M.U.S.E Unofficial

Muse. The line between amusement & inspiration.
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 [OS] Beneath the surface (OS by Lina Li)

Aller en bas 
AuteurMessage
Lud'
The Red flag wavin' never meant ze same
The Red flag wavin' never meant ze same
Lud'

Messages : 311
Date d'inscription : 04/09/2008
Age : 32
Localisation : Dans le monde de la musique

[OS] Beneath the surface (OS by Lina Li) Empty
MessageSujet: [OS] Beneath the surface (OS by Lina Li)   [OS] Beneath the surface (OS by Lina Li) Icon_minitimeVen 10 Oct - 22:59

Beneath the surface
( Derrière les apparences)

[OS] Beneath the surface (OS by Lina Li) 511

Un
immense rideau en voilage d’organza bicolore longeait l’étendue de la
pièce, séparant ainsi le lit du jeune Christian Linke de la salle de
bain collectif. Le jeune homme allongé depuis quelques heures sur son
lit laissa échapper un soupir d’exaspération. Il se redressa légèrement
et dans un geste ou se mêlaient lassitude et mélancolie il tourna la
tête afin de fixer la porte close de la chambre.

Un vent glacial
s’engouffrait par la fenêtre semi ouverte. Mais ce vent là était
spécial, non pas par sa froideur mais par sa charge de désespoir crue.
On aurait dit qu’il se noyait dans le vide régnant dans la pièce. On
aurait dit qu’il suffoquait sous les grincements du volet usé.

« Cette année l’hiver est bien rude » Le surprit la voix grisante de son ami Juri.

Linke
sourit sèchement. Oui c’était vrai, cette année là l’hiver était bien
plus rigoureux que d’habitude. Pourtant, malgré la rudesse de la saison
le jeune bassiste continuait à se couvrir à peine d’un fin drap chaque
soir avant de dormir. Peut-être aspirant à mieux ressentir l’enivrante
de la gelée couler dans ses veines où seulement pour le simple plaisir
de chopper la mort.

Juri écarta le rideau d’un geste vif puis il s’assit à coté de son ami.

«
Ce jaune est vraiment horrible !! » Ria-t-il en jetant un regard furtif
au bout de tissu qui pendouillait sur le sol légèrement poussiéreux.

« Elle l’aimait bien elle ! » Contra Linke les yeux toujours dans le vague.

« Justement il n’y avait qu’elle »

«
Elle était spéciale Li » Souffla-t-il en se levant. Il passa une main
frissonnante dans ses cheveux mi-longs puis les ébouriffa violemment.
Après quelques minutes Linke se dirigea vers la fenêtre et la ferma
sans lancer le moindre regard au magnifique panorama qui s’offrait à
lui.

« On dirai que c’est ton jour oO »

« Je suis tout les jours comme ça » Démenti-t-il.

« Excuse moi de te contredire mais tu te trompes … Tu n’as jamais été aussi effacé !! »

« Détrompe-toi !! » Grinça le bassiste.

« Linke elle est partie !! »

Juri marqua un silence puis il soupira : « Tu l’as poussé à partir »

« C’est faux »

« Tu ne l’as pas retenu »

« Je n’en voyais pas l’intérêt »

« Et maintenant tu le vois ? »

« Non !! »

« Alors pourquoi cette mine de déterré ?! »

« Bo est fouttue !! » Couina-t-il agacé.

Bonnie,
dites Bo était la première basse de Linke. Un magnifique modèle Gibson
en bois vernis qu’il vénérait depuis ses 10 ans. C’était sa sœur
décédée André qui lui avait offert avec son tout premier salaire. Elle
ne l’avait plus jamais quitté après cela. Lorsque sa mère avait toquée
à sa porte ce jour là afin de lui annoncer la mauvaise nouvelle, le
petit garçon qu’il était avait serré l’instrument contre sa poitrine
jusqu’à en avoir des bleus. Pendant des jours il n’avait frôlé les
cordes de métal, pensant au meilleur moyen de sauver ce qu’il lui
restait d’elle. Puis un beau matin toutes ses peurs s’étaient envolées
et il avait empoigné sa basse plus doué que jamais.

« Since this day I always thought that this bassguitar was hidding a part of your soul … A part of you »

Linke soupira.

« C’était … C’était Bo quoi !! »

« Elle est vraiment fouttue ? » Questionna Juri.

« Hélas oui !! »

« Je suis désolé et moi qui croyait que tu te mettais dans tout tes états pour une fille » Ria-t-il.

«
Je sais que je suis con mais j’espérais que tu ne t’en étais pas rendu
compte … Je ne repenserai jamais deux fois à une fille qui m’a lâché !!
»

« Tu l’as donc bien fait une fois n’est-ce pas ? »

« Possible !! » Sourit-il en se dirigeant vers la salle de bain. « Je vais prendre mon bain » Informa-t-il.

« J’ai compris je trace » Rigola le batteur en sortant.

--

* Flashback *

«
Tu sais, je n’ai jamais fais partie de ces filles pleurnichardes, ce
genre de fille dont les mots sont aussi acide que leurs larmes … Parce
que j’ai toujours veillé à cadenasser mon cœur de l’intérieur comme de
l’extérieur … Pour cette simple raison je n’ai jamais vraiment pleuré. »

« Oh non ça le fait pas !! » Gronda-t-elle. Li déchira le bout de papier déjà froissé et en prit un autre à la hâte.

«
Tu sais, je n’ai jamais été du genre de personne à avoir le cœur blessé
… Parce que vois-tu j’ai toujours veillé à faire perdurer une certaine
distance entre mes sentiments et mes pensées … Pour cette simple raison
je n’ai jamais vraiment souffert.

Pendant des jours, je n’ai
cessé de fixer la porte de notre chambre. Seule absorbée par la
froideur que dégageaient ces 3 murs & ce rideau ‘ si hideux’.
Chaque seconde qui passait marquait un nouveau silence. Ce genre de
silence pesant & pesé à la fois. Ça me faisait si mal … De croire
que tu étais ma moitié astrale et que pourtant je ne puisse plus
communiquer avec toi …

Tu as changé, tout le monde à changer …
Et moi, je ne ressens pas la même envie d’amélioration … Je stagne
tandis que vous vous déplacez à une vitesse vertigineuse … Et je ne
peux suivre ce rythme.

Linke, ce matin là, à 2heures je me suis
détachée de tes bras pour la dernière fois. J’ai jeté un regard vitreux
au sol couvert d’une neige blanche et pure. L’espoir m’a pointé du
doigt. Excuse moi d’avoir basculer, je n’ai fais qu’essayer de filtrer
une dernière lamelle de lumière.

Je suis partie.

J’ai sauté.»

Li
fixa la fine feuille trembler au rythme de ses mains. Ce bout de
feuille était devenu un palimpseste où s’effaçait le temps passé afin
de laisser place à une nouvelle ligne. Un nouveau chapitre. Une
nouvelle histoire ? La jeune brune sourit puis fit volte face, sans
jeter de regard derrière elle. Elle sortit débordante d’une émotion
nouvelle ; amère et douce à la fois. Est-ce cela la délivrance ? Ou
juste la bêtise ?

« Oh moins je ne passerai pas le reste de ma vie à me poser la question … Tôt ou tard je finirais par le savoir… »


Ce
jour là, mélange d’une réflexion bénie et d’un songe terni, Li avait
longé la longue rue menant à la gare. Malgré la pluie. Malgré le vent.
Elle avait préférée marcher. écrasant ainsi toutes ses douleurs vaines
sur le sol givré.

Hambourg, même tôt le matin demeurait
sublime. Chaque édifice dégageait un charme enivrant. Le paysage perdu
sous ses yeux ambre croulait sous ses souvenirs passés. Combien de fois
avait-elle foulé l’herbe du parc municipal à ses cotés? Combien de fois
éprise par une passion vorace l’avait-elle plaqué contre l’une de ces
façades afin de ravir rageusement ses lèvres ? Elle ne savait plus
compter. La notion de temps devenait une substance gélatineuse qui lui
filait outrageusement entre les doigts.

« Parce que je t’aime … et que tu me manques ! »

Elle
s’enferma dans son manteau gris et enfouit ses mains dans ses poches.
Li n’était encore qu’à quelques minutes de lui et pourtant son absence
se faisait déjà ressentir.

« Juste là au fond de moi ... »

Son regard lointain, son expression dégagée et son air désinvolte.

« Voilà ce qui me manque ! »

Ces petits détails oppressants. Ces pauvres conversations, et ses états d’âme si changeants.

« Voilà ce que je veux ! »

Pourtant
c’était bien pour ses petites raisons qu’elle était partie. Ridicule !
Li s’arrêta pendant quelques secondes. Elle regarda autour d’elle ; le
froid, le silence et la solitude là giflèrent. Le paysage de cette
ville si charmante se transformait en un cauchemar horrifiant. Elle fit
volte face et se retourna.

« J’ai besoin de lui ! »

Les larmes de joies coulaient le long de son visage. Elle courut dans le sens contraire.

« Je ne peux pas partir sans lui ! »

Elle
ferma ses poings et continua de courir à perte d’haleine. Cette fois-ci
la beauté de la ville lui paraissait si fade en comparaison à cette
pulsion bénigne qui faisait battre son cœur. Quelques minutes plus tard
Li arriva en face de l’immeuble. Elle fixa la 3ème fenêtre à droite
avec crainte. Et s’il avait déjà lu ma lettre ? Et s’il ne voulait plus
me voire ?

« Cette fois aussi je ne passerai pas ma vie à me le demander … Je veux savoir … Maintenant ! »

Elle
prit une grande inspiration et traversa la route en continuant de fixer
l’immeuble en briques rouges. Chaque pas était une évocation à la vie,
un doux mémoire qui fermentait ses émotions déjà bouillonnantes
d’impatience. Elle se jetait volontiers à la rencontre de son instinct.
Pour lui.

Li sourit une dernière fois, avec d’autres visions que celle de cette 3ème fenêtre à droite.

--

Ce
matin là, Linke se leva avec une étincelle de joie au fond de lui. Il
tâtonna l’autre coté du lit dans l’espoir de frôler la peau douce de sa
bienaimée mais rien. La chaleur du matelas lui parut soudain si
givrante. Il crispa son visage et se leva inquiet, lorsque le son de
l’eau qui tombait abondante sur le carrelage de la salle de bain le
rassura. Pourtant il détourna tout de même le regard vers la commode, le porte feuille
de Li y était toujours, il soupira de soulagement. Toutes ses craintes
s’envolèrent. Il se leva en souriant quand son regard fut attiré une
seconde fois par la commode : Un petit bout de papier soigneusement
plié y jonchait. Il s’approcha et le saisit : « Pour toi Linke ». Il le
déplia et se mit à lire.

Chaque ligne était un poignard de plus
qui s’abattait sur lui, avec chaque fois une nouvelle blessure et un
long décalage entre la douleur de l’instant et celle qui suivait la
deuxième ligne. Il ne comprenait rien. Il fit volte face en entendant
la porte de la salle de bain s’ouvrir. Dans sa tête le mot «
explication » tournoyait avec une telle vitesse qu’il en eut le
vertige, un vertige qui s’accentua en voyant la silhouette de Frank
s’approcher de lui.

« Frank ?? » S’étrangla-t-il.

« Oui c’est moi ! » S’étonna le chanteur au regard azur.

Linke le dépassa et tira sur le rideau afin de rentrer dans la salle de bain.

« Lina !! Ou est Lina ? » S’écria-t-il au bord des larmes.

« Calme toi Linke, elle est sans doute sortie faire des courses ! » Tenta de le rassurer Frank.

« NON ! » S’écria-t-il en brandissant le bout de papier à présent froissé.

Il
retourna dans la chambre énervé. Linke saisit un jean et un sweat noir
puis sortit en trombe de l’appartement. Il devait marcher. Il avait
besoin de marcher.

Il descendit les marches à la hâte, les yeux
toujours baissés. Quand il fut dehors le vent glacial vint lui
ébouriffer le visage. Il voulut tourner à droite mais une meute de
personnes était rassemblée autour d’une voiture cabossée. Surement un
accident. Linke détourna son regard près à rebrousser chemin quand une
jeune écolière passa devant lui : « C’est dommage elle était si jolie !
» Souffla-t-elle désolée.

Son amie lui répondit : « Tu l’as vu ? Il y avait du sang ? Han !! »

La première écolière approuva.

« Et ils savent qui c’était ? » Demanda son amie curieuse.

« Non elle avait aucun papier sur elle ! »

« Comme dans les films !! » S’extasia l’amie.

« Wé comme dans les films !! » Répéta la première écolière.

Le dialogue s’était déroulé sous ses yeux avec une lenteur étouffante,
presque au ralentis. Il n’avait, malgré lui, raté aucun mot de leur
conversation. Linke soupira et avança du coté opposé. Il voulait être
seul face à sa douleur. Loin des autres. Loin de la meute. Ses pieds le
guidèrent vers le parc municipal. Une larme brilla au coin de son œil
gauche mais il l’effaça de suite. Il se sentait se consumer de
l’intérieur pourtant il n’aurait jamais cru l’aimer à ce point sa Li.

" Tu es juste partie ..."

Oui, elle était partie mais pas de la même façon qu'il croyait.

* Fin du Flashback*
Revenir en haut Aller en bas
https://muse.forumactif.com
Invité
Invité



[OS] Beneath the surface (OS by Lina Li) Empty
MessageSujet: Re: [OS] Beneath the surface (OS by Lina Li)   [OS] Beneath the surface (OS by Lina Li) Icon_minitimeSam 11 Oct - 0:33

Han ><

La tronche de ce trou du cu' déshonore mon oeuvre


rendeer
Revenir en haut Aller en bas
Teufel-x-X
Nouveau
Nouveau
Teufel-x-X

Messages : 23
Date d'inscription : 17/08/2009
Age : 27
Localisation : Belgique

[OS] Beneath the surface (OS by Lina Li) Empty
MessageSujet: Re: [OS] Beneath the surface (OS by Lina Li)   [OS] Beneath the surface (OS by Lina Li) Icon_minitimeJeu 3 Sep - 13:23

Vraiment super =)
Revenir en haut Aller en bas
Nou'
Wot should I do ?
 Wot should  I do ?
Nou'

Messages : 22
Date d'inscription : 06/08/2009
Age : 28
Localisation : Ma-ROCK

[OS] Beneath the surface (OS by Lina Li) Empty
MessageSujet: Re: [OS] Beneath the surface (OS by Lina Li)   [OS] Beneath the surface (OS by Lina Li) Icon_minitimeJeu 3 Sep - 17:49

Hhahah j'adore mon com d'avant
LA TRONCHE DE CE TROU DUC' !

_________________
-

{ Il faudrait de l'expérience pour apprivoiser
les différences et se reconnaitre enfin.
Il faudrait. Maintenant , c'est trop tard.
On tente de se reconnaitre et on finit
avec un inconnu.
[OS] Beneath the surface (OS by Lina Li) Icondpey3
B. Giraudeau
Les hommes à terre
Revenir en haut Aller en bas
http://www.panik-rpg.keuf.net
Teufel-x-X
Nouveau
Nouveau
Teufel-x-X

Messages : 23
Date d'inscription : 17/08/2009
Age : 27
Localisation : Belgique

[OS] Beneath the surface (OS by Lina Li) Empty
MessageSujet: Re: [OS] Beneath the surface (OS by Lina Li)   [OS] Beneath the surface (OS by Lina Li) Icon_minitimeJeu 3 Sep - 17:51

Moi je l'aime bien ce trou duc' xD (La photo est belle en plus Lol')
- Non non je ne suis pas contrariante Twisted Evil -
Revenir en haut Aller en bas
Nou'
Wot should I do ?
 Wot should  I do ?
Nou'

Messages : 22
Date d'inscription : 06/08/2009
Age : 28
Localisation : Ma-ROCK

[OS] Beneath the surface (OS by Lina Li) Empty
MessageSujet: Re: [OS] Beneath the surface (OS by Lina Li)   [OS] Beneath the surface (OS by Lina Li) Icon_minitimeJeu 3 Sep - 18:03

Même avec sa nouvelle coupe ? Sa chemise à carreaux hideuse et son nez rond ? OO

Je te souhaite bon courage ! xD

_________________
-

{ Il faudrait de l'expérience pour apprivoiser
les différences et se reconnaitre enfin.
Il faudrait. Maintenant , c'est trop tard.
On tente de se reconnaitre et on finit
avec un inconnu.
[OS] Beneath the surface (OS by Lina Li) Icondpey3
B. Giraudeau
Les hommes à terre
Revenir en haut Aller en bas
http://www.panik-rpg.keuf.net
Teufel-x-X
Nouveau
Nouveau
Teufel-x-X

Messages : 23
Date d'inscription : 17/08/2009
Age : 27
Localisation : Belgique

[OS] Beneath the surface (OS by Lina Li) Empty
MessageSujet: Re: [OS] Beneath the surface (OS by Lina Li)   [OS] Beneath the surface (OS by Lina Li) Icon_minitimeJeu 3 Sep - 18:07

Mis à part ses cheveux tout passe très bien xD
Lol' merci =P Puis faut bien que quelqu'un puisse encore voir sa tête *Non non je ne me cherche pas d'excuse xD*
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




[OS] Beneath the surface (OS by Lina Li) Empty
MessageSujet: Re: [OS] Beneath the surface (OS by Lina Li)   [OS] Beneath the surface (OS by Lina Li) Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
[OS] Beneath the surface (OS by Lina Li)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
M.U.S.E Unofficial :: Flood :: Fan fiction :: Les hors Muse [ Fanfic' ou OS ]-
Sauter vers: