pus inventer, va te marié et compte déjà un enfant. »

Kiara se raidit en reconnaissant sa voix, cela faisait 5ans facilement qu’elle ne l’avait pas entendu. Elle se retourna doucement.

« Oliver » souffla-t-elle.

Lili et Leena se regardèrent. Elles l’avaient reconnus. Oliver était l’ex de Kiara. Elle avait vécu 2année avec lui, deux années, qu’elle ne voulait absolument pas remonté. Il l’avait frappé et détruite intérieurement. Timo, l’avait fait revivre.

« Alors c’est vrai, tu vas te marier? Alors que tu avait toujours refuser avec moi? Je pensais que tu m’aimais. »

« Tu as vus comment tu m’as traité? Je n’avais aucune valeur à tes yeux. Oui je t’aimais, mais je ne me voyait pas finir ma vie avec toi. Et à ce que je sache, c’est toi qui ma trompé et qui à mis un terme à notre relation. »

« Oui j’ai fais une erreur en te trompant. Mais ce n’est pas ce crétinus de Timo qu’il te faut et d’après ce que ma dit ta mère, il ta lâché tout au long de la grossesse. »

« C’est moi qui suis partie, pour sa carrière. Mais il est revenu et m’aime vraiment. C’est donc maman qui t’as parlé du mariage. »

« Oui, c’est elle et elle ne l’accepte pas. Elle pense que tu serais beaucoup mieux avec moi. »

« Pourquoi crois tu que je ne l’ai pas invité au mariage, elle n’a vu que ma vie au travers de toi. D’après elle, tu es l’homme de ma vie. Mais elle se trompe vraiment. Jamais, je ne me remettrait avec toi. Elle n‘a qu‘à pas accepter Timo, cela fait longtemps que je ne suit plus son avis»

Oliver s’approcha de Leena et Lili et leur fit les bises, puis il s’approcha de Kiara et l’empoigna par la nuque et l’embrassa langoureusement. Tellement sous le choque, elle n’arriva pas à réagir. Lili se leva si brusquement que sa chaise tomba au sol dans un bruit. Kiara réalisa se que lui faisait Oliver, elle le repoussa violemment et sa main claqua sur sa joue.

Non loin de là, Timo regardait la scène. Qu’en il vu Oliver posé ses lèvres sur celle de sa Kiara, son cœur se sera fortement. Sa jalousie le piqua au vif et il marcha rapidement dans leur direction. Il releva la tête en entendant la claque, son sourire s’élargie. Kiara avait repousser ce mec, mais Timo n’en resterai pas là. Il continua à ce diriger vers eux.

« Oliver, ne me touche plus jamais. Tu m’as compris, j’aime Timo et se n’est pas un con comme toi qui va me séparer de lui. »

« Mais, tu m’aimes encore, ce n’est pas possible que tu n’es plus de sentiment pou … »

« Ecoute couillon, tu dégage maintenant où mon poing va finir dans ta sale petite tronche de gosse de riche. Alors maintenant laisse Kiara tranquille. »

Kiara se leva et Timo la pris dans ses bras. Elle se sera contre lui et enfouissant sa tête dans son cou. Elle avait mal, tous ses mauvais souvenirs remontaient. Leena se leva et regarda Kiara.

« Calme toi ma puce, Oliver ne peut plus rien te faire, nous sommes tous là, Timo et là. »

Kiara lui sourit faiblement, les larmes aux yeux. Oliver, lui avait fait trop de mal.

« Oui mais moi, je n’attendrais pas qu’il lui fasse plus de mal qu’il en a déjà fait. »

Lili se leva et son poing termina dans le visage d’Oliver. Lili se retourna, prit la main de Kiara en partant dans l’autre sens, suivit de Leena et Timo. Au bout de 10 mètres, Timo se retourna, se redirigea vers Oliver et lui écrasa lui aussi son poing en pleine figure.

« Sale con. Je l’aurai ta femme. Ne t’inquiète pas, je l’aurai. Et avant votre mariage. »

« Avise toi de l’approcher et tu ne t’en sortira pas qu’avec un simple poing en plein visage. Soit en sur. »

Timo fit volte face et se dirigea vers Kiara qu’il sera dans ses bras. Il se l’était promis le jours où elle lui avait raconté, Oliver ne la toucherait plus.

***

Kiara rentra la tête basse dans sa chambre et s’assit pensive sur le rebord du lit. Timo la suivit silencieux juste derrière elle. Il s’assit à côté d’elle et la prit délicatement dans ses bras.

« Ma puce, je suis là, Oliver ne te feras plus rien, je t’en ai fait la promesse. Plus jamais il ne t’approchera. »

Kiara le regarda, les yeux absents, chargé de peur et de pensées. Timo vu la détresse de sa femme et la sera un peu plus fort dans ses bras.

« Je ne supporterais plus qu’il me touche Timo, j’ai trop mal rien que de le revoir. Des souvenirs remontent, je veux plus. »

Timo embrassa le front de Kiara et saisi son visage entre ses mains.

« Jamais, ma puce, jamais il ne t’approchera à nouveau. Je suis là désormais. Tu n’as plus rien a craindre. Je t’aime. »

Timo déposa délicatement ses lèvres sur celle de Kiara et l’embrassa longuement pour lui prouver tout son amour. Elle le prit dans ses bras et le serra fort, oubliant peu à peu dans ses bras, ses sombres souvenirs.

***

« Lili, pourrais je te voir un moment s’il te plait. J‘ai besoin de te parler.»

Frank soupira pour la troisième fois devant son miroir. Cela était si facile de le dire devant ce maudit miroir, mais dès qu’il la voyait, ses mots lui manquait. Voila deux semaines que Frank tentait de parler à Lili, mais soit il avait beaucoup de mal à l’approcher, car Jake était avec elle, soit elle le regardait avec un regard méprisant et le snobait. Depuis ce baiser, tout avait changer, en bien ou en mal?

***
Revenir en haut Aller en bas
https://muse.forumactif.com
Lud'
The Red flag wavin' never meant ze same
The Red flag wavin' never meant ze same
Lud'

Messages : 311
Date d'inscription : 04/09/2008
Age : 32
Localisation : Dans le monde de la musique

Mein Liebe, mon amour [fiction en cours] Empty
MessageSujet: Re: Mein Liebe, mon amour [fiction en cours]   Mein Liebe, mon amour [fiction en cours] Icon_minitimeDim 19 Oct - 22:39

Mein Liebe, mon amour [fiction en cours] Sans_t10


« Leena, tu viens avec moi? On va faire un tour tout le deux en amoureux. »

« Jan, je dois m’occuper des préparatifs pour le mariage. Kiara à fait faire sa robe, car on désespérait de trouver une qui lui plairait. Elle doit arrivé aujourd’hui. De plus nous avons rendez vous chez le traiteur pour tout finalisé. Et … »

Lili et Kiara se regardèrent. Leena était tellement stressé qu’on se demandait bien qui allait se marier.

« Leena va avec Jan, ne t’inquiète pas ma robe je la réceptionnerais et nous irons avec Lili et Timo chez le traiteur. Tu as déjà fait beaucoup. Tu as le droit de profiter de Jan un peu. »

Leena leva son regard sur Kiara et sourit.

« C’est vrai? Je peux. Sa ne te gène pas? »

« Miss, va si. Je m’occupe de tout. C’est tout de même mon mariage et tu as déjà fait beaucoup. Allez va profiter de ton Jan. »

Leena sauta au cou de Jan et l’embrassa. Qu’en elle fut calmé, elle se colla contre lui et ils sortirent le sourire aux lèvres. Kiara sourie en les voyant partir comme un jeune couple. Ils étaient adorable.

« Alala, ils sont adorable ensemble. Jan et Leena, ensemble. Je m’en étais douter, pas toi Lili. »

Kiara se retourna et trouva son amie pensive. Elle s’approcha d’elle et s’assit à côté de Lili.

« Que t’arrive t’il ma Lili? Tu … »

Lili se contenta de lui tendre un bracelet fait de cuivre et d’argent dans un alliage parfait. Kiara le reconnu immédiatement. Ce bracelet était le premier cadeau qu’avait offert Lili à Frank. Le cuir représentait Frank et l’argent, Lili. Elle lui avait offert afin de les lié, ce bracelet était la preuve qu’ils étaient lié pour toujours. Mais il lui avait rendu.

« Je l’ai trouvé ce matin devant ma porte. Il l’as laissé comme ça, sans une explication. J’avais remarqué qu’il le portait toujours autours du poignet, mais je ne pensais pas que l’enlever me ferais aussi mal. »

« Peut être parce que … tu l’aimes toujours. »

Un regard noir tomba sur elle. Mais Kiara s’avait bien, Lili avait beau crier haut et fort qu’elle n’aimait plus Frank, cela était faux. Elle se tut tout de même et se contenta de la serrer contre elle. Lili pleura à chaude larmes. Lili était persuader de l’avoir perdu, son cœur se brisa. Et si Kiara n’avait pas tord et si elle l’aimait encore?

***

Frank était assis dans son lit, ses jambes replier sur son torse nu. Il portait pour unique habille, un simple boxer noir. Un drap beige et bleu recouvrait juste ses jambes laissant apparaitre ses abdos plus que naissant. Il soupira fortement, les traits de son visage étaient fortement creusé. Il était devenu morne et triste. Il venait de déposer le bracelet, pensant que cela l’apaiserai, mais ne plus l’avoir autour de son poignet, le blessait plus qu’autre chose. Il regretta un long moment mais fini par se résigner. Il devait l’oublier, désormais avancer sans elle, malgré la douleur que cela lui faisait. Tenter de passer outre et de sourire à nouveau. Ce sera un passage dur à passer, mais il le fallait, pour lui et pour le groupe. La porte grinça en laissant apparaitre de la lumière dans sa chambre plongé dans la pénombre. Frank cligna plusieurs fois des yeux, afin de les habituer à cette soudaine lumière. Le contour d’une personne se dessina, un jeune homme de petite taille.

« Jan, dégage! Je préfère être seul. Je n’ai pas envie de parler et me forcer ne servira à rien. »

« Frank, on a des concerts à assurer. On a tout reculer de deux semaines, ça suffit. Il faut que tu chantes demain. »

« J’en ai rien à foutre de la chanson. Je veux plus chanter. Plus pour le moment. »

Frank laissait tout tomber, même la musique qui était tout sa vie. Jan soupira, mais la porte souffrit un peu plus grand.

« Frank, tu n’as pas le droit de tout stopper. Bordel, ton groupe, tes fans. Tu n’as pas le droit de les abandonner. Je t’ai connu plus juste que ça. Avant tu arrivais à faire la part des chose. »

Lili était rentré dans la chambre. Le cœur de nos deux anciens amants fit un bon qu’en leurs regards se croisa.

« Peut être Lili, mais avant j’avait encore un cœur. Avant on ne ma vie ne m’avait pas abandonner. »

Lili le fixa, elle avait comprit qu’il souffrait tout de même encore un peu. Son cœur fini par se fendre totalement. La voix de Lili se radoucit, devenant quasiment un murmure.

« Frank … tu sais, ta voix fait tenir le groupe … vous êtes un tout, tu n’as pas le droit de briser le rêve de tes meilleurs amis. Pas à cause de nous, enfin du non nous. »

Lili se retourna et sortie dans un bruissement de vêtements. Frank resta stoïque pendant quelque seconde puis se secoua et se leva. Jan fut assez surprit de le voir aussi énergique. Frank ouvrit le store et regarda part la fenêtre. Il gardait espoir. Elle avait dit nous. Il se retourna vers Jan.

« Je prend ma douche et je suis prêt. Tu peux allez prévenir les aut… »

Ses yeux se posèrent sur un bracelet qui brillait sur la commode près de la table. Frank se rua dessus. Il saisi le bracelet fait d’argent et de cuire et son sourire s’élargie. Il devait garder espoir. Il voulait…

***

Kiara sauta sur Timo en plein salon. Tous le monde la regarda bizarrement. Elle l’embrassa à pleine bouche.

« Beurk maman, s’est dégoutant. Avec la langue. Jamais je ne ferais sa moi. Tati Leena et Jan, ils font pareil et Tati Lili avec Frank aussi. »

Tout le monde se tourna vers Lili et Frank. Jake lança un regard noir à Frank. Kiara s’empressa de prendre son fils dans ses bras et souria.

« Jake, ne regarde pas Frank comme ça, Mathis rigole. Lili et Frank s’est fini. Mathis aime faire des blagues. »

Kiara tentait t’en bien que mal de rattraper la bourde de son fils, mais s’était mal barré vu le regard de Jake. Un lourd silence tomba dans le salon. Jake finit par se lever et partir, laissant Lili dans le flou. Qu’en il passa la porte, Lili releva la tête.

« Jake, ne part pas. Je ne l’aime plus. Tu sais très bien que c’est toi que j’aime désormais. »

Frank baissa la tête, son cœur jouait au yo-yo au rythme des paroles de Lili. Elle avait le don de le faire heureux en deux seconde, mais de tout cassé dans la seconde d’après. Mais il s’était promis d’être fort et surtout de la récupérer.

***

« Tim’, dit moi. Frank il l’aime toujours Lili. »

« Oh oui, il l’aime encore Lili. Pour annuler des concerts car il est mal à cause d’elle. Oui je te le certifie, il l’aime sa Lili. »

Timo allongé à côté de Kiara dans le lit continuait de l’embrasser tendrement son bras en remontant lentement sur son épaule. Kiara bougea pour qu’il arrête.

« Timo, on parle là. Je crois que … Lili l’aime encore. Mais elle a encore trop mal à lui pardonner. Mais j’ai un pressentiment. Ça va mal finir Timo. Protège Frank, je m’occupe de Lili. »

Timo regarda Kiara et acquiesça d’un signe de la tête. Nos futurs mariés allaient tenter le tout pour le tout, afin que la relation entre Lili et Frank se calme et pourquoi pas recommence. Kiara s’assit contre le dossier du lit, les bras croisés.

« Toute façon, ce Jake, je l’aime pas vraiment. Il est trop fière et essaye de brider Lili. Il veut pas nous laisser allez dans une boite de striptease et faire la tournée des bars pour mon enterrement de vie de jeune fille. »

« Euh, je veux pas paraitre raba joie, mais là, il n’a pas tord. Soul, on te fait faire n’importe quoi, alors avec des chippendales … je veux même pas imaginer. »

« Tu sera cocu juste avant ton mariage. » rigola Kiara « Il n’y a qu’un homme dans ma vie Timo, et je lui es dit oui pour toujours. »

Timo sourie et embrassa Kiara avec toute la tendresse qu’il avait. Il la prit dans ses bras et embrassa ensuite les coins de ses lèvres.

« Je suis si heureux que tu es dis oui. J’ai eu peur que cela casse tout entre nous. »

« Jamais Timo. Rien ne pourra nous briser. Si je me lis à toi, ce n’est pas à la légère. C’est parce que je suis sur de toi et de mes sentiments. J’ai décidé de me marié, Timo. Je t’ai di oui. Alors crois moi, rien ne se cassera entre nous. »

Kiara prit le visage de Timo entre ses mains et l’embrassa longuement, jusqu’à bout de souffle. Qu’en elle se détacha de lui, elle le fixa droit dans les yeux avec un sourire de bonheur.
Revenir en haut Aller en bas
https://muse.forumactif.com
Lud'
The Red flag wavin' never meant ze same
The Red flag wavin' never meant ze same
Lud'

Messages : 311
Date d'inscription : 04/09/2008
Age : 32
Localisation : Dans le monde de la musique

Mein Liebe, mon amour [fiction en cours] Empty
MessageSujet: Re: Mein Liebe, mon amour [fiction en cours]   Mein Liebe, mon amour [fiction en cours] Icon_minitimeDim 19 Oct - 22:51

Mein Liebe, mon amour [fiction en cours] Partie10


***

« Je veux sortir de cette maison et m’éclater. Je veux sortir en boite. Allez on sort, vous en prit. » supplia Lili en tirant le bras de Kiara.

Kiara hésita, il y avait Mathis et demander encore une fois à la voisine de le garder, ne ce faisait peut être pas.

« Bah allez si, je garderais Mathis, et … »

« Non je garderais Mathis. Qu’en vous partirez, il sera déjà au lit. Donc j’aurais juste à le surveiller. Puis je suis naze, j’ai révisé un rôle toute l’aprèm donc partez tranquille. » souria Jake.

Lili s’approcha de lui et l’embrassa devant tout le monde. Kiara qui regardait Frank, le vie faire une petite grimasse. Kiara lisait sur son visage le désarroi de Frank, il était mal, cela se sentait, cela se voyait. Elle s’approcha de lui puis se pencha.

« Frank je suis là si tu veux parler, je suis là. »

« Tu trahirai Lili? »fit Frank assez surpris.

« Je ne la trahis pas Frank, je ne fais que t’écouter et t’épauler si tu le veux. Puis je l’aide peux être un peu. »

« Tu l’aides? »

Kiara se contenta de sourire et de monter dans sa chambre pour se changer rapidement. Elle attrapa un top rouge dos nu et un jeans foncé. Elle costumisa le tout avec quelque babioles et enfonça sa gavroche sur sa tête. Elle passa rapidement dans la salle de bain et se maquilla légèrement. Timo rentra qu’en elle eu fini. Timo la prit dans ses bras en l’embrassant sur l’épaule.

« Tu ne veux pas mettre un gilet? Tu es belle, mais je voudrais être le seul à voir ton dos nu. »

« Timo ne sois pas vexé, mais non ce soir je ne mettrais pas de gilet. Je vais danser et non draguer. De plus tu sera là. »

Kiara l’embrassa et descendit rejoindre ceux qui était déjà dans le salon. Elle s’installa sur le rebord du fauteuil où était installé Jan et Leena. Au bout de dix minutes, Timo suivit de Frank arrivèrent. Il ne manquait plus que Lili.
Lili descendit en courant. Elle portait un jean délavé troué un peu partout dévoilant des morceaux de peau à divers endroit de ses jambes jusqu'en haut de ses cuisses. Sa ceinture était un fin voile noire qui soulignait sa taille. Son haut était noire tout simple devant mais fait de files noués dans son dos. Elle avait passé une cordelette noire qui faisait plusieurs fois le tour de son cou et où pendait un cœur brillant. Kiara tourna immédiatement la tête vers Frank, il était bouche bé, subjugué par Lili, comme si un ange était arrivé dans la pièce. Quant leur regards se croisèrent, nos deux anciens tourtereaux devinrent rouges, concurrençant les tomates. Cela fit sourire Kiara, mais voyant le malaise, elle proposa de partir.

En quelque minutes, ils se trouvèrent au centre ville. Ils déposèrent les voitures sur le parking privé. Le petit groupe marcha jusqu’à l’entrée de la boite de nuit. Etant des habitués, ils rentrèrent immédiatement. A peine à l’intérieur, les trois filles se lancèrent sur la piste de dance. Les garçons commencèrent leur soirée en sirotant un verre, qu’en soudain, Timo se leva, bousculant la table et renversant certains verres.

« Non mais j’hallucine la. Sa fait deux fois qu’elle le repousse ce mec et il revient à la charge à chaque fois. Je vais lui montrer moi. Non mais il est fou. Kiara est ma femme. »

Jan explosa de rire.

« Tu es toujours aussi jaloux toi. Kiara a beau faire tout les efforts du monde, ta jalousie reste bien présente. »

Timo qui était partit, se retourna, fit un geste disgracieux à l’attention de Jan. Puis il se dirigea vers Kiara, qu’il prit par la taille et qu’il embrassa. Elle lui sourie tout en dansant collé contre lui. A quelque mètres d’eux, Leena et Lili dansaient comme deux démones déchaînées.
A la table, seul Frank restait silencieux, les yeux braqués sur Lili. Un à un les garçons allèrent sur la piste. Il se retrouva rapidement tout seul. Il resta assit dans son coin en avala sa 5eme vodka rouge. L’alcool lui embrumait déjà les idées, tout devenait flou hormis Lili, sa Lili.
Elle non plus n’était pas en reste niveau alcool. Elle dansait sur une table, tout près de Frank. Il souria et se leva pour aller la faire descendre. Elle penchait et manqua de tombé plus d’une fois.

« Lili, vient. Tu vas te faire mal. »

Lili baissa la tête et son sourire s’élargie. Elle attrapa la main qu’il lui donnait et sauta sur le sol. Elle manqua de tomber et se rattrapa dans ses bras. Frank et Lili se regardèrent puis éclatèrent de rire.

« N’en profite pas Frank. C’est pas parce que je suis légèrement joyeuse que tu dois profiter de moi. »

Lili souria et prit Frank dans ses bras, comme elle le faisait avant.

« Allez vient mon Kyky, on va s’assoir et on va discuter un peu. Je crois que autant toi que moi, nous en ayons besoin. » fit elle vraiment sérieuse.

Lili saisi la main de Frank et entre lassa leurs doigts. Ce geste le surprit quelque peu mais, le frisson qui lui traversa le corps fut agréable. Il souria et accompagna Lili a la table. Enfin assis, Lili se rua sur le verre de Frank et le bu cul sec. Elle le déposa dans un petit bruit sec sur la table. Frank saisi son verre et le renversa.

« Mais tu as tout bu Lili. Méééé je veux boire aussi Lilieuh. » dit Frank boudeur.

Lili éclata de rire et lui sauta au cou.

« Trop chou, le kyky qui boude. Mais t’inquiète donc pas. Je t’en repaie un si tu veux. Ce n’est pas un soucie. »

Lili ouvrit son petit sac et chercha son portefeuille. Elle secoua son sac puis le renversa sur la table en éparpillant ses affaires.

« Mincouille, j’ai pas pris mon portefeuille. J’ai qu’un euro qui se balade comme ça dans mon sac. Sinon … Je peux partager comme ça. »

Lili se pencha sur lui et l’embrassa à pleine bouche. Frank fut assez surprit mais ce reprit rapidement en lui répondant. Il la tira un peu plus sur lui, jusqu’à ce que Lili soit sur ses genoux. Un long baiser s’en suivie. Leurs vrais sentiments ressortaient à se moment là. L’amour était toujours bien présent entre eux deux. Mais leur fierté les empêchait certainement de les avouer et les blessures de Lili était encore trop présente. Frank se détacha légèrement, le souffle haletant. Il prit le visage de Lili entre ses mains et la fixa. Il touchait enfin son bonheur su bout des doigts. Un bonheur pourtant si fragile. Mais il y croyait, il voulait vivre complètement se bonheur. Il accrocha donc pour la deuxième fois leurs lèvres dans un baiser passionné. Lili rigola soudainement en se détachant. Frank cru que son bonheur repartait. Mais Lili ne voyait pas cela de cette yeux. Elle se leva et tira sa main.

« Viens, suis moi Frank … »

Frank la regarda dubitative, mais le sourire qui illuminait son visage le décida rapidement. Il se leva et la prit dans ses bras en dévorant sa nuque.

« Pas là Frank, pas près d’eux. Viens! »

Lili le tira jusqu’au carré VIP. Ils se retrouvaient enfin seule. Frank la prit dans ses bras et l’allongea sur le divan. Il se mis sur elle en passant ses mains sous son haut noir, tout en l’embrassant amoureusement. En peu de temps, il dénoua chaque fils qui tenait son top. Elle se retrouva nu à nouveau devant lui.
Dans cette nuit là, notre ancien couple s’aima à nouveau comme encore jamais ils ne l’avaient fait. Ils gardèrent cette nuit secrète, la nuit qui avait fait revivre le cœur de Frank.
Revenir en haut Aller en bas
https://muse.forumactif.com
Lud'
The Red flag wavin' never meant ze same
The Red flag wavin' never meant ze same
Lud'

Messages : 311
Date d'inscription : 04/09/2008
Age : 32
Localisation : Dans le monde de la musique

Mein Liebe, mon amour [fiction en cours] Empty
MessageSujet: Re: Mein Liebe, mon amour [fiction en cours]   Mein Liebe, mon amour [fiction en cours] Icon_minitimeDim 19 Oct - 23:26

Mein Liebe, mon amour [fiction en cours] Partie11


***

Deux jours après cette soirée, au beau milieu d’un parc, un jeune couple marchait mains dans la main. Leena et Jan, aimaient se retrouver seuls, rien que tous les deux. Jan avait décidé d’amener Leena dans l’un des plus beau parc d’Hamburg. Les allées étaient bordées de champs de fleurs multicolores et au bout de se parc, se trouvait la mer.

« C’est demain, le grand jour. Je peine à le croire. Kiara va se marier. Tu y crois ça? »

« Oui, oui demain je vais surtout devoir mettre un costar. Timo nous oblige. D’ailleurs il faut que tu me donne la couleur de ta robe pour que je mette la rose de la même couleur. »

« La première ou la deuxième robes? Je change après l’apéritif, mon ange. Donc soit rouge, soit jaune. »

Jan la regarda et éclata de rire, Leena et le jaune était une grande histoire d’amour.

« Mais ne t’inquiète pas toute les roses sont déjà commandé, toi tu n’auras juste qu’à la changer en même temps que je change ma robe. »

« Dans la même cabine que toi. » fit Jan en délicatement embrassant le cou de Leena tout en remontant sur ses lèvres.

« Tu es vraiment un pervers toi. Tu n’es pas possible. »

Leena l’embrassa amoureusement alors que les mains de Jan passait dans son dos, pour la séré contre lui.

II Tchk II

Leena et Jan furent surpris par des flashs. Ils se retournèrent et ures juste le temps de voir un homme avec un appareil photo partir en courant. Ils étaient mal, leur histoire allait ce savoir, alors que cela faisait deux ans qu’il la préservait.

« Merde, on est dans la merde. On va faire quoi? Tout le mode va savoir. Je n’avais pas besoin ça. Je ne veux pas que tu es de soucie Leena. »

Leena resta figer les poings serrer. Une rage inconsidérable la saisi et sa respiration s’accéléra. Jan la prit dans ses bras afin de la rassuré. Il souffla et se calma. Un des deux au moins devait se ressaisir.

« Calme toi Leena, tout va bien se passé. On va assumer. Je vais assumer. Je vais l’officialiser, je vais le dire à la presse. »

« NONNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNN »

Leena avait soudainement hurlé son désaccord. Jan la regarda surprit et tout de même légèrement vexé.

« Non? Tu ne veux pas? Je t’aime Leena sincèrement. »

Leena releva la tête et se détendit. Qu’en elle remarqua la mine vexé de Jan, elle se cola à lui.

« Non, je ne veux rien officialiser. Pas comme ça. Je t’aime aussi Jan. Je ne veux pas que tu officialisé juste pour assumer. »

Leena baissa la tête gêné, mais Jan l’était beaucoup plus qu’elle. Il s’était mal exprimé ce n’est pas vraiment ce qu’il avait voulu dire. Il l’aimait vraiment et s’était pour cette raison qu’il voulait tout dévoiler. Mais Jan préféra se taire et
la serra un peu plus dans ses bras, en embrassant ses cheveux bouclés.

***

« KIARAAAAAAAAAAAAAAAA »

« J’arrive les filles. J’ai juste un soucie avec mon futur mari, il ne veut pas que je bois. Et il veut pas les chippendales. Moi je veuxxxxxxxxxx »

Timo regarda sévèrement Kiara. Il était fou de jalousie et pourtant rien n’était encore fait, puis Kiara s’avait se tenir. Elle lui souria et l’embrassa amoureusement.

« Ne t’inquiète pas Timo, tout se passera bien. Tu as confiance en moi. Je me suis bien calmer depuis que Mathis est là. »

Il la regarda et fit un petit sourire. Il avait confiance en elle, mais une jalousie sans nom le dévorait malgré tout. Kiara lui saisi sa main et la plaqua contre son cœur.

« Timo, tu le sens battre? Il bat pour toi, en même rythme que le tien. Nous sommes lié mon amour. Et demain se sera pour toujours. »

« Je suis jaloux. J’ai confiance en toi, tu me la prouvé chaque jours où j’étais avec toi. Va si ma chérie. A demain, à l’église. »

Timo élargie son sourire et la serra dans ses bras. Il s’imprégna de son odeur et embrassa délicatement le cou de Kiara. Elle se détacha de lui, un peu a contre cœur. L’embrassa une dernière fois et passa la porte.

***

Kiara resta paf en sortant sur le perron de la villa. Une limousine l’attendait. Elle regarda les deux filles qui affichaient un large sourire.

« Mais vous êtes malade? Tout le monde va nous voir avec ça. »

« Mais t’es jamais contente, on t’offre une superbe limo avec des surprise à l’intérieur et tu râle. Bon pour commencer viens là, on commence en te bandant les yeux. »

Kiara s’approcha de Leena qui lui banda les yeux. Elle souria et se laissa guider par ses deux amies. Avant qu’elle ne monte dans la voiture, elle entendit la voix de Timo.

« Ne faite pas de bêtises, ma femme est quasi marié. » Rigola-t-elle.

« Ne t’inquiète donc pas Timo, on s’en occupera bien toutes les deux de ta Kiara. »

« Justement je vous connais et je m’inquiète, pas de bêtises, c’est tout ce que je demande. » souria-t-il légèrement.

« Je t’aime mon ange. »

Timo élargie son sourire en entendant Kiara. Il ne quittait plus son petit nuage de bonheur, depuis qu’elle lui avait dit oui. Il se retourna et prit Mathis dans ses bras et lui chuchota quelque chose dans l’oreille.

« Bonne soirée maman chérie. Ze t’aimeuh et papa aussi, mais chut il ma dit que s’était un secret. » hurla le petit.

Kiara rigola.

« Moi aussi je t’aime mon bébé et papa ne sais pas cacher les secret je m’en étais rendu compte. »

« Pouah papa tu es trop nul et maman je ne suis plus un bébé. »

Mathis se débâti et Timo finit par le lâcher, il retourna dans sa chambre, jouer tranquillement. Kiara monta dans la voiture guidé par Lili. A peine assise, la voiture démarra. C’était partir folle soirée. La dernière de Kiara en tant que célibataire.

***

« WWOOODKAAAAAA »

« Oula, sa y est Lili est cuite. Avec ses ’’W’’ dans vodka s’est mauvais signe. Leena il faut qu’on la ramène. »

« Tu parles Kiki, oh c’est comme mon chéwi mais sans le ‘‘Y’’, je veux pas rentré, il est quoi 3heures du matin, peut être. Je veux pas rentrer. Encore des Chippendales et Kyky en string. Ouaiiiiiiiiii. »

Leena et Kiara se regardèrent un peu surprise. Elles finirent par éclater de rire en voyant Lili commander encore un verre.

« Non, non tu vas stopper l’alcool pour se soir. Ca suffit. »

Lili releva la tête et tendit le verre à Leena.

« Vous avez sans doute raison, l’alcool n’est pas bon pour le bébé. Sa va lui faire du mal. Faut que j’arrête. »

Un gros silence s’installa entre les trois filles. La révélation avait été comme un coup de poing. Elles regardèrent toutes les deux, Lili, bouche bé.

« Euh Lili, tu es … »

« Enceinte, vui. Je ne savais pas trop comment vous l’annoncer. »

Kiara et Leena de regardèrent puis dévisagèrent en tendant de comprendre ce qui ce passait. Lili était enceinte.

« Jake doit être content alors, mais ne l’annonce pas encore aux garçons. Certains risque de mal le prendre. »

Lili releva ses yeux sur ses deux amies. Son regard était chargé de doute, la peur la tiraillait. Les filles comprirent que quelque chose se cachait. Kiara s’assit à côté de Lili et saisi sa main. Le regard de cette dernière se posa sur son amie.

« Lili, que nous caches tu sur ce bébé. Je le vois, Lee également. Que ce passe t’il? »

Lili baisa les yeux, limite honteuse de ce secret qu’elle portant au fin fond de son cœur.

« Je … Jake n’est pas au courant. Il ne doit pas, car … l’enfant, le bébé, … ce petit bou qui grandi est … l’enfant … de … Frank. »

« De Frank? Mais comment c’est possible? Tu l’as toujours repoussé. Jake ne le sais pas au moins. Tu en as parler à … Frank. »

« Jake ne sait rien et ne doit absolument rien savoir. C’est impensable. S’il l’apprend sa va dégénérer. »

« Ce serai normal vu que tu es avec lui et qu’il à l’air de t’aimer. Malgré, je vais te l’avouer que je ne l’apprécie pas plus que cela. Mais si tu l’aime, pour moi s’est l’essentiel. »

« Je suis perdu. L’oublier est bien plus difficile que je ne le pensais. Je crois que mes sentiments pour lui nos pas véritablement changer, ils se sont enfuit au fin fond de moi-même. Et ce soir là, je me suis retrouver seule avec lui et … j’ai laissé parler mon cœur. »

Une larme coula le long du visage de Lili. Ses deux amies la prirent dans ses bras et tentèrent de la calmé, mais un doute planait sur son cœur. Lequel devaient elle aimer, celui qui lui avait briser le cœur ou celui qui tentait par tout les moyens de la faire oublier ce jour maudit. La question tournait dans sa tête. Mais la réponse ne venait pas. Devait elle garder l’enfant ou non. Prévenir le père ou priver l’enfant de ce dernier. Mais elle l’aimait. Malgré tout, son cœur criait toujours Frank, mais Jake dans tout ça? Lui aussi elle l’aimait. Son cœur balançait inlassablement entre eux deux.
Revenir en haut Aller en bas
https://muse.forumactif.com
Lili
No hope has gone
No hope has gone
Lili

Messages : 208
Date d'inscription : 05/09/2008
Age : 34
Localisation : à la recherche du Cognecogne perdu! XD....

Mein Liebe, mon amour [fiction en cours] Empty
MessageSujet: Re: Mein Liebe, mon amour [fiction en cours]   Mein Liebe, mon amour [fiction en cours] Icon_minitimeLun 20 Oct - 0:12

HEIN QUE TU VEUX QUE JE TE TUE??? ^^
La suite
la suiteuH
la suiteuhhhhhhhhhhhhhhhhhhh

><
une suite?
Tu le veux en russe? XD lol! lol!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Mein Liebe, mon amour [fiction en cours] Empty
MessageSujet: Re: Mein Liebe, mon amour [fiction en cours]   Mein Liebe, mon amour [fiction en cours] Icon_minitimeLun 20 Oct - 1:01

J'adore puis les montages ... BRAVA BAMBINA Mdr

SUITE
Revenir en haut Aller en bas
Kailiana
Muse Fan
Muse Fan
Kailiana

Messages : 95
Date d'inscription : 06/12/2008
Age : 30
Localisation : Dans ton c** au fond à gauche là ou il y a de la lumière parce qu'il fait trop noir on y voit rien

Mein Liebe, mon amour [fiction en cours] Empty
MessageSujet: Re: Mein Liebe, mon amour [fiction en cours]   Mein Liebe, mon amour [fiction en cours] Icon_minitimeSam 21 Fév - 13:57

ayez j'ai fini de lire!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! *HALLELUIAH!!!!!!!*



SUITEU LUDI!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
Revenir en haut Aller en bas
http://www.myspace.com/kailianamorodashi
Contenu sponsorisé




Mein Liebe, mon amour [fiction en cours] Empty
MessageSujet: Re: Mein Liebe, mon amour [fiction en cours]   Mein Liebe, mon amour [fiction en cours] Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Mein Liebe, mon amour [fiction en cours]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
M.U.S.E Unofficial :: Flood :: Fan fiction :: Les hors Muse [ Fanfic' ou OS ]-
Sauter vers: