M.U.S.E Unofficial

Muse. The line between amusement & inspiration.
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Zero Roses Tome 2: Wiederentdeckung (retrouvaille)

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
AuteurMessage
Lili
No hope has gone
No hope has gone
Lili

Messages : 208
Date d'inscription : 05/09/2008
Age : 34
Localisation : à la recherche du Cognecogne perdu! XD....

Zero Roses Tome 2: Wiederentdeckung (retrouvaille) - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Zero Roses Tome 2: Wiederentdeckung (retrouvaille)   Zero Roses Tome 2: Wiederentdeckung (retrouvaille) - Page 9 Icon_minitimeDim 4 Jan - 16:02

Kikou Kinder XD...

Moi je suis ouverte à toutes propositions. Si tu as des idées tu peux me les envoyer par MP ou si on se croise sur msn Smile ... ou ici aussi tiens! je suis là aussi!
MERCCCCIIIIII!


J'écris j'écris ^^

Bonne année à toi missounette! ^^

_________________
Zero Roses Tome 2: Wiederentdeckung (retrouvaille) - Page 9 9aywn910

le chemin de croix que je traverse....
Couvert de ce sang...
Mon sang...
Frappez tant qu'il m'en reste encore!
Revenir en haut Aller en bas
*kinder~schoko-bonK*
Muse Fan
Muse Fan
*kinder~schoko-bonK*

Messages : 78
Date d'inscription : 05/09/2008
Age : 25
Localisation : dans ces rêves...

Zero Roses Tome 2: Wiederentdeckung (retrouvaille) - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Zero Roses Tome 2: Wiederentdeckung (retrouvaille)   Zero Roses Tome 2: Wiederentdeckung (retrouvaille) - Page 9 Icon_minitimeDim 4 Jan - 16:54

Merci ! ^^

Ba tu me dit dans qu'elle "esprit" tu veux la suite, et si ta déjà quelque idées, puis après je peux essayer de te sortir quelque idées ! Mais je te promet rien ! mdr
Pasque la plupart de mes idées son très très tordus... lol



Oui écris !!!!!!!! =P
Revenir en haut Aller en bas
Kailiana
Muse Fan
Muse Fan
Kailiana

Messages : 95
Date d'inscription : 06/12/2008
Age : 30
Localisation : Dans ton c** au fond à gauche là ou il y a de la lumière parce qu'il fait trop noir on y voit rien

Zero Roses Tome 2: Wiederentdeckung (retrouvaille) - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Zero Roses Tome 2: Wiederentdeckung (retrouvaille)   Zero Roses Tome 2: Wiederentdeckung (retrouvaille) - Page 9 Icon_minitimeDim 4 Jan - 21:23

c'est de mon avatar que tu parle en disant le bonhomme fou????
Revenir en haut Aller en bas
http://www.myspace.com/kailianamorodashi
Stange &
Invité



Zero Roses Tome 2: Wiederentdeckung (retrouvaille) - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Zero Roses Tome 2: Wiederentdeckung (retrouvaille)   Zero Roses Tome 2: Wiederentdeckung (retrouvaille) - Page 9 Icon_minitimeLun 5 Jan - 16:26

Ah désolée Lili

Il y aura un tome 3 ? Va falloir lire le 1 ... Mais j'adore lire


à la prochaine
Revenir en haut Aller en bas
Lili
No hope has gone
No hope has gone
Lili

Messages : 208
Date d'inscription : 05/09/2008
Age : 34
Localisation : à la recherche du Cognecogne perdu! XD....

Zero Roses Tome 2: Wiederentdeckung (retrouvaille) - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Zero Roses Tome 2: Wiederentdeckung (retrouvaille)   Zero Roses Tome 2: Wiederentdeckung (retrouvaille) - Page 9 Icon_minitimeMar 6 Jan - 2:27

Kailiana: ouais c'est ton avatar le bonhomme fou! XD Il est classe.... Je l'adore!

Stange&:
Ne le prends pas mal! Juste que je ne supporte plus qu'on m'appelle Miss...^^.... Oui, normalement, il ya le 3 mais il prend une tournure qui me laisse perplexe.

au prochain chapitre mes choupettes XD....

JTM Ludi et Jen... Kisoux!

_________________
Zero Roses Tome 2: Wiederentdeckung (retrouvaille) - Page 9 9aywn910

le chemin de croix que je traverse....
Couvert de ce sang...
Mon sang...
Frappez tant qu'il m'en reste encore!
Revenir en haut Aller en bas
Kailiana
Muse Fan
Muse Fan
Kailiana

Messages : 95
Date d'inscription : 06/12/2008
Age : 30
Localisation : Dans ton c** au fond à gauche là ou il y a de la lumière parce qu'il fait trop noir on y voit rien

Zero Roses Tome 2: Wiederentdeckung (retrouvaille) - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Zero Roses Tome 2: Wiederentdeckung (retrouvaille)   Zero Roses Tome 2: Wiederentdeckung (retrouvaille) - Page 9 Icon_minitimeMar 6 Jan - 19:58

ah bah si mon avatar te plais.... si c'est pas déjà fait tu peux le prendre ^^
Revenir en haut Aller en bas
http://www.myspace.com/kailianamorodashi
*kinder~schoko-bonK*
Muse Fan
Muse Fan
*kinder~schoko-bonK*

Messages : 78
Date d'inscription : 05/09/2008
Age : 25
Localisation : dans ces rêves...

Zero Roses Tome 2: Wiederentdeckung (retrouvaille) - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Zero Roses Tome 2: Wiederentdeckung (retrouvaille)   Zero Roses Tome 2: Wiederentdeckung (retrouvaille) - Page 9 Icon_minitimeMar 6 Jan - 20:19

Ba si il te laisse perplexe change !! =P suiteuhhh !!!! =]
Revenir en haut Aller en bas
Lili
No hope has gone
No hope has gone
Lili

Messages : 208
Date d'inscription : 05/09/2008
Age : 34
Localisation : à la recherche du Cognecogne perdu! XD....

Zero Roses Tome 2: Wiederentdeckung (retrouvaille) - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Zero Roses Tome 2: Wiederentdeckung (retrouvaille)   Zero Roses Tome 2: Wiederentdeckung (retrouvaille) - Page 9 Icon_minitimeJeu 8 Jan - 2:32

et voici le chapitre 19... Plus qu'un et le prologue...^^

En fait, Kinder, c'est compliqué, à la base le Tome 3 était d'une certaine logique... A présent, il sera complètement différent de mon idée de base!
Mais lisez d'abord ceci^^

Chapitre 19

Timo fronça les sourcils en voyant Ludmia pensive. Depuis le départ des amoureux et des petits monstres, elle n’avait pas déserré les dents et en plus, elle l’avait remercié pour la boisson. Ca, ça sentait le gros mammouth sous le rocher.

« Que se passe-t-il ? » Demanda-t-il mine de rien. « Tu fais des réserves de boudins ? »

« Et toi ? Tu t’entraines pour ton prochain numéro comique ? »

Ha ! Elle n’allait pas si mal que ça peut-être. Timo la regarda enfin. Elle fixait toujours la fenêtre entre-ouverte.

« Tu as froid ? »

« Tu as retrouvé ton cerveau ? »

Il grimaça en secouant la tête, défaitiste.

« Il veut partir avec elle. »

Pas besoin pour lui de demander de qui elle parlait. Frank en avait déjà parlé à tout le monde sauf à la principale interessée.

« Ca t’embête ? »

Elle fit une moue ennuyée.

« Oui et non. Je sais qu’ils sont heureux, tu vois mais…. »

Il attendit patiemment qu’elle trouve ses mots.

« Mes meilleures amies sont tout pour moi. »

Timo sourit légèrement. Il comprenait mieux que personne, lui qui avait un lien unique avec David qu’il connaissait depuis… le bac à sable.

« Elle sera toujours là même si elle accepte de partir loin de toi. »

Ludmia ne répondit rien. Elle se recoucha en refixant son regard sur la fenêtre.
Timo préféra garder le silence. Il replongea dans son bouquin sans un mot de plus.

« Et si elle n’est pas heureuse ? Si aucune de nous, ça ne va ? On fera comment ? »

« Vous réaménagerez ensemble tiens. » Répondit-il vaguement amusé de ses inquiétudes.

Ludmia soupira en se tournant dans le lit.

« Pourquoi restes-tu avec moi ? Je vais mieux. »

« Je sais. »

Elle se releva légèrement pour le dévisager. Timo leva les yeux au ciel et posa son bouquin par terre.

« Je préfère rester, ça rassure tout le monde. »

Elle se laissa tomber entre les deux coussins dans un soupir à fendre l’âme. Timo faillit rigoler mais il se retint en changeant ça en quinte de toux.
Il se leva et se posa un peu à côté d’elle.

« Cesse de t’inquiéter et rétablis toi plus vite ! »

« Me dis pas ce que je dois faire ! » Grogna-t-elle.

« Je te donne un conseil, nuance. »

Ludmia bougonna légèrement avant de le regarder.

« C’est vraiment fini avec l’autre folle ? »

« Ouais ! » Soupira Timo, se fermant un peu.

« Pourquoi ? »

Il alla se rassoir sans répondre de suite. Il semblait réfléchir.

« Je sais pas. Elle n’était pas la bienvenue, David la draguait outrageusement, elle m’a trompé… et pour finir, elle nous a vendus à la presse people… C’est suffisant non ? »

Ludmia ricana légèrement.

« Je sais… » L’arrêta-t-il. « Tu l’avais dit. Je suis au courant. »

Elle ferma la bouche.

« C’est pas ce que je voulais dire. » Murmura-t-elle. « Je suis désolée pour toi. »

Timo haussa un sourcil sceptique. Il avait bien entendu ?

« Franchement, t’as pas à être désolée pour moi… Y a pas de quoi ! »

« Ouais mais tu l’aimais bien cette fille non ? »

« Euh ! »

Un léger silence tomba.

« Pas vraiment. » Finit-il par avouer. « Elle t’emmerdait juste. »

Heureusement qu’ils ne pouvaient pas se voir sinon ils auraient pu constater que tous les deux concurrençaient joyeusement les tomates bien fraîches.

« « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « «

Frank et Olivia avaient repris la route vers la maison avec les grumeaux à l’arrière de la voiture. Ces derniers sirotaient les boissons que Tonton Timo leur avait achetées sous les ordres de la jeune maman.

« Bon, crache le morceau ! » Soupira Olivia qui voyait bien que son compagnon était tendu comme jamais auparavant.

« Papa peut po cracher ! C’est po propre» S’écria Lilas.

« Beurk ! » Renchérit Sebastian.

« C’est une façon de parler, voyons ! » Rigola Olivia en les calmant.

« Dis maman… quand c’est que tu vas te marier avec papa ?? »

Olivia manqua de s’étrangler avec sa salive. Elle jeta un regard en biais à Frank mais celui-ci restait stoïque au possible. Il ne serait d’aucune aide donc.

« Vous savez, nous avons encore le temps… »

« Ben non ! » Protesta Sebastian.

« On va aller à l’école, tu sais… Et on n’a pas de maman et papa mariés… » Bougonna Lilas, vexée.

Olivia piquait un fard monumental tandis que Frank restait très maître de lui. Pourtant, au fond de lui, ça bouillonnait comme pas possible.

« Alors ? Vous marriez quand ? » Demanda Lilas.

« Vous vous marriez quand » Rectifia Frank, fier que sa voix n’ait pas craqué.

« Voui. Alors quand ? » Insista la petite fille.

« On en discutera demain d’accord ! »

Lilas pinça ses lèvres, mécontente.

« Vous êtes méchants. »

Ses yeux se remplirent de larmes.

« Lilas… » Commença Olivia, touchée par la détresse de la petite fille.

« Nan ! » Pleura-t-elle subitement. « Ma maman est plus là et vous, vous vous aimez po… Vous êtes vilains. »

Frank gara la voiture dans l’allée de la maison. Lilas voulut descendre vite de la voiture avec son frère mais Frank les attrapa au vol. Il les fit s’asseoir sur les marches de l’entrée. Il s’agenouilla en face d’eux et sécha les larmes de la petite fille.

« Oli, c’est votre maman. Et moi, j’ai dit que je serai votre père. Vous le voulez bien non ? »

Ils hochèrent la tête en silence se rendant compte malgré leur jeune âge de l’importance de la conversation.

« Vous savez, j’aime votre maman et elle m’aime aussi fort que moi »

« Oui, on sait ! » S’écria Sebastian tout fier.

« Alors pourquoi tu veux pas te marier ? » Demanda Lilas, perdue.

Olivia s’approcha.

« Ce n’est pas que nous ne le voulons pas, ma puce. C’est juste que nous n’en avons jamais parlé. »

« Alors, tu veux bien ? » Insista-t-elle.

Olivia rougit une nouvelle fois.

« C’est compliqué… Une histoire de grand. »

« Mais je suis grand. » Râla Sebastian.

« Très grand mais pas pour ça. » Sourit Frank.

Les jumeaux se regardèrent et se prirent la main.

« Nous, on veut un papa et une maman marié… Pis pour nous…. Là, y a tout le monde. C’est po drôle ! » Déclara Lilas avant de partir avec son frère et de rentrer dans la maison.

Olivia les regarda faire, perdue et légèrement choquée par leurs paroles.

« Ca les embête tant que ça d’habiter avec les autres ? » S’étrangla-t-elle.

Frank la prit contre lui.

« Bien sûr que non. Ils voient juste les autres enfants avoir des parents mariés et des maisons pour eux tout seuls. Ca les perturbe. »

Olivia lui rendit son étreinte sans un mot. Il la berça simplement avant de l’embrasser.

« Ce soir, je t’emmène avec moi. Seul à seul. » Déclara-t-il après un instant.

« Où ça ? » S’enquit-elle.

« Surprise ! » Rigola-t-il.

« Frank, commence pas comme ça. Dis moi où ! » Râla-t-elle en le voyant s’échapper. « FRANK ! »

Elle lui courut après alors qu’il se moquait d’elle.

« « « « « « « « « « « « « « « « « «


Jan regarda avec fascination la jeune femme en face de lui qui s’assit sur un banc pour donner à manger aux canards et autres volatiles du parc. Il s’approcha et s’assit à côté d’elle sans un mot.

« Bonsoir ! » Souffla-t-il timidement.

Elle releva ses yeux verts vers lui et sourit chaleureusement.

« A croire que le Destin nous force à nous rapprocher. » S’amusa-t-elle.

Jan sourit aussi, enchanté.

« Tu crois au Destin ? » Demanda-t-elle.

Il lui montra sans coude où était tatoué le signe du Destin.

« Destinus ! » Sourit-il fier.

Elle rigola en se retournant sur les animaux auxquels elle jeta des morceaux de pain.

« Que fais-tu ici ? » S’enquit-il en se positionnant mieux sur le banc en bois.

Le visage de la jeune femme se ferma légèrement.

« Je réfléchis…. »

Il hésita mais se jeta à l’eau.

« Tu es souvent triste. »

Son sourire, lui-même, fut triste.

« Je sais…Mais tu sais, ma vie n’est pas simple. »

Jan l’encouragea à parler à cœur ouvert, il sentait qu’elle en avait besoin. Elle lui raconta donc sa vie. Son enfance dans un famille bourgeoise à l’abris des besoins financiers mais en manque d’amour familiale. Son adolescence dans ces écoles élitistes où tout le monde se tire dans les pattes sans état d’âme. Et son mariage forcé avec un autre bourgeois imbu de lui-même, et surtout, amoureux d’une autre.
Jan avait fini par lui prendre la main pour la soutenir dans son récit. Ils restèrent silencieux un instant avant qu’il n’eut une idée. Il se leva d’un coup et la tira derrière lui.

« Jan…. » S’écria-t-elle, inquiète.

Il lui sourit comme un gamin qui a l’idée du siècle pour faire une bonne blague.

« On va se faire un film… »

Neryssa sourit, attendrit par ce petit bonhomme blond aux visages ronds de ceux qui vivent pleinement leurs vies dans le bonheur.
Elle le suivit assurée de passer l’une des plus belles journées de sa vie. Peut-être la seule.
Il l’emmena dans un cinéma voir un film de guerre puis un autre d’amour à l’eau de rose. Ils firent un tour de montagne russe dans le parc d’attraction en dehors de la ville.
La nuit tomba rapidement mais ils ne cessaient de s’amuser.
Neryssa avait la sensation de se trouver dans Cendrillon. Elle aurait voulu que Minuit ne vint jamais mais Minuit arriva subitement, brisant leur rêve éveillé.
Jan et elle se trouvaient devant le parc là où ils avaient débuté leur après-midi. Ils se regardèrent incertains. Neryssa se pencha et l’embrassa au coin des lèvres avec une tendresse infinie.
Elle lui glissa un papier dans sa main puis se sauva pour rejoindre une voiture qui attendait sur le trottoir d’en face. Elle ne se retourna pas une seule fois.

« « « « « « « « « « « « « « « « « « « «

Olivia grimaça en sentant Frank la porter pour grimper des marches. Cet abrutit un peu trop romantique avait eu la bonne idée de lui bander les yeux durant tout le trajet. Le truc à ne pas faire avec elle qui avait le mal des transports. Mais monsieur n’avait rien voulu savoir.
Là, il la portait dans ses escaliers. Il l’avait même obligé à s’habiller d’une robe de soirée. Encore quelque chose qu’elle détestait. Il la posa sur le sol avec douceur.

« Frank, je suis pas à l’aise ! » Gémit-elle alors qu’elle sentait le vent souffler dans ses cheveux et lui qui la tirait vers elle ne savait où.

« Deux minutes ! » Sourit-il hilare de la voir si impatiente et si peu à l’aise.

Heureusement qu’elle ne pouvait pas voir qu’il était mort de rire.

« Tu as confiance non ? » La taquina-t-il.

Les lèvres d’Olivia se pincèrent.

« Bien sûr ! » Grogna-t-elle, piquée au vif.

Il la fit s’arrêter et la prit dans ses bras. Il l’embrassa longuement sans pour autant lui enlever son bandeau. Olivia sentit les mains de Frank se faufiler sur elle pour la faire frissonner. Elle rougit furieusement. Elle ne savait même pas où ils se trouvaient. Bien sûr, elle se doutait qu’il ne devait y avoir personne aux alentours pour qu’il se permettre de tels gestes mais quand même, ça la gênait un peu.
Elle se décala de lui, morte de honte mais il la rattrapa et la serra à nouveau contre lui. Elle sentit ses mains défaire le nœud doucement.

« Ne regarde pas encore ! » Souffla-t-il.

Olivia sourit légèrement mais laissa ses yeux fermer. Il la contourna et se plaça dans son dos, ses mains sur ses hanches.

« Ouvre ! »

Fébrilement, elle lui obéit. Elle eut un mouvement de recul en voyant la table couverte d’une nappe bleu clair et les draps ciel flottants au grès du vent tout autour. Des bougies éclairaient toute la terrasse de l’immeuble. La vue était splendide.
Il lui prit la main et l’emmena près de la table entourée de coussin. Olivia tremblait d’émotions mal contenues. Il tira la chaise et l’invita à s’y asseoir ce qu’elle fit. Il se pencha et embrassa sa nuque.
Comme dans un état second, elle le regarda prendre des plats dans une grande armoire spéciale qui devait sans doute garder la chaleur des aliments. Il plaça deux assiettes sur les plus grandes.

« Elles ne vont pas te manger ! » Se moqua-t-il gentiment.

Frank était vraiment amusé par la réaction de son amie.

« C’est… Mais… » Bégaya-t-elle, choquée.

« Respire, Oli. C’est ma surprise. » Lui sourit-il.

Olivia rougit furieusement et rigola, morte de honte.

« C’est fantastique ! » S’étrangla-t-elle, émue jusqu’aux larmes.

D’ailleurs quelques unes coulèrent sur ses joues mais Frank les effaça bien vite, un sourire tendre aux lèvres.

« Ma puce, respire. Tout va bien. Profite ! »

Olivia hocha la tête positivement en prenant sa main dans la sienne. Leurs regards s’accrochèrent et ne se quittèrent plus pendant un moment.
Ils se mirent à manger en silence. Olivia se mit, subitement à parler.
L’atmosphère autour d’eux était légère et pleine de tendresse. Ils arrivèrent vite au dessert qu’ils prirent sur le bord de l’immeuble assis sur les coussins bleu roi. Olivia regardait le paysage. Le ciel était nuageux mais parfois, elle pouvait voir les étoiles briller au-dessus de leurs têtes. Elle se reposa contre lui alors qu’il la prenait dans ses bras avec douceur.

« Merci ! » Souffla-t-elle toujours émue au possible.

Frank sourit en lui ravissant ses lèvres pour un long baiser passionné. Il la tourna vers lui et l’embrassa à nouveau. Il y avait un petit côté désespéré à leur étreinte amoureuse. Comme s’ils avaient peur qu’à un moment donné, ils allaient se perdre mutuellement.
Frank posa son front contre le sien, son sourire toujours accroché à ses lèvres. Olivia rougit légèrement en souriant.
Il regarda le paysage un petit instant puis la fixa droit dans les yeux la mettant mal à l’aise.

« Que se passe-t-il ? » S’inquiéta-t-elle.

Il caressa sa joue du plat de la main avec légèreté.

« Je t’aime. » Murmura-t-il.

« Frank… » Paniqua-t-elle mais il la fit taire en posant les bouts de ses doigts sur sa bouche.

Il souleva un coussin et sortit une boîte rectangulaire de petite taille qu’il lui tendit. Olivia la saisit avec appréhension. Elle l’ouvrit, tremblante mais fronça les sourcils en voyant le contenu.
Elle sortit une clé accrochée à une chaîne en argent de la boîte.

« Olivia… J’ai longuement hésité mais avec ce qu’il s’est passé cet après-midi, j’ai pris mon courage à deux mains. » Avoua-t-il, une boule dans l’estomac. « Veux-tu habiter avec moi ? Toi.. Moi… et les Jumeaux… Seulement nous. »

Olivia ouvrit la bouche mais aucun son n’en sortit. Elle regarda la clé dans le creux de sa main gauche. Elle pensa à ses amies, à ses années loin de lui, à celle qu’elle venait de passer avec eux tous.

« Oli, vous êtes ma nouvelle famille… Je t’aime… Je vous aime. »

Olivia le regarda droit dans les yeux et lut de l’inquiétude mais aussi des sentiments d’une intensité effrayante. Effrayant pour n’importe qui d’autre mais pas pour elle. Sa main se referma sur la clé. Un sourire naquit sur son visage.

« Je t’aime Frank. » Bredouilla-t-elle, confuse mais heureuse. « C’est d’accord ! »

Frank poussa un cri de joie et la prit dans ses bras, la faisant tomber sur lui. Elle ria aux éclats avec lui. Il la fit basculer sous lui. Ses yeux bleus brillaient de milles feux. Elle encadra son visage de ses mains et l’abaissa vers elle pour l’embrasser avec tout l’amour qu’elle ressentait pour lui.

« « « « « « « « « « « « « « « « « « « « «

_________________
Zero Roses Tome 2: Wiederentdeckung (retrouvaille) - Page 9 9aywn910

le chemin de croix que je traverse....
Couvert de ce sang...
Mon sang...
Frappez tant qu'il m'en reste encore!
Revenir en haut Aller en bas
Lili
No hope has gone
No hope has gone
Lili

Messages : 208
Date d'inscription : 05/09/2008
Age : 34
Localisation : à la recherche du Cognecogne perdu! XD....

Zero Roses Tome 2: Wiederentdeckung (retrouvaille) - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Zero Roses Tome 2: Wiederentdeckung (retrouvaille)   Zero Roses Tome 2: Wiederentdeckung (retrouvaille) - Page 9 Icon_minitimeJeu 8 Jan - 2:32

Timo insulta mentalement la jeune femme de tous les noms d’oiseau qu’il connaissait pour la dixième fois depuis leur réveil.
Elle était insupportable. Naya était passée très tôt pour les prévenir que tout compte fait, Juri et elle avaient décidé de se marier en petit commité cet après-midi même. Elle avait donc apporté la robe de Ludmia comme demoiselle d’honneur et surtout, témoin de la mariée. Ludmia avait bien tenté de retourner l’invitation prétextant qu’Olivia était la cousine donc mieux placée pour être témoin mais Naya avait déjoué chacun de ses plans avec une joie presque machiavélique. Selon lui, elle avait dû avoir une petit leçon par Melina et Olivia quelques heures plus tôt. C’était trop bien rôdé comme plan foireux.
Timo avait donc dû aidé la jeune femme à passer la robe bustier rouge avec des fleurs blanches que Naya lui avait si gentiment amené. Une robe bien dificile à passer pour une ancienne blessée. Même si les plus grosses blessures étaient, à présent, guéries, la jeune femme gardait quelques séquelles. Résorbables, certes mais belles et bien présentes encore en ce moment.
Et durant tout le processus, elle n’avait eu de cesse de l’insulter et de le provoquer. Heureusement, il n’avait pas réagit vraiment à ces provocations stupides. Sauf que là, il craquait un peu. Gabriel et Linke avaient pris les valises et s’étaient sauvés quand elle leur avait crié dessus jusqu’à ne plus avoir de souffle.
D’accord, elle détestait sa robe et porter des talons mais était-ce leur faute ?
Timo vérifia que tout était en ordre dans la chambre et qu’ils n’avaient rien oublié.

« Bon ! Tu traines espèce de boulet. »

« J’adore me faire engueuler par une grosse fraise à la chantilly ! » Lui claqua-t-il à la figure.

Ludmia devint rouge…de colère ou de honte, seule, elle savait. Timo ferma la porte de la chambre et la suivit dans le couloir de l’hopital.
Les infirmières le saluèrent avec un sourire très aimable. Ludmia grogna.

« Ca va ? On va partir un jour où tu comptes toutes te les taper avant ? » Cracha-t-elle.

Timo appuya sur le bouton de l’ascenseur en la fusillant du regard.

« On peut savoir ce qu’il t’arrive ? Elles ont juste dit au revoir, si tu étais plus aimable, tu les aurais remercier ! »

« Les remercier ? » Ricana-t-elle. « Pour la bouffe infâme ? Les piqûres faites en dépit du bon sens ? Les soins quotidiens avec le manque de sourire ? Plutôt me jeter par la fenêtre ! »

Timo leva les yeux au ciel, vaguement amusé tout de même de la mauvaise foi de la jeune femme. Les portes de l’ascenceur s’ouvrirent subitement. Ils se faufilèrent dedans.
Seuls.
Un silence un peu pesant tomba entre eux.

« Allez ! Crache ton venin ! » Rigola-t-il.

Elle le fusilla du regard.

« Tu crois que je suis sourde ? Tu lui as reparlé ! Tu m’as mené en bateau. » Grogna-t-elle, folle de rage.

Quelques heures plus tôt, elle avait entendu Timo répondre à son portable et avoir une conversation animée et venimeuse avec son interlocuteur… Dans son cas : interlocutrice.

« Et arrête de rire comme le con que tu es ! » S’énerva-t-elle.

« Jalouse ? » Se moqua-t-il, son sourire s’élargissant.

Ludmia émit un rire arrogant.

« Même pas dans tes rêves les plus torrides, ducon ! »

Les yeux de Timo s’assombrirent subitement. Il la poussa contre le miroir.

« T ES MALADE ! » Hurla-t-elle avant de se faire embrasser sauvagement par le rappeur.

Il agrippa sa nuque, l’empêchant de reculer.
Au bout de longues secondes, il la lâcha enfin. Les portes s’ouvrirent. Il la regarda droit dans les yeux, sans aucune émotion visible, puis sortit, la laissant sous le choc dans l’ascenceur.
Elle porta sa main à ses lèvres entre-ouvertes. Son cœur battait la chamade comme jamais.
Et… Bordel ! Elle avait répondu à son baiser avec la même intensité. La même férocité.
Elle sortit de l’ascenceur et rejoignit les garçons dans la voiture. Linke et Gabriel se regardèrent surpris par le silence entre ces deux-là. Ils fixaient l’horizon chacun par sa fenêtre sans se parler une seule fois du trajet.

« « « « « « « « « « « « « « « « « « «

Naya tritura ses doigts avec fébrilité. Elle voulait ronger ses ongles mais elle ne voulait pas écailler son vernis.
Elle se regarda dans le miroir à pied et fit une moue ennuyée.

« La jeune mariée se trouverait-elle embêtée par un détail stupide ? » Se moqua Melina accompagnée d’Olivia.

Naya se jeta presque sur Ludmia.

« Tu es là. Ca ira ? Tu tiendras le choc ? »

Ludmia grimaça/

« Calme-toi, Naya. » Rigola Melina. « Ludmia sort juste de l’hopital. Ménage-la ! »

Naya se mit à s’excuser inlassablement en retournant devant le miroir à pieds. Elle lissa des plis invisibles sur sa robe blanche avec un stresse presque palpable.
Les filles se regardèrent et se sourirent, amusées.

« Respire ma cousine. » Sourit Olivia d’une voix douce. « Tout va bien se passer ! »

Naya lui agrippa les mains avec force.

« Je crève de trouille. » Avoua-t-elle avec une certaine honte.

« Tu aimes Juri ? » Demanda Melina.

« Evidemment ! » S’offusqua-t-elle.

Elles rirent sous son regard outré.

« Alors, il n’y a aucun problème, vous serez heureux. »

Naya sourit, quelque peu rassénérée par leurs paroles.

« Au fait, tes parents viennent ? » S’enquit Olivia, curieuse.

« Oui ! Ils sont sans doute arriver ! »

Olivia soupira.

« OLIVIA ! » Hurla Frank dans le couloir avant d’entrer dans la pièce.

Il sourit chaleureusement à Naya et l’embrassa sur les joues.

« Tu es splendides. »

Naya rougit légèrement, flattée. Frank se tourna vers Olivia qui le reluquait allègrement. En costume cravate, le chanteur était à croquer.

« Les jumeaux font des histoires pour le lancer de fleurs. » L’informa-t-il. « Et je te signale que tu n’es pas encore changé. »

Olivia vit les yeux de Naya se plisser dangeureusement.

« J’y vais ! » S’écria la jeune femme en fuyant la mariée.

Frank sortit mort de rire.

« J’y vais aussi. » Rigola Melina. « Je vous rejoins à l’église. »

Les filles se saluèrent et se séparèrent. Ludmia, déjà prête, resta avec Naya qui semblait prête à tourner de l’œil à tout moment.

« « « « « « « « « « « « « « « «

« Tu es habillée ? » Cria Linke derrière la porte de la salle de bain.

« J’arrive ! »

Au bout de dix minites, durant lesquelles Linke eut tout le loisir de préparer Adam, Melina sortit vêtue d’une robe rouge courte avec des escarpins blancs. Son maquillage discret ajoutait une touche de sagesse à sa coiffure parée de fleurs blanches. Elle était loin la jeune femme décalée accro au jaune et aux couleurs extravagantes.
Linke sourit, éblouie.

« Ca te va très bien ! »

Melina fit une moue déçue.

« Tu ne sais pas parler aux femmes, toi. Je suis parfaite, sache-le ! »

Linke rigola en levant les yeux au ciel. En fait, elle ne changerait jamais. Il finit de nouer la petite cravatte autour du cou d’Adam qui le fixait très calmement.

« Pa… » Commença-t-il.

Linke sourit attendant la suite.

« Papa et maman se marient ! » Rigola-t-il en mettant son doudou et son pouce en bouche.

Melina et Linke rigolèrent, attendris.

« Non, mon bonhomme. C’est Juri qui se marie avec Naya. »

« Nana et Ju ? » S’étonna-t-il avec innocence.

Linke le prit dans ses bras.

« Oui, Juri et Naya. Tu devras être sage d’accord ?! »

Adam hocha la tête positivement.

« Bravo papa. » Se moqua Melina en prenant sa veste et son sac.

Linke l’embrassa furtivement. Ils montèrent en voiture avec David et Jan.

« « « « « « « « « « « « « « « « « «

« Juri, je t’assome si tu continues ! » Grogna Timo alors que le batteur s’énervait sur sa cravatte.

Le futur marié était habillé tout en blanc, de la tête aux pieds. Il s’exitait à essayer de nouer sa cravatte correctement mais les tremblements de ses mains ne facilitaient pas sa tâche.
Timo prit la cravette et la noua sans difficulté autour du cou de son ami.

« Tu es sûr de me vouloir comme témoin ? »

« Pourquoi ? Ca te dérange ? » Demanda Juri un peu brutalement.

« Non mais les autres sont aussi compétents et sont tes amis. »

« Je sais mais c’est sur toi que mon choix s’est porté. Je sais que ton engagement sera totale quoi qu’il arrive. » Affirma-t-il d’une voix en appel.

Timo haussa un sourcil mais n’insista pas. La tension qui habitait le futur marié transpirait par tous ses pores. Timo ne voulait pas ajouter à son stresse avec des doutes un peu stupides.

« Prêts ? »

« Non ! » Souffla Juri. « Je l’aime mais… Et si je me trompais ? »

« Trop tard ! On y va. » S’amusa Timo en le tirant pour monter dans la voiture.

Le rappeur était mort de rire en klaxonnant durant tout le trajet suivit par la voiture de David et Jan.
Juri abandonna la bataille quand Jan y mit aussi du sien.


« « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « «

Olivia entra dans la chambre et vit les jumeaux se battre pour la corbeille à fleurs.

« LILAS ! SEBASTIAN ! » Hurla-t-elle.

Ils sursautèrent et lachèrent le panier qui finit sur le sol. Elle se pencha et ramassa les pétales roses pâles et blancs.

« C’est un mariage, vous devez être sages. Sinon vous serez punis sévèrement. »

Les deux enfants la regardèrent ne la croyant pas.

« Vous dormirez dans des chambres séparés pendant deux mois entiers… quinzes dodo tous seuls dans une chambre sans lumière. » Les menaça-t-elle.

Les jumeaux baissèrent les yeux se souvenant des quatre nuits passés tous seuls de leur côté après avoir été dans la piscine sans l’avoir dit.

« A l’église, il y a deux paniers comme ceux-ci. On partagera. » Décréta-t-elle.

Ils lui sourirent puis filèrent dans leur chambre. Sebastian avait un petit costume blanc et noir. Lilas, elle, avait une robe blanche à volant avec un ruban à nœud rouge. Olivia vit la robe à fines bretelles toute blanche avec des papillons rouge vif dessus. Elle la saisit et la regarda un instant.

« Elle tira très bien. » La surprit Frank dans son dos.

Olivia se retourna d’un coup mais sourit en le reconnaissant.

« C’est le même style de robe qu’Anna voulait porter lors de son mariage. » Expliqua-t-elle. « Sauf que la sienne devait être en bleu roi et blanc. »

Frank s’approcha et lui embrassa le front avec tendresse.

« Ca va aller ? »

Olivia lui sourit et alla s’enfermer dans la salle de bain. Elle se changea tant bien que mal.

« Tu peux venir m’aider ? » Lui cria-t-elle en tentant de fermer le nœud dans son dos.

Frank entra et ricana en la voyant se contorsionner dans tous les sens.

« Arrête de te moquer et aide-moi ! » S’énerva-t-elle. « On va arriver en retard. »

Frank se calma et ferma le nœud. Il la serra dans ses bras et embrassa sa nuque.

« Je t’aime. » Lui murmura-t-il à l’oreille en collant son visage dans ses cheveux noirs.

Olivia se laissa aller contre lui, beaucoup plus calme.

« Moi aussi, je t’aime. » Sourit-elle en lui embrassant la joue. « Mais j’ai encore mes cheveux à faire ! »

Elle se détacha et se mit à la tâche de les arranger. Depuis la mort d’Anna, elle n’avait pas touché à une seule mèche de sa tignasse. A présent, ils arrivaient un peu au-dessus de ses reins. Elle les remonta et les attacha avec des pinces blanches et rouges en forme de papillons.
Frank la regarda faire sans se lasser de la vue qu’elle lui offrait. Il sourit attendri en la voyant caresser son collier avec amour, discrètement. Elle se tourna et lui sourit.

« Allons-y ! »

Frank lui tendit une main qu’elle prit sans hésitation. Ils appelèrent les jumeaux puis se mirent en route.

« « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « «

Naya remit le voile de sa tiare en place pour la millième fois depuis dix minutes. Ludmia devait prendre sur elle pour ne pas hurler sur la jeune mariée et la pousser hors de la calèche tirée par des cheveux blancs. Ludmia trouvait cela un peu tappe à l’œil mais Naya semblait ivre de bonheur … et surtout de doutes. Toutes les deux minutes, elle demandait à qui voulait l’écouter si elle prenait la bonne décision.
Vivement qu’elle soit mariée que Ludmia puisse ne plus jamais penser à ces trois heures d’envie de meurtre et de suicide combiné.
Ils s’arrêtèrent devant l’église de la ville. Devant se trouvaient les parents de Naya, ceux de Juri et les deux filles. Juri et ses amis devaient être déjà en place à l’intérieur. La mère de Naya s’approcha et la serra contre elle en pleurant :

« Ma petite fille va se marier. J’espère que tu seras heureuse ! »

Naya dut se forcer à ne pas fondre en larmes à son tour. Elle embrassa sa mère puis son père et salua les parents de Juri.
Ils finirent par rentrer dans le hall de l’église.

« Ca sera un beau mariage. Mon fils est si heureux ! » Sourit la mère de Juri qui alla s’installer avec son mari.

Elle fit un signe à son fils qui sourit légèrement crispé. Les garçons le soutenaient du mieux qu’ils pouvaient. Melina attendit Olivia pour se placer devant le témoin et les invités du marié. La jeune femme se pencha sur les jumeaux :

« Vous faites bien attention en lançant les fleurs comme à la petite répétition ce matin d’accord ? »

« Oui, maman ! » Rigolèrent-ils de la voir si nerveuse.

Elle les embrassa sur leur front puis partit rejoindre les autres. Elles se placèrent près de l’hôtel et attendirent.
Naya trépignait dans l’entrée mais en voyant Juri devant elle, elle n’eut plus aucun doute. Son père lui tendit un bras qu’elle prit avec sureté. Lilas et Sebastian se mirent à lancer des pétales de fleurs sur le chemin, tout heureux.
Ludmia s’approcha de Timo et prit son bras.

« Si j’avais su, j’aurais été me pendre avec ma robe. » Grogna-t-elle sans se départir de son sourire.

« C’est pour ça qu’on ne t’a rien dit ! » Rétorqua-t-il. « Pour que tu évites de jouer les gamines insensibles ! »

Ludmia le pinça mine de rien, assez fort. Timo encaissa sans broncher. Ils se dirigèrent vers l’hôtel suivit de Naya et de son père. Ils se séparèrent et se mirent près des mariés.
Naya et Juri se firent face, anxieux, heureux, rougissant…. Amoureux en résumé.

« Tu es sublime. »

« Toi aussi… »

Ils se sourirent en se prenant la main pour faire face au prêtre.


A suivre….

alors??? verdict???^^

_________________
Zero Roses Tome 2: Wiederentdeckung (retrouvaille) - Page 9 9aywn910

le chemin de croix que je traverse....
Couvert de ce sang...
Mon sang...
Frappez tant qu'il m'en reste encore!
Revenir en haut Aller en bas
*kinder~schoko-bonK*
Muse Fan
Muse Fan
*kinder~schoko-bonK*

Messages : 78
Date d'inscription : 05/09/2008
Age : 25
Localisation : dans ces rêves...

Zero Roses Tome 2: Wiederentdeckung (retrouvaille) - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Zero Roses Tome 2: Wiederentdeckung (retrouvaille)   Zero Roses Tome 2: Wiederentdeckung (retrouvaille) - Page 9 Icon_minitimeJeu 8 Jan - 23:05

Verdict ?? Mais c'est super !!!!!!!!!!!!
Alors suite !!!!!!!!!!!

( j'vois toujours pas pourquoi je te laisse perplexe.. mdr )
Revenir en haut Aller en bas
Lili
No hope has gone
No hope has gone
Lili

Messages : 208
Date d'inscription : 05/09/2008
Age : 34
Localisation : à la recherche du Cognecogne perdu! XD....

Zero Roses Tome 2: Wiederentdeckung (retrouvaille) - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Zero Roses Tome 2: Wiederentdeckung (retrouvaille)   Zero Roses Tome 2: Wiederentdeckung (retrouvaille) - Page 9 Icon_minitimeVen 9 Jan - 0:13

C'est pas toi qui me laisse perplexe maline va! XD

c'est mon tome 3...^^

_________________
Zero Roses Tome 2: Wiederentdeckung (retrouvaille) - Page 9 9aywn910

le chemin de croix que je traverse....
Couvert de ce sang...
Mon sang...
Frappez tant qu'il m'en reste encore!
Revenir en haut Aller en bas
Kailiana
Muse Fan
Muse Fan
Kailiana

Messages : 95
Date d'inscription : 06/12/2008
Age : 30
Localisation : Dans ton c** au fond à gauche là ou il y a de la lumière parce qu'il fait trop noir on y voit rien

Zero Roses Tome 2: Wiederentdeckung (retrouvaille) - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Zero Roses Tome 2: Wiederentdeckung (retrouvaille)   Zero Roses Tome 2: Wiederentdeckung (retrouvaille) - Page 9 Icon_minitimeVen 9 Jan - 0:39

extraaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa
Revenir en haut Aller en bas
http://www.myspace.com/kailianamorodashi
*kinder~schoko-bonK*
Muse Fan
Muse Fan
*kinder~schoko-bonK*

Messages : 78
Date d'inscription : 05/09/2008
Age : 25
Localisation : dans ces rêves...

Zero Roses Tome 2: Wiederentdeckung (retrouvaille) - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Zero Roses Tome 2: Wiederentdeckung (retrouvaille)   Zero Roses Tome 2: Wiederentdeckung (retrouvaille) - Page 9 Icon_minitimeVen 9 Jan - 22:27

Ahhhh ok !!!!
Mdr
J'avais rien compris !!! ( blonde je sais ! )
a quand la suite ?
Revenir en haut Aller en bas
Lili
No hope has gone
No hope has gone
Lili

Messages : 208
Date d'inscription : 05/09/2008
Age : 34
Localisation : à la recherche du Cognecogne perdu! XD....

Zero Roses Tome 2: Wiederentdeckung (retrouvaille) - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Zero Roses Tome 2: Wiederentdeckung (retrouvaille)   Zero Roses Tome 2: Wiederentdeckung (retrouvaille) - Page 9 Icon_minitimeVen 9 Jan - 23:47

quand elle sera écrite.... XD....

Non sans rire! Ludi me fout des idées bizarres alors....^^...patience!patience!

_________________
Zero Roses Tome 2: Wiederentdeckung (retrouvaille) - Page 9 9aywn910

le chemin de croix que je traverse....
Couvert de ce sang...
Mon sang...
Frappez tant qu'il m'en reste encore!
Revenir en haut Aller en bas
Lili
No hope has gone
No hope has gone
Lili

Messages : 208
Date d'inscription : 05/09/2008
Age : 34
Localisation : à la recherche du Cognecogne perdu! XD....

Zero Roses Tome 2: Wiederentdeckung (retrouvaille) - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Zero Roses Tome 2: Wiederentdeckung (retrouvaille)   Zero Roses Tome 2: Wiederentdeckung (retrouvaille) - Page 9 Icon_minitimeJeu 15 Jan - 21:46

Et voici le chapitre 20... l'épilogue va suivre xD. Je suis fière de moi! j'y suis arrivée sans me laisser envahir par mes sentiments actuels!
Applaudissez-moi toutes!
NON PROTERNEZ VOUS!
mouhahaha!

Chapitre 20: mariages en série?

Melina hurla de joie quand Naya et Juri eurent passé leurs bagues à leurs doigts respectifs et qu’ils se soient embrassés.
Tous les invités rigolèrent ainsi que les jeunes mariés.
Juri et Naya sortirent main dans la main sur le parvis de l’église. Les gens qui était sortis à l’avance leur lancèrent dessus un mélange de riz et de pétales blancs
Les couples s’étaient reformés derrière les mariés. Les enfants se donnaient à cœur joie sur le lancé de pétales et de riz.

« Allez les filles ! » Rigola Naya en secouant son bouquet. « Mettez-vous en place. »

Les filles se mirent en bas des marches, certaines à contre-cœur, et attendirent que la mariée soit dos à elles. Naya lança le bouquet de rose blanches et rouges.
Les hurlements hystériques la firent sursauter de frayeur mais elle éclata de rire en voyant Melina avec le bouquet dans ses mains.
Tous se rendirent sous le chapiteau derrière la Villa. Les jeunes mariés dansèrent la danse d’introcdution à la fête sur la piste. Tous les regardaient avec émotion. Une fois la danse terminée, ils s’assirent chacun à leur place en discutant. Les enfants se trouvaient dans une petite place entourée de barrière blanches minuscules et surveillé par Sirelli, leur nounou.
Timo et Ludmia se levèrent de chaque côté des mariés. Ils se préparèrent à discourir fébrilement. Ludmia fut la première à parler :

« J’avoue… Je ne suis pas très douée pour les discours sentimentaux… » Commença-t-elle timidement. « Mais quand je les vois… Juri et Naya… Je me surprends à rêver de ces sentiments qu’ils nous montrent à tous. Ces sentiments qui ne changeront jamais malgré les difficultés et les changements à venir. Alors permettez-moi, en ce jour si spécial, de prier pour que jamais votre lien ne se brise. Que vous avanciez toujours main dans la main dans l’advercité. Parce que vous le méritez… Votre amour en vaut la peine. »

Ludmia se rassit complètement vidée. Elle n’était pas du genre à parler de sentiments alors ce discours lui avait pris pas mal d’énergie. Olivia lui sourit chaleureusement, la rassurant.
Timo se leva et toussota, gêné. Pourtant la scène, ça le connaissait.

« Juri… Tu es l’un de mes meilleurs amis. Toujours sage, de bons conseils, calme et sensé, tu as sur désamorcer de nombreux conflits entre nous grâce à tes qualités. Tu nous as fait comprendre à tous que protéger, aimer, une personne, ce n’est pas lui éviter les accidents de la vie mais être là pour elle quand rien ne va. C’est pour ça qu’aujourd’hui, je sais que tu as pris la meilleure des décisions pour toi. » Il inspira un coup et continua : « Vous êtes tous deux très discrets mais tous, nous avons pu remarquer à quel point vous vous protégez mutuellement. Vos regards le prouvent plus que les mots. Pour tout cela, jamais, je ne pourrai penser que vous ayiez pu vous tromper de chemin aujourd’hui. Jamais. »

Timo se rassit. A la surprise générale, Olivia se leva et se posta devant le couple.

« Naya… » Murmura-t-elle, tremblotante. « Je voulais… »

Elle leva son regard sur sa cousine qui se leva et la prit dans ses bras.

« Ce serait bien de savoir quel chemin emprunter. » Souffla-t-elle. « On se trompe, on est déçu, on recommence, on retombe encore. Tout cela, tu le sais ma chère cousine. C’est comme ça mais.. »

Olivia se détacha d’elle et leur sourit :

« Vous apprendrez et vous avancerez main dans la main pour trouver ce bonheur que nous vous souhaitons tous parce que vous le méritez amplement. »

Après ces discours, tous se rassirent. Les serveurs passèrent et servirent tous les invités. Chacun discutait avec son voisin de table. Les enfants, eux-mêmes, jouaient sans se soucier de rien.
Juri regarda Naya avec un mélange de douceur et d’amour profond. Il lui prit la main et lui embrassa le dos sans la quitter des yeux. Naya lui rendit son regard avec la même intensité.

« Je suis désolé pour le voyage de noce ! » Souffla-t-il.

« Ne t’en fais pas. C’est nous qui avons décidé d’avancer la date du mariage. Nous attendrons. » Le rassura-t-elle.

Juri l’embrassa tendrement sur les lèvres. Les jeunes mariés ne pouvaient pas partir en voyage à cause de leurs métiers respectifs mais ça ne les gênait pas du tout. Depuis le premier jour de leur relation, ils savaient que leurs métiers prendraient une place importante dans leur vie. Ils y étaient préparés depuis très longtemps.
Le diner du mariage se passa dans la bonne humeur : une douce atmosphère régnait sur les invités.
Juri et Naya finirent par couper leur gâteau main dans la main.
Après le dessert, le bal s’ouvrit par les mariés puis les témoins un peu réticents tout de même.
Timo et Ludmia bataillaient ferme pour savoir qui dirigerait la danse. Leurs yeux lançaient des éclairs de reproche à l’autre.

« Tu es agaçante ! » Siffla-t-il.

Elle lui répondit pas un sourire moqueur.

« Ils sont marrants ces deux-là. » Rigola Melina à Linke qui l’entraina sur la piste en souriant.

Frank fit de même avec Olivia mais les jumeaux attirèrent l’attention en entrainant Adam pour danser avec les adultes. Timo prit sa caméra et filma avec le sourire. David et Jan se lamentèrent puis eurent l’idée de génie de danser ensemble. Faute de cavalière.
Tout le monde était mort de rire en les voyant faire.
Le rappeur prêta sa caméra à David, une fois qu’il eut fini de faire l’imbécile avec Jan, et s’approcha d’Olivia qui vidait son énième verre de vin blanc. Il lui tendit une main sans expression sur le visage. Elle la saisit après un moment de doute. Il l’entraina sur la piste pour un slow.

« Je suis désolé. » Murmura-t-il sans la regarder dans les yeux.

« Nous avons été très têtus. » Admit-elle tranquillement.

Il la regarda enfin.

« Je sais que je suis monstrueux. J’ai placé sur tes épaules toute la responsabilité des deux ans de silence. Sans me soucier de toi. Parce que c’était plus simple. Peux-tu me pardonner ? »

Olivia arrêta de danser. Ils se retrouvèrent à se faire face au milieu de la piste de danse.

« Toi, peux-tu me pardonner d’avoir été indécise, idiote et j’en passe, à l’époque ? De ne pas avoir fait face à ton retour ? »

Ils se mirent à rire après un moment de flottement. Ils se trouvaient bien bêtes tout à coup.

« Tu es mon amie, Oli. »

« Comme tu es le mien. »

Ils se séparèrent plus légers. Depuis presque trois ans qu’ils s’étaient quittés et détestés, ils retrouvaient enfin la paix.
Olivia retrouva Frank qui l’accueillit avec un sourire immense.
Timo regarda Ludmia avec amusement alors qu’elle proférait des menaces de mort à ses chaussures à talon.
L’ordre des choses était parfois bien étrange.

« « « « « « « « « « «

Olivia, Naya, Melina et Ludmia se retrouvèrent dans le salon de la Villa, le lendemain du mariage, très tôt dans la matinée.
Tout était paisible.

« Les journaux ne parlent que de nous. » Commença Melina. « Nous devons quitter cet endroit. »

Olivia et Naya se regardèrent un peu tristes. Elles connaissaient cette maison depuis toutes petites. Olivia y avait même passé une longue partie de son enfance avec sa sœur.
Des tas de souvenirs les liaient à ces lieux.

« Frank… » Hésita-t-elle.

« Nous sommes au courant. » Rigola Naya.

Olivia les regarda avec surprise.

« Il vous a déjà tout dit ? » Demanda-t-elle.

Elles hochèrent la tête positivement. Olivia bouda légèrement.

« Fais pas la tronche. » S’amusa Ludmia

Olivia lui tira la langue.

« Moi aussi, je m’installe. » Les coupa Melina, mine de rien. « Nous avons troucé un appartement pas loin de la nouvelle maison . »

Les filles sourirent, heureuses et tristes à la fois.
Heureuses de leur bonheur respectif mais tristes de se quitter après tant de temps passé ensemble.

« Allez les filles, nous ne nous quittons pas. Nous prenons juste des chemins différents. » Essaya de relativiser Naya.

Elles acquiéscèrent en silence.

« Et puis, il restera la nouvelle villa pour tous nous réunir et connaissant les garçons, nous nous verrons très souvent. »

Elles sourirent, rassurés par ces explications.

« Il n’y a aucun doute, Juri et toi, vous vous êtes bien trouvés. » Les surprit Timo en parlant à Naya.

Les garçons entrèrent dans le salon, complètement à la masse.

« Demain, retour en studio. » Lança Melina en lisant ses mails. « Ca fera du bien. »

« Alors profitons d’aujourd’hui. » S’amusa Naya en couvant son mari d’un regard amoureux.

Ils s’éclipsèrent sous les yeux hilares de leurs amis.
Melina monta s’occuper de son fils avec Linke tandis que Frank entourait Olivia de ses bras pour la serrer contre lui.

« Tu es prête ? » Demanda-t-il à voix basse.

Elle lui sourit, le cœur battant.

« Allons-y ! »

Ils se levèrent pour aller s’habiller et commencer le déménagement. Ils confièrent les jumeaux à Sirelli pour la journée.

_________________
Zero Roses Tome 2: Wiederentdeckung (retrouvaille) - Page 9 9aywn910

le chemin de croix que je traverse....
Couvert de ce sang...
Mon sang...
Frappez tant qu'il m'en reste encore!
Revenir en haut Aller en bas
Lili
No hope has gone
No hope has gone
Lili

Messages : 208
Date d'inscription : 05/09/2008
Age : 34
Localisation : à la recherche du Cognecogne perdu! XD....

Zero Roses Tome 2: Wiederentdeckung (retrouvaille) - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Zero Roses Tome 2: Wiederentdeckung (retrouvaille)   Zero Roses Tome 2: Wiederentdeckung (retrouvaille) - Page 9 Icon_minitimeJeu 15 Jan - 21:47

« « « « « « « « « « « « « «

Olivia regarda l’immense duplex que Frank avait loué. Le salon et la salle à manger était immense. La cuisine séparée par un bar du reste valait le coup d’œil aussi. Un immense escalier en verre montait jusqu’à un étage.

« Il y a trois chambres dont l’une fera salle de jeux. » Expliqua-t-il dans son dos.

Olivia grimpa les marches calmement et vit le long couloir ouvert sur une vue plongeante du salon à gauche. Il n’y avait un muret de bonn hauteur pour les enfants qui les empêcherait de tomber.
Frank ouvrit les portes sous ses yeux ébahis. Les pièces étaient immenses. Leur chambre possédaient un balcon très large et long.

« C’est… » Bégaya-t-elle dans la salle de bain aussi grande que les autres pièces.

Frank sourit, amusé de la voir dans un état pareil. Il la tourna vers lui et lui ravit les lèvres pour un tendre baiser qui devint vite passionné.

« Nous aussi nous avancerons main dans la main. » Murmura-t-il comme une promesse.

Olivia lui sourit en se laissant aller dans ses bras avec passion. Frank ne se fit pas prier deux fois.

« « « « « « « « « « « « « « «

Melina posa Adam dans son berceau. Leur appartement était coquet et chaleureux. Elle avait fait peindre un ciel sur le plafond de la chambre d’Adam : pour qu’il ait toujours l’impression d’être libre. Elle sortit de la chambre et se rendit dans le salon aux couleurs du désert : jaune, doré et vert. Linke était plongé dans un énième bouquin, dans le divan. Elle s’assit à côté de lui et se mit à travailler sur son roman. Raconter trois ans, presque quatre, passé avec des hauts et des bas, n’était pas aisé en réalité. Elle avançait bien et était plutôt satisfaite de son travail mais quelque chose n’allait pas. Comme si elle n’arrivait pas à saisir l’essence même des sentiments qui les avait tous habiter durant ces années.

« Tu t’en sors ? » Lui demanda Linke quittant un instant son bouquin.

« Ca va. » Lui sourit-elle. « Je m’en tire bien. »

Linke sourit et retourna à son livre.
Un silence léger se posa entre eux. Paisible. Tendre.
Un silence amoureux qui les liait. Ils n’avaient pas besoin de mots pour rester ensemble. Ils étaient un couple calme, sans fioriture, qui s’aimait sans mesure.

« « « « « « « « « « « « « « « « «

Naya regarda le cadeau de Timo, sceptique.

« Voici Gordon. Il est un peu dur de la feuille mais au moins, il ne te soulera pas en parlote inutile quand tu voudras te confier à quelqu’un. » Rigola-t-il.

« Timo… Je ne vais pas parler à une plante verte ! »

Juri leva les yeux au ciel, amusé au possible. Le rappeur avait encore trouvé une connerie à faire avec Jan : offrir une fougère à Naya. Charmante attention mais bien inutile au finale.
Tous étaient réunis pour fêter leur départ de la Villa.

« Dites.. Vous n’avez pas vu Frank ? » Demanda Olivia, soucieuse.

Timo et David se mirent à rire suivit de Jan qui tomba au sol, mort de rire.

« Dans la rue. » Répondit Juri qui était resté sobre jusqu’ici. « Ils distribue des bisou gratuits. »

Olivia haussa un sourcil.

« Il est en manque à ce point ? » Se moqua Linke.

« Faut croire. » Rajouta Jan.

« Je vais le désintoxiquer moi… » Grogna Olivia en sortant dehors.

Les autres ricanèrent. Ils ne souhaitaient pas être à la place du chanteur en cet instant précis surtout en entendant les cris de la jeune femme.
David regarda Sirelli aider les enfants à manger leurs glaces.

« Bas les pattes, Dav. » Rigola Ludmia.

David sourit, innoncent.

« Tes chances avec elle sont égales à celles d’un escargot qui tente le marathon Hunsrück. » Le cassa Melina.

Ils se moquèrent du guitariste qui bouda dans son coin avec une bouteuille qu’il avait volé en cuisine.
Personne ne vit donc Jan prendre Sebastian en apparté et lui murmurer :

« Je te donne mon Kinder si tu verses ça sur Tonton Linky ! »

Sebastian fronça les sourcils en voyant la mixture verte gélatineuse que Jan lui tendit et hésita mais le Kinder était trop tentant. Le DJ donna le chocolat et le regarda se diriger vers Linke qui ne se doutait de rien. Le petit garçon grimpa derrière le bassiste et versa le liquide sur la tête de son tonton.
Linke hurla en se levant. Sebastian sous le choc tomba à la renverse mais heureusement, Timo le rattrapa avant qu’il ne touche le sol.
Olivia était revenue en tirant Frank par le col de son t-shirt, sans ménagement. Ces derniers s’arrêtèrent, surpris.

« Seb ! » S’écria Olivia en prenant son fils dans ses bras.

Ce dernier ne comprenant rien à la situation mangeait son Kinder en l’étalant joyeusement sur son visage plus que dans sa bouche.

« C’est Janou ! » Dit-il innocemment.

Jan se fit la malle coursé par un Linke furibond et verdâtre mais pas que de colère.
Olivia reposa le garçon par terre sans prendre la peine de lui enlever le chocolat sur sa figure vu que Melina en distribuait. Elle se tourna vers Frank qui allait boire le verre de Juri mais qui arrêta son geste en voyant son regard sombre. Il lui sourit mais elle n’y prit pas. Les autres se moquèrent de lui pour savoir qui portait la culotte dans leur couple. Il siffla son verre puis courrut après Olivia qu’il souleva et posa sur son épaule.

« FRANK LACHE MOI ! » Hurla-t-elle en se débattant. « REPOSE MOI ! »

Mais il ne l’écouta pas. Il sortit sur la terrasse, son fardeau sur l’épaule qui hurlait comme jamais. Il finit par la jeter à l’eau avant de sauter pour la rejoindre. Olivia le coula alors qu’il remontait à la surface reprendre sa respiration.

« De vrais gamins ! » Se moqua Melina.

Linke arriva derrière elle et se jeta à l’eau en l’entrainant avec lui. Jan et David les rejoignirent en poussant un cri étrange. Timo regarda Ludmia un peu plus loin de la piscine qui rigolait en regardant leurs amis s’amuser dans l’eau. Il échangea un regard avec son meilleur amir, qui venait de le rejoindre. Ils coursèrent subitement la jeune femme qu’ils attrapèrent. Ils lui firent le coup de la balançoire : à trois, ils la lançèrent dans l’eau avec les autres.
Naya et Juri revinrent avec des serviettes et des peignoirs secs. Frank et Olivia avaient pris les jumeaux avec eux dans l’eau ; Seul Adam les regardait au sec en riant aux éclats et en tapant dans ses mains, fou de joie.
Ils sortirent de l’eau, après une bonne heure, plus calmes et sereins. Enfin, surtout morts de fatigue. Ils se séchèrent et rentrèrent pour s’affaler dans les divans. Naya prit l’appareil photo et les photographia à leurs insus sous le regard attendri de son mari.

« C’est notre dernière journée en ces lieux. » Fit remarquer Jan.

Personne ne répondit mais les yeux pétillants parlaient pour eux.

« J’espère que rien ne changera entre nous. » Soupira Ludmia.

« Pourquoi ça changerait ? » Demanda Timo.

Ils se fixèrent sans un mot, un petit instant.

« Ca ferait bizarre. » Fit Melina.

« C’est clair. Nous ne te verrons plus râler sur Linke. » Ricana Olivia.

Melina voulut lui lancer un coussin mais son bras retomba mollement sur elle. Olivia rigola, amusée.

« T’as de la chance que je sois morte. »

« T’en fais pas. Je viendrai mettre une gerbe de chardons sur ta tombe quand j’en aurai le courage… »

« Je t’emmerde ! »

« Je t’aime aussi ! » Ricana Olivia.

« Il y a des enfants. » Les coupa Frank.

Melin leva son regard vers le couple et sourit en voyant Lilas couchée sur Jan et Sebastian sur Olivia, endormis.
Elle sourit un peu amèrement en se disant qu’à partir du lendemain, ils ne verraient plus ce genre de vision sentimentale.
Ils finirent par s’endormir dans le salon, épuisés.

« « « « « « «

A suivre.

_________________
Zero Roses Tome 2: Wiederentdeckung (retrouvaille) - Page 9 9aywn910

le chemin de croix que je traverse....
Couvert de ce sang...
Mon sang...
Frappez tant qu'il m'en reste encore!
Revenir en haut Aller en bas
clm
Invité



Zero Roses Tome 2: Wiederentdeckung (retrouvaille) - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Zero Roses Tome 2: Wiederentdeckung (retrouvaille)   Zero Roses Tome 2: Wiederentdeckung (retrouvaille) - Page 9 Icon_minitimeJeu 15 Jan - 23:25

on se répète toutes mais là je crois que c'est le meilleur passage du tome 2, vraiment, il est beau! très beau!
Revenir en haut Aller en bas
Kailiana
Muse Fan
Muse Fan
Kailiana

Messages : 95
Date d'inscription : 06/12/2008
Age : 30
Localisation : Dans ton c** au fond à gauche là ou il y a de la lumière parce qu'il fait trop noir on y voit rien

Zero Roses Tome 2: Wiederentdeckung (retrouvaille) - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Zero Roses Tome 2: Wiederentdeckung (retrouvaille)   Zero Roses Tome 2: Wiederentdeckung (retrouvaille) - Page 9 Icon_minitimeVen 16 Jan - 0:01

z'aime ^^
Revenir en haut Aller en bas
http://www.myspace.com/kailianamorodashi
bonkess
Nouveau
Nouveau
bonkess

Messages : 38
Date d'inscription : 07/09/2008
Age : 28

Zero Roses Tome 2: Wiederentdeckung (retrouvaille) - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Zero Roses Tome 2: Wiederentdeckung (retrouvaille)   Zero Roses Tome 2: Wiederentdeckung (retrouvaille) - Page 9 Icon_minitimeVen 16 Jan - 21:28

Ah vivement la suite , le new tome !!!!!!!! mouahahahaha xD

Ah la la ma lilinator , hâte de te voir !!!!! xD
Revenir en haut Aller en bas
*kinder~schoko-bonK*
Muse Fan
Muse Fan
*kinder~schoko-bonK*

Messages : 78
Date d'inscription : 05/09/2008
Age : 25
Localisation : dans ces rêves...

Zero Roses Tome 2: Wiederentdeckung (retrouvaille) - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Zero Roses Tome 2: Wiederentdeckung (retrouvaille)   Zero Roses Tome 2: Wiederentdeckung (retrouvaille) - Page 9 Icon_minitimeSam 17 Jan - 22:15

Trop chou la fi n !

Suite j'adore !!!!
Revenir en haut Aller en bas
Lili
No hope has gone
No hope has gone
Lili

Messages : 208
Date d'inscription : 05/09/2008
Age : 34
Localisation : à la recherche du Cognecogne perdu! XD....

Zero Roses Tome 2: Wiederentdeckung (retrouvaille) - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Zero Roses Tome 2: Wiederentdeckung (retrouvaille)   Zero Roses Tome 2: Wiederentdeckung (retrouvaille) - Page 9 Icon_minitimeDim 18 Jan - 14:54

mdr! vous êtes trop choutes surtout toi Bonkessinette! xD
Alors pour terminer ce tome 2 voici l'épilogue^^...

Epilogue


C’est un miracle.
Un miracle de pouvoir être à leurs côtés malgré tous les obstacles qui se sont dressés devant eux.
Marcher main dans la main, les uns avec les autres, ne sera, à leurs yeux, jamais un acte banal.
Qui remercier ? Le Destin ? Dieu ? Eux-mêmes ?
Au fond, peu importe qui leur a permis d’être ensemble. Le principal, ce sont les moments passés et qu’ils restent soudés pour de longues années.
Même si le passé a laissé au fond de leurs cœurs certaines blessures qui ne guériront peut-être jamais.

- Calme-toi Adam !
- Je veux Pa… Pleura le petit garçon
- Il va revenir. Souffla-t-elle à bout. Il ne l’a dit.
- PA ! Hurla-t-il en voyant Linke qui prit son fils sous les yeux mornes de Melina.


Des murs sont tombés mais certaines briques persistent comme les cadavres des soldats sur un champ de bataille abandonné.

- Tu crois ?
- Timo, je m’y connais quand même. Sourit Olivia.
- Mouais. Répondit-il sceptique.
- Allez ! C’est le moment de te lancer


Il y a la découvert de l’Amour véritable où l’on se rend compte que pour le garder, il ne faut pas juste accepter le présent et le futur mais le passé aussi de la personne chérie : Pour permettre la longévité d’une histoire.

- Ca va ? Demanda Naya
- Oui, j’ai enfin fini avec tout cela…
Le couple se sourit, amoureux, et se détourna de la tombe fleurit.


Encore faut-il savoir si l’éloignement peut renforcer les liens tissés avec patience. S’ils sont capables de persister ensemble.

- Ils ont fait leurs premières lettres ?
- Oui ! Je te les envoye par mail après les avoir scanner si tu veux !
Olivia sourit, le téléphone accroché à son oreille.
- Envoie-toi par mail avec alors… Tu me manques
- Toi aussi tu me manques mais tu seras vite là pour le week-end
- Il y a intérêt sinon je fugue ! Rigola-t-elle.


D’autres tenteront d’être adultes, enfin, et d’assumer ce qu’ils sont et ressentent sans détour.

- C’est pour toi ! » Souffla Timo en tendant un paquet.
- C’est… Bégaya Ludmia en voyant le baggy personnalisé dans le paquet. Merci !
Ils se sourirent en ayant conscience du pas franchi qui les mènerait loin. Ils en étaient parfaitement conscients.


L’amour n’est pas un sentiment tout droit, il est fait de montagnes de bonheur et de douleur.
L’amour construit autant de cœur qu’il n’en détruit.
Parce que tous ont compris que laisser les gens aimés derrière eux peut être douloureux.
Trop douloureux.
Parce qu’un être cher peut marquer à jamais un cœur.
Parce que fuir les gens n’est pas toujours une solution alors que leur tendre la main peut être bien plus enrichissant.
Pour tout cela, même si cela est triste, ils garderont à jamais les perles de leurs vies passées ensemble pour toujours avoir dans le cœur qu’ils n’ont pas été seuls et qu’ils ne le seront pas.
Et puis, les séparations sont toujours douloureusement proportionnelles à l’amour que l’on s’est porté mais ne le brise pas pour autant.
Alors même s’ils poursuivent des chemins séparés, leur cœur restera lié à celui de l’autre.
Alors même si le temps semble amenuiser les liens, le passé et le futur les souderont à jamais et leur feront penser qu’un jour, l’amour les a fait vibrer et qu’il vaut la peine de quelques souffrances.

Hope.

_________________
Zero Roses Tome 2: Wiederentdeckung (retrouvaille) - Page 9 9aywn910

le chemin de croix que je traverse....
Couvert de ce sang...
Mon sang...
Frappez tant qu'il m'en reste encore!
Revenir en haut Aller en bas
*kinder~schoko-bonK*
Muse Fan
Muse Fan
*kinder~schoko-bonK*

Messages : 78
Date d'inscription : 05/09/2008
Age : 25
Localisation : dans ces rêves...

Zero Roses Tome 2: Wiederentdeckung (retrouvaille) - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Zero Roses Tome 2: Wiederentdeckung (retrouvaille)   Zero Roses Tome 2: Wiederentdeckung (retrouvaille) - Page 9 Icon_minitimeDim 18 Jan - 21:45

Trop bien...
Mais c'est la fin.. snifff ... ='[
Sinon bravo pour ton talents, j'adore !
Revenir en haut Aller en bas
Kailiana
Muse Fan
Muse Fan
Kailiana

Messages : 95
Date d'inscription : 06/12/2008
Age : 30
Localisation : Dans ton c** au fond à gauche là ou il y a de la lumière parce qu'il fait trop noir on y voit rien

Zero Roses Tome 2: Wiederentdeckung (retrouvaille) - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Zero Roses Tome 2: Wiederentdeckung (retrouvaille)   Zero Roses Tome 2: Wiederentdeckung (retrouvaille) - Page 9 Icon_minitimeLun 19 Jan - 19:28

crocro bien ^^
Revenir en haut Aller en bas
http://www.myspace.com/kailianamorodashi
Lili
No hope has gone
No hope has gone
Lili

Messages : 208
Date d'inscription : 05/09/2008
Age : 34
Localisation : à la recherche du Cognecogne perdu! XD....

Zero Roses Tome 2: Wiederentdeckung (retrouvaille) - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Zero Roses Tome 2: Wiederentdeckung (retrouvaille)   Zero Roses Tome 2: Wiederentdeckung (retrouvaille) - Page 9 Icon_minitimeSam 24 Jan - 23:25

merci beaucoup les filles de m'avoir laissé un message! ^^ rien que pour vous, je planche d'arrache-pied sur le tome 3 qui, je l'espère, sera aussi apprécié que les deux autres!
espérons! ^^

Bisoux! Je vous naime xD

_________________
Zero Roses Tome 2: Wiederentdeckung (retrouvaille) - Page 9 9aywn910

le chemin de croix que je traverse....
Couvert de ce sang...
Mon sang...
Frappez tant qu'il m'en reste encore!
Revenir en haut Aller en bas
*kinder~schoko-bonK*
Muse Fan
Muse Fan
*kinder~schoko-bonK*

Messages : 78
Date d'inscription : 05/09/2008
Age : 25
Localisation : dans ces rêves...

Zero Roses Tome 2: Wiederentdeckung (retrouvaille) - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Zero Roses Tome 2: Wiederentdeckung (retrouvaille)   Zero Roses Tome 2: Wiederentdeckung (retrouvaille) - Page 9 Icon_minitimeLun 26 Jan - 21:24

Espérons ? moi j'en suis même sur !!!
Quoiqu'y se passe tu écrit trop bien ! Donc sa peux que me plaire !! Merci
=P
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Zero Roses Tome 2: Wiederentdeckung (retrouvaille) - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Zero Roses Tome 2: Wiederentdeckung (retrouvaille)   Zero Roses Tome 2: Wiederentdeckung (retrouvaille) - Page 9 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Zero Roses Tome 2: Wiederentdeckung (retrouvaille)
Revenir en haut 
Page 9 sur 10Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
M.U.S.E Unofficial :: Flood :: Fan fiction :: Les hors Muse [ Fanfic' ou OS ]-
Sauter vers: